Jacques Sereys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Sereys
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Sociétaire de la Comédie-Française
depuis
Sociétaire de la Comédie-Française
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint
Autres informations
Distinctions

Jacques Sereys est un acteur français, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, né à Saint-Maurice (Val-de-Marne) le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant d'entamer sa carrière d'acteur, c'est à Marseille que Jacques Sereys fait ses classes. Il gagne sa vie comme employé de banque au Crédit Lyonnais de la rue Saint-Ferréol à Marseille. Chargé de l'accueil des clients au palier de la Direction, il y côtoie de nombreux notables marseillais qui rendent visite à son illustre directeur, Louis-Bernard Dancausse, qui préside alors l'Olympique de Marseille et la Ligue Française de Football. L'accueil théâtral qu'il leur réserve ainsi que les tirades qu'il décline en entrant dans les nombreux services de la banque lui attirent la sympathie de tout l'établissement. Il laissera beaucoup de regret à ses camarades lorsqu'il se rendra dans la capitale pour mettre ses talents en valeur. Il y rencontrera le succès ainsi que l'actrice Philippine Pascal (cf. Philippine de Rothschild) qui deviendra sa femme. Ils auront deux enfants : Camille née en 1962, Philippe né en 1963. Les enfants de Jacques Sereys, ont été autorisés, par décrets des et , à s'appeler Sereys de Rothschild.

Parcours professionnel :

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Critique de la pièce par Claude Olivier dans Les Lettres françaises no 1118 du 10 au 16 février 1966, p. 22-23
  2. Archives des nominations et promotions dans l'ordre des Arts et des Lettres.

Liens externes[modifier | modifier le code]