L'Union sacrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brothers in Arms et Union sacrée.
L'Union sacrée
Réalisation Alexandre Arcady
Scénario Alexandre Arcady
Daniel Saint-Hamont
Pierre Aknine
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Policier
Durée 122 minutes
Sortie 1989

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Union sacrée est un film français réalisé par Alexandre Arcady, sorti en 1989.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1980, Simon Atlan, flic juif pied-noir est à Sète pour faire arrêter un cargo dont l'équipage et le capitaine sont des trafiquants de drogue et d'armes. Parmi eux, Karim, un policier (en réalité lieutenant de la DGSE), musulman fils de harki, qui s'est infiltré.

La rencontre entre les deux hommes est plutôt musclée.

De retour à Paris, Karim reçoit les excuses du commissaire Joulin et doit faire équipe avec Simon. Leur mission : démanteler un réseau extrémiste de trafiquants de drogue et d'armes. Même si Karim et Simon ne s'entendent pas du tout, ils doivent s'unir.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Arcady retrouve sur ce film ses deux acteurs fétiches : Richard Berry et Patrick Bruel. Ils avaient déjà joué ensemble dans Le Grand Carnaval (1983) du même réalisateur. L'acteur Lucien Layani a également joué le rôle de l'oncle Jacob dans les deux films.
  • Une photo de Roger Hanin est visible. Dans le film, cette photo est celle du père de Simon (Patrick Bruel) mais en réalité elle a été prise sur le tournage du film Le Coup de sirocco (1979) d'Alexandre Arcady. Une photo de Corinne Dacla adolescente est également visible. Cette photo est prise sur le tournage du film Diabolo menthe (1977) de Diane Kurys, dans lequel Corinne Dacla joue le rôle d'une camarade de classe des deux héroïnes.
  • La voiture dans laquelle Ali Radjani quitte l'ambassade, et qui porte la plaque diplomatique 80 CD 33, correspond en fait à une plaque du Népal alors que d'après le scénario elle devrait porter une plaque d'un pays du Moyen-Orient.
  • Une suite est prévue, toujours réalisée par Alexandre Arcady.L'action se déroulerait à Marseille mais serait sans lien direct avec le 1ère opus.Le tournage serait prévu début de l'année prochaine, soit en Janvier 2018[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) L'Union sacrée (jforum.fr)

Lien externe[modifier | modifier le code]