Projet:Editathon Femmes & Sciences 2021

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Présentation de l'événement[modifier | modifier le code]

Affiche Femmes et sciences 2021

"Femmes de l'Intelligence artificielle VS Femmes des sciences de la Terre : le match". Choisissez votre équipe et défendez-la sur Wikipédia. Pendant 4 jours, du 11 au 14 mars 2021, que vous soyez un.e contributeur.trice habitué.e ou débutant.e, enrichissez les biographies de femmes (historiques ou contemporaines) dans ces deux disciplines. Tous les coups (ou presque) sont permis : création d'article, traduction d'un article depuis un Wikipédia étranger, enrichissement / correction d'un article existant, ajout de sources, légende de photos... A la fin, ce sont les femmes qui gagnent ! ;)

Cet événement est organisé en marge de la Journée internationale des droits des femmes (8 mars) et dans le cadre de deux événements : "Les femmes scientifiques sortent de l'ombre" à Toulouse et la Saison aux couleurs de la Terre à Grenoble.

Organisateurs et partenaires[modifier | modifier le code]

D'autres partenaires sont susceptibles de nous rejoindre, nous les ajouterons au fil de l'eau !

Lancez-vous dans l'éditathon ![modifier | modifier le code]

Vous voulez participez ? Retrouvez ci-dessous les principales étapes et les liens incontournables !

Les temps forts[modifier | modifier le code]

  • L'entraînement : dès le mois de février, repérage et collecte des ressources. Ajoutez dans les listes en bas de cette page des propositions de femmes scientifiques dont les participants pourraient créer / améliorer / traduire la biographie. Tweeter vos suggestions avec le tag #WikiFemmesSci !
  • L'échauffement & le coup d'envoi : le jeudi 11 mars, de 10h à 12h30, découvrez la plateforme Wikipédia et découvrez le défi de l'éditathon 2021, en direct sur la chaîne Youtube de La Casemate. Le replay est disponible ici.
  • Le match : du jeudi 11 au dimanche 14 mars, rejoignez une équipe (voir ci-dessous) et contribuez sur Wikipédia ! Des Wikipédiens et des représentants de La Casemate (Grenoble) et du Quai des Savoirs (Toulouse) sont présents sur Discord (channel dédié à l'éditathon) pour vous accompagner et répondre à vos questions
  • Les "temps morts" : les organisateurs vous proposent des temps en visio pour faire le point sur l'éditathon !
    • le jeudi 11 mars de 17h à 18h, on fait le point sur la première journée
    • le samedi 13 mars de 11h à 12h, on relance la machine pour la dernière ligne droite
  • Coup de sifflet final : dimanche 14 mars de 17h à 18h, fin du duel au sommet, on se retrouve en visio pour compter les points et... on envisage la troisième mi-temps ? ;)

1 - Créez un compte sur Wikipédia[modifier | modifier le code]

Hop ! C'est par ici > Créer un compte sur Wikipédia

2 - Rejoignez une équipe[modifier | modifier le code]

Vous êtes plutôt intelligence artificielle ou sciences de la Terre ? Rejoignez une équipe et contribuez exclusivement sur des fiches de femmes scientifiques de ce domaine, pendant le temps de l'éditathon (du jeudi 11 mars à 9h au dimanche 14 mars à 20h). En cliquant sur les liens ci-dessous, vos contributions seront comptabilisées pour l'une ou l'autre équipe :

Remarque : le fait de "rejoindre une équipe" ne vous contraint pas à collaborer avec d'autres membres de cette équipe. Vos contributions seront comptabilisées dans le score collectif. Libre à vous de contribuer seul·e ou à plusieurs sur une page, éventuellement en vous coordonnant via le Discord de l'éditathon (voir chapitre "5 - Echangez").

3 - Formez-vous à Wikipédia[modifier | modifier le code]

Initiez-vous à Wikipédia avec notre formation : Le jeudi 11 mars, de 10h à 12h30, Diane Ranville, Wikipédienne, nous a proposé une initiation très complète à l'usage de Wikipédia. Découvrez le replay ici, sur la chaîne Youtube de La Casemate.

Et / ou découvrez les tutos :

4 - Contribuez[modifier | modifier le code]

Du 11 au 14 mars, nous vous invitons à enrichir l'encyclopédie Wikipédia francophone de pages liées aux femmes scientifiques dans les domaines des Sciences de la Terre et de l'Intelligence artificielle. Ces domaines sont envisagés dans toute leur richesse et leur diversité : ne vous censurez pas !

Pour vous aider, nous vous avons proposé dans la partie "Ressources" ci-dessous des listes de pages à créer / améliorer / traduire. Vous pouvez également proposer une scientifique vous-mêmes. Dans les deux cas, assurez-vous que cette scientifique réponde bien aux critères de notoriété de Wikipédia, détaillés plus bas.

Pour celles et ceux qui ne seraient pas inspirés par ces domaines scientifiques, enrôlez-vous dans la #TeamRogue et proposez des chercheuses d'autres disciplines... ou même des pages plus générales relatives à la place des femmes dans les sciences.

Vous pouvez également mettre à jour des articles concernant divers domaines scientifiques en ajoutant les noms et les apports des femmes scientifiques et en liant ces articles à leurs biographies. Autant d'ajouts qui permettront de visibiliser davantage l'apport des femmes à la science !

5 - Echangez ![modifier | modifier le code]

Partagez vos idées, votre ressenti et les pages que vous avez créées :

  • Sur Wikipédia : avec les Wikipédien·ne·s dont les noms sont indiqués dans les tableaux en bas de cette page ;
  • Sur Twitter : avec les tags #WikiFemmesSci (et, si vous le souhaitez, le tag de votre équipe #TeamTerre #TeamIA ou #TeamRogue). Vous retrouverez des comptes avec qui discuter sur cette liste Twitter des organisateurs, partenaires et participants (mise à jour en temps réel) ;
  • Sur Discord : dans le channel dédié à l'éditathon sur le Discord de Wikimédia France ;
  • En visio : venez découvrir Wikipédia et poser vos questions lors de la formation du jeudi 11 mars (10h-12h30) sur la chaîne Youtube de La Casemate. Trois temps en visio seront dédiés pour faire le point sur le défi, ensemble, le jeudi 11 mars de 17h à 18h, samedi 13 mars de 11h à 12h et dimanche 14 mars, de 17h à 18h (liens indiqués dans le paragraphe "les temps forts" ci-dessus).

Bilan de l'éditathon 2021[modifier | modifier le code]

Du 11 au 14 mars 2021, l'éditathon a rassemblé 47 participant.e.s et a mené à la création, l'amélioration et la traduction de 65 pages de femmes scientifiques (cf les dashboards de la Team "sciences de la terre" / Team "intelligence artificielle" / Team "j'aime pas les teams"). Retrouvez ci-dessous les pages créées, améliorées et traduites. N'hésitez pas à les compléter ;-)

Biographies créées[modifier | modifier le code]

  1. Mathilde Radiguet, chercheuse française en géophysique
  2. Christine Guillemot, informaticienne et chercheuse française spécialiste de la compression d'images
  3. Fanny Brun, chercheuse française en glaciologie
  4. Mathilde Cannat, géologue océanique française
  5. Céline Bon, anthropologue et paléogénéticienne française
  6. Serena Ivaldi, roboticienne
  7. Margaret Mitchell, informaticienne et chercheuse spécialiste des biais algorithmiques et de l'équité en apprentissage artificiel
  8. Nozha Boujemaa, chercheuse dans le domaine de l'intelligence artificielle.
  9. Clémentine Prieur, chercheuse en mathématiques appliquées.

Biographies améliorées[modifier | modifier le code]

Anne-Marie Kermarrec, informaticienne française
  1. Catherine Bernié-Boissard, géographe et universitaire française
  2. Chantal Blanc-Pamard, géographe française, connue pour ses travaux sur la lecture du paysage à Madagascar
  3. Anusuya Chinsamy-Turan, paléontologue sud-africaine spécialiste des vertébrés
  4. Nathalie Carrasco, chimiste et professeure française, spécialiste en chimie atmosphérique
  5. Nathalie Blanc, géographe et artiste française, spécialiste des mobilisations environnementales et de l'Anthropocène
  6. Agnès Helmstetter, chercheuse française en géophysique
  7. Maha Abdelhamid, géographe et militante antiraciste tunisienne
  8. Mioara Mandea, géophysicienne spécialisée dans l'étude du magnétisme et de la gravité planétaire
  9. Mary Anning, paléontologue autodidacte reconnue comme une figure incontournable dans l'histoire de la paléontologie des vertébrés
  10. Francisca Okeke, physicienne spécialiste de la haute atmosphère, membre de l'Académie nigériane des sciences
  11. Anne-Marie Kermarrec, informaticienne française, travaillant sur l'informatique distribuée
  12. Marie-Françoise André, géographe et géomorphologue spécialisée dans l'étude de l'architecture des paysages dans les pays du Nord
  13. Sabine Barles, urbaniste, prospectiviste et ingénieure en génie civil, spécialisée dans l'étude du métabolisme urbain
  14. Pascale Vicat-Blanc scientifique spécialiste du Cloud computing
  15. Célestine Zanou, géographe et agro-économiste de formation, femme politique du Bénin
  16. Jacqueline Beaujeu-Garnier, géographe spécialiste de géographie urbaine et de géographie du peuplement
  17. Barbara Romanowicz, sismologue et géophysicienne francaise, professeur au Collège de France et à l’université de Californie à Berkeley
  18. Anne Davaille, géophysicienne française, ses travaux portent sur la mécanique des fluides et la géodynamique des planètes telluriques
  19. Mary Horner Lyell, géologue et conchyliologiste anglaise
  20. Claude Albore Livadie est une archéologue spécialiste de l'âge du bronze, en particulier en Italie méridionale.

Biographies traduites[modifier | modifier le code]

Anna Patterson, ingénieure logiciel,
  1. Anaïs Orsi, climatologue française, chercheuse au CEA, qui étudie le réchauffement climatique à travers les changements de la glace polaire
  2. María Teresa Gutiérrez Vázquez, géographe spécialisée dans l'étude de la géographie urbaine et de la géographie de la population
  3. Marguerite Thomas Williams, géologue américaine. Elle a été la première Afro-américaine à obtenir un doctorat en géologie aux États-Unis
  4. Patience Anne Cowie, chercheuse travaillant sur la propagation des failles et les bassins de rift
  5. Franciszka Szymakowska-Birkenmajer, géologue et figure importante dans le développement de la géologie des Carpates
  6. Laura Grigori, informaticienne et mathématicienne en mathématiques appliquées
  7. Marie-France Sagot, chercheuse sur les algorithmes pour la biologie numérique, la prédiction de gènes et l'analyse de séquence biologique
  8. Josiane Zerubia, directrice de recherche en informatique
  9. Mary Ann Mantell, paléontologue à qui on attribue la découverte des premiers fossiles d'Iguanodon
  10. Jane K. Willenbring, géomorphologue spécialiste de l'utilisation des nucléides cosmogéniques pour étudier l'évolution et la dynamique du paysage
  11. Bertha Parker Pallan, première archéologue amérindienne d'origine abénaquise et sénèque
  12. Marita Cheng, fondatrice de Robogals et d'Aubot, une start-up dans le domaine de la robotique
  13. Kimberly Bryant, ingénieure en électricité
    Kimberly Bryant, ingénieure en électricité afro-américaine qui a travaillé dans le domaine de la biotechnologie
  14. Thelma Estrin, informaticienne et ingénieure connue pour ses travaux pionniers dans les domaines des systèmes experts et du génie biomédical
  15. Gertrude Elles, géologue qui travaille sur la stratigraphie du Paléozoïque inférieur
  16. Ethel Skeat, stratigraphe, paléontologue d'invertébrés et géologue
  17. Ethel Shakespear, géologue, fonctionnaire et philanthrope anglaise
  18. Dorthe Dahl-Jensen, professeure danoise de paléoclimatologie et chercheuse à l'Institut Niels Bohr de l'Université de Copenhague au Danemark
  19. Elizabeth Ripper, géologue connue pour d'importants travaux sur les stromatoporoïdes.
  20. Fei-Fei Li, informaticienne spécialiste de la vision artificielle
  21. Manuela M. Veloso, chercheuse portugaise en robotique
  22. Margaret Crosfield, paléontologue et géologue britannique
  23. Phyllis Fox, mathématicienne et informaticienne
  24. Jade Le Maître, ingénieure
  25. Augusta H. Teller, scientifique et programmeur informatique impliquée dans le développement de l'algorithme Metropolis
  26. Susan H. Nycum, avocate spécialisée dans les questions de sécurité informatique et de propriété intellectuelle
  27. Irma M. Wyman, ingénieure en informatique, enseignante de la théorie générale des systèmes et la première femme CIO de Honeywell
  28. Joan Ball, pionnière des rencontres par ordinateur qui lance le premier service de rencontres par ordinateur en Angleterre, en 1964
  29. Marjorie Sweeting, géomorphologue britannique spécialisée dans les phénomènes karstiques
  30. Isobel Moira Dunbar, glaciologue
    Kate Devlin informaticienne connue pour son travail sur la sexualité humaine et la robotique et la convention Love and Sex With Robots à Londres
  31. Helen Belyea : géologue canadienne
  32. Anna Missuna, géologue polonaise basée à Moscow
  33. Anna Patterson, Vice-Présidente Ingénierie à Google, ingénieure logicielle phare du développement des moteurs de recherche
  34. Isobel Moira Dunbar, glaciologue écossaise-canadienne et une chercheuse sur la banquise de l'Arctique
  35. Patricia Verónica Ortúzar, géographe argentine spécialisée dans les milieux polaires
  36. Isabelle Thomas, professeure et chercheuse en géographie économique
  37. Bertha Becker, géographe spécialisée dans l'étude de l'Amazonie et de la géopolitique du Brésil

Autres pages créées, modifiées ou traduites, en lien avec des femmes scientifiques[modifier | modifier le code]

Ressources[modifier | modifier le code]

Nous sommes preneurs de toute ressource ou piste de contribution autour des thématiques des femmes scientifiques, dans les domaines des sciences de la terre et de l'intelligence artificielle ! Merci :)

Biographie de personne vivante[modifier | modifier le code]

Une biographie de personne vivante doit être rédigée par les contributeurs avec la plus grande précaution, eu égard à la vie privée du sujet et de ses proches. Retrouvez plus d'informations sur cette page.

Comment écrire sur les femmes[modifier | modifier le code]

Lorsqu'on écrit sur Wikipédia, il peut être utile de s'assurer que le contenu et les titres sont exempts d'expressions et de stéréotypes sexistes. Cette page ressence quelques rappels intéressants comme le fait que le masculin n'est pas la référence, l'importance d'utiliser l'identité complète d'une femme, de ne pas la définir par ses relations ou de ne pas choisir une image qui l'objectifie.

Les critères de notoriété[modifier | modifier le code]

Seules les personnalités qui bénéficient d'une certaine notoriété peuvent faire l'objet d'un article dans Wikipédia.

Dans le cas général, la personne doit :

  • Être mentionnée dans une encyclopédie de référence (Encyclopædia Universalis, Encyclopædia Britannica, etc.)
  • ou avoir été le sujet principal d'un ouvrage publié à compte d'éditeur ou d'au moins deux articles ou émissions espacés d'au moins deux ans dans des médias d'envergure nationale ou internationale.

Dans le cas d'un.e scientifique ou universitaire :

  • avoir reçu un prix scientifique reconnu nationalement ou internationalement, tel qu'un prix Nobel, une médaille d'or (voire d'argent) du CNRS, une médaille Fields ou une autre distinction bénéficiant d'une reconnaissance similaire ;
  • être considéré comme un auteur de référence dans le domaine concerné ;
  • être considéré comme étant à l'origine d'une théorie largement diffusée.

Le travail universitaire passe entre autres par la publication d'articles, mais le simple fait d'avoir publié des articles dans des revues ou autres publications à comité de lecture n'est pas un critère suffisant.

L'admissibilité d'une personne comme universitaire, c'est-à-dire pour son activité de formation et de recherche, ne doit pas être confondue avec la charge élective et administrative de présider une université, pour laquelle on utilisera les critères généraux (ou politiques).

Pistes de contributions[modifier | modifier le code]

Suggestion d'écriture : en plus du parcours académique des femmes scientifiques, n'hésitez pas à expliquer leurs recherches et les contextualiser !

Remerciements : Merci à Parité sciences, Alexis Verget (projet "366 femmes de science" sur Twitter), département "Egalité & diversité" de l'ENS (qui a organisé un éditathon Femmes et sciences le 11/02/2021) pour leur aide pour le recensement des pages ci-dessous :

Suggestions d'articles à créer (après vérification des critères de notoriété)[modifier | modifier le code]

Voici une liste de femmes scientifiques dans les domaines des sciences de la terre et de l'intelligence artificielle, qui pourraient faire l'objet d'une création de biographie sur Wikipédia. Assurez-vous de collecter assez de sources en amont et de vérifier si les critères sont réunis pour créer de telles fiches ! Voir par exemple ici comment on peut vérifier l'admissibilité d'un sujet Utilisatrice:Nattes à chat/Vérification d'admissibilité pour femmes et IA

Sciences de la Terre[modifier | modifier le code]
  • Isabelle Manighetti, éditrice du Journal of Geophysical Research, nommée Chevalier des Palmes Académiques, 2012, prix « M. Gouilloud Schlumberger », 2003 lien
  • Mary Ford,  nouvelle directrice du CRPG (Centre de recherches pétrographiques et géochimiques - UMR Université de Lorraine - CNRS), chevalier des Palmes académiques, lien
  • Farimah Masrouri, professeur des universités et responsable de l’option géotechnique à l’ENSG promue officier dans l’ordre des palmes académiques lien
  • Caroline Bissardon, chercheuse en géologie médicale, lauréate de la bourse L’Oréal-UNESCO 2016 - lien
  • Laetitia Fontaine, ingénieure matériaux, lauréate de la bourse L'Oréal-UNESCO 2008 - lien
  • Ana Margarida Neiva, géologue - lien
  • Elizabeth Catherine Thomas Carne (1817-1873) - géologue anglaise
  • Jane Francis (1956-...)- directrice de la British Antarctic Survey
  • Robbie Gries - ancienne présidente de l'American Association of Petroleum Geologists
  • Miriam Kastner (1935-...) - océanographe et géochimiste, professeur en Sciences de la Terre à University of California, San Diego
  • Margaret Leinen (1946-...)- Paléoclimatologue américaine, directrice de l'Institut d'océanographie Scripps
  • Lorraine Lisiecki - Paléoclimatologue américaine
  • Marie Morisawa - géomorphologue américaine
  • Helen Morningstar - géologue américaine, professeure en géologie et paléontologie à l'Ohio State University
  • Alexandra Navrotsky - 1973 - Alfred P. Sloan Fellowship, 1988 American Geophysical Union Fellow, 1997 Geological Society of America Fellow, 2006 Harry H. Hess Medal
  • María Páramo - géologue et paléontologue colombienne
  • Maureen Raymo - directrice du Lamont-Doherty Core Repository à l'observatoire de la Terre Lamont-Doherty de l'université de Columbia
  • Susan E. Trumbore - membre de l'Académie des Sciences américaine, Directrice du Max Planck Institute for Biogeochemistry
  • Janet Vida Watson - Lyell Medal, Bigsby Medal, et ancienne présidente de la Geological Society of London
  • Dawn Wright - géologue marine américaine, membre de l'American Association for the Advancement of Science
  • Catalina Pimiento, paléobiologiste, spécialiste des requins - lien
  • Cathy Clerbaux, prix Gérard Mégie 2014, directrice de recherche au CNRS au Laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales à l’université Paris 6 - lien
  • Nicole Guilhaumou, chercheuse au MNHN en sciences de la terre
  • Anne Paul, Directrice de recherche CNRS, Equipe Ondes & Structure, Institut des Sciences de la Terre (ISTerre), Université Grenoble Alpes - CNRS, Grenoble - lien
  • Juliet Biggs, Professeur en sciences de la terre, lauréate en 2012 du "Royal Astronomical Society's Winton Capital Award" en géophysique - lien
Intelligence artificielle[modifier | modifier le code]

Utilisatrice:Nattes à chat/Vérification d'admissibilité pour femmes et IA

  • Moojan Asghari, femme engagée dans les communautés de l'Intelligence Artificielle, co-fondatrice de l’ONG « Women in AI » (Women in Artificial Intelligence) - lien Article de 2019 interview en 2018 article de 2020 Cité dans les 100 français qui comptent dans l'IA par l'usine nouvelle
  • Claire Delaunay, spécialise dans la robotique et les véhicules autonomes - lien
  • Nataliya Kosmyna, docteure en informatique, lauréate d’une bourse de la fondation L’Oréal-Unesco « Génération Jeunes Chercheuses », CEO de Braini - lien
  • Nadine Neyroud-Gigleux, ingénieure CNRS, Médaille de Cristal du CNRS 2017 - lien
  • Clémentine Prieur, Professeure UGA, Prix Blaise Pascal 2015, membre de l'équipe projet "Mathematics and computing applied to oceanic and atmospheric flows" - lien
  • Céline Coutrix, Chercheuse au Laboratoire d'informatique de Grenoble, Médaille de bronze du CNRS 2017 - lien
  • Laure Lucchesi, Directrice d'Etalab Article de 2017, Article de 2018, interview de 2016, , interview de 2017, interview de 2018 parmi les 50 femmes inspirantes le tech 2018
  • Nathalie Nevejans, maîtresse de conférences en droit privé à l’université d’Artois, spécialiste du droit et de l’éthique de l’intelligence artificielle, membre du comité d'éthique du CNRS (COMETS) Notice + reportages/entretiens sur elle interview de 2017, article de 2018, revue de presse de ces intervientions interview de 2017 pour philosophie magazine, entretien 2019
  • Charlotte Truchet, maître de conférence en informatique à l'Université de Nantes, spécialisée en programmation par contraintes - lien
  • Francoise Soulie-Fogelman, experte en machine learning, intelligence artificielle, analyse des réseaux sociaux, big data - lien
  • Workshop for Women in Machine Learning - lien
  • Silvana Badaloni, professeur associé en IA au Département d'ingénierie de l'information à l'Unveristé de Padoue, Italie - lien[1]
  • Valérie Issarny, chercheuse à l'Inria, spécialisée en « Research on software-intensive distributed systems », profil Linkedin, article Inria
  • Ioana Manolescu, chercheuse à l'Inria et enseignante à l'Ecole Polytechnique
  • Émilie Chouzenoux, chargée de recherche Inria au Centre pour la Vision Numérique, lauréate 2019 ERC Starting Grant, pour son projet MAJORIS : Majoration Minimization Algorithms For Image Processing
  • Laurence Nigay, Professeur en informatique à l'UGA, Médaille de bronze du CNRS 2002, Médaille d'or de l'UGA 2003 et 2005 (lien)
  • Florence Sèdes, Professeur en informatique à l'Université Toulouse 3 - lien
  • Stéphanie Allassonnière, Professeure de mathématiques à l'école de médecine de l'Université de Paris et Professeure associée au département de mathématiques appliquées de l'Ecole Polytechnique - lien

Articles à améliorer[modifier | modifier le code]

Sciences de la Terre[modifier | modifier le code]
Antje Boetius, biologiste marine allemande
  • Zofia Kielan-Jaworowska, paléontologue et paléobiologiste polonaise
  • Mary Leakey, paléontologue britannique qui a consacré ses recherches à la préhistoire de l'Afrique de l'est
  • Antje Boetius, biologiste marine allemande, professeure de géomicrobiologie à l'Institut Max Planck de microbiologie marine de l'Université de Brême
  • Fadji Maina, scientifique nigérienne dans le domaine de l'hydrogéologie
  • Deborah Ajakaiye, géophysicienne nigériane, première femme professeure de physique en Afrique
  • Meemann Chang, paléontologue chinoise spécialiste des vertébrés
  • Tilly Edinger, paléontologue américaine, fondatrice de la paléoneurologie
  • Bonnie Buratti, planétologue américaine
  • Maria Reiche, archéologue allemande
  • Aline Peltier, volcanologue française, auteur d'une thèse sur les déformations du Piton de la Fournaise en 2007
  • Marie-Agnès Courty, géologue qui utilise des techniques d'analyse au microscope optique et électronique des sols et des sédiments archéologiques
  • Alzine Renaud, géologue française
  • Isabelle Daniel, minéralogiste et géologue française, directrice de l'observatoire de Lyon depuis 2015
  • Martine de Bertereau, baronne de Beausoleil et d'Auffembach, est une minéralogiste française
Informatique et Intelligence artificielle[modifier | modifier le code]
Farida Nana Efua Bedwei, informaticienne ghanéenne
  • Daphne Koller, chercheuse en informatique
  • Jocelyne Troccaz, chercheuse en informatique
  • Rose Dieng-Kuntz, scientifique sénégalaise spécialisée en interlligence artificielle
  • Shafi Goldwasser, informaticienne américano-israélienne, prix Grace Murray Hopper 1996, prix Gödel 1993 et 2001, prix Turing 2021
  • Mary Kenneth Keller, religieuse catholique américaine, première femme à obtenir un doctorat en informatique aux Etats-Unis
  • Wendy Mackay, directrice de recherche canadienne spécialiste de l'interaction humain-machine
  • Farida Bedwei, informaticienne ghanéenne, co-fondatrice et CTO de Logiciel Ghana Limited
  • Pattie Maes, informaticienne belge, professeure au Media Lab du MIT, lauréate de nombreux prix dans le domaine de l'IA
  • Melba Roy Mouton, pionnière de la NASA, cheffe programmeuse et cheffe de section production programme au Goddard Space Flight Center
  • Marie-Paule Cani, informaticienne spécialiste de l'informatique graphique 3D
  • Kate Crawford, professeur à l’Université de New York et chercheuse à Microsoft, fondatrice du AI Now Institute (en).
  • Meredith Whittaker, chercheuse spécialisée en éthique de l'intelligence artificielle à New York University, co-fondatrice du AI Now Institute (en).
  • Timnit Gebru chercheuse spécialisée en éthique de l'intelligence artificielle à Google
  • Anima Anandkumar, directrice de l'IA chez Nvidia
  • Françoise Lamnabhi-Lagarrigue, chercheuse dans le domaine de l'automatique
  • Rana el Kaliouby, chercheuse dans le domaine de la reconnaissance de l'expression faciale au moyen de nouvelles technologies
  • Joy Buolamwini, informaticienne et militante numérique américano-ghanéenne basée au MIT Media Lab
  • Cynthia Breazeal, professeur associée d'Arts des médias et Sciences au Massachusetts Institute of Technology (MIT)
  • Daphne Koller, professeur du département d'informatique à l'Université de Stanford
  • Véronique Cortier,informaticienne spécialiste des protocoles de sécurité informatique
  • Rose Dieng-Kuntz, scientifique sénégalaise spécialisée en intelligence artificielle
  • Cordelia Schmid, informaticienne et chercheuse allemande spécialiste de la vision par ordinateur
  • Michèle Sebag, chercheuse en informatique, directrice de recherche au CNRS
  • Emma Pierson, scientifique informaticienne américaine qui s'est spécialisé dans l'intelligence artificielle

Articles à traduire[modifier | modifier le code]

La traduction d'articles est une approche extrèmement efficace pour renforcer la présence des biographies de femmes sur la Wikipedia française.

  1. Activer l'outil de traduction :
    Special:Preferences > Fonctionalités béta > "Traduction de contenu" : cocher > "Enregistrer les préférences" : cliquer.
  2. Ouvrir l'outil de traduction :
    Spécial:ContentTranslation : entrer votre cible du moment.
Sciences de la Terre[modifier | modifier le code]
  • Chi Jishang, en, géologue (traduction en cours par Lvarnet dans le cadre de l'éditathon de l'ENS ?)
  • Katja Matthes, all, climatologue allemande
  • Jane Plant, en, leading geochemist, scientist, and author
  • Doris Malkin Curtis, en American paleontologist, stratigrapher, and geologist
  • Janet Watson, en was a British geologist
  • Elsa Guðbjörg Vilmundardóttir, en, first Icelandic woman to complete a degree in geology and was the country's first female geologist
  • Eileen Mary Guppy, en, British geologist, petrologist, and analytical chemist
  • Mary Emilie Holmes, en, was a 19th-century American geologist and educator
  • Elizabeth Catherine Thomas Carne, en, was a British author, natural philosopher, geologist, conchologist, mineral collector, and philanthropist
  • Orra White Hitchcock, en, one of America's earliest women botanical and scientific illustrators and artists
  • Maureen E. Raymo, en, American paleoclimatologist and marine geologist
  • Jane Francis, en, Director of the British Antarctic Survey
  • Rhea Lydia Graham, en, American retired geologist with a background in environmental consulting and engineering geology
  • Robbie Rice Gries, en, American petroleum geologist who was the first female president of the American Association of Petroleum Geologists
  • Miriam Kastner, en, Bratislavan born, Israeli raised, American oceanographer and geochemist
  • Marjorie Korringa, en, igneous petrologist, volcanologist, and structural geologist
  • Margaret Leinen, en, American paleoceanographer and paleoclimatologist
  • Lorraine Lisiecki, en, is an American paleoclimatologist
  • Isabel Patricia Montañez, en, is a sedimentary geologist and geochemist specializing in geochemical records of ancient climate change
  • Marie Morisawa, en, was an American geomorphologist
  • Alexandra Navrotsky, en, is a physical chemist in the field of nanogeoscience
  • María Euridice Páramo Fonseca, en, is a Colombian paleontologist and geologist
  • Maureen E. Raymo, en, is an American paleoclimatologist and marine geologist
  • Dawn Yvonne Sumner, en, is an American geologist, planetary scientist, and astrobiologist
  • Susan E. Trumbore, en, is an earth systems scientist focusing on the carbon cycle and its effects on climate
  • Dawn Jeannine Wright, en, is an American geographer and oceanographer
  • Anna Boleslavovna Missuna, en, was a Russian-born Polish geologist, mineralogist, and paleontologist
Informatique et Intelligence artificielle[modifier | modifier le code]

Listes et pages de femmes scientifiques[modifier | modifier le code]

Projets autour des femmes / femmes scientifiques[modifier | modifier le code]

Pages autour des questions de parité / sexisme[modifier | modifier le code]

Associations et prix autour des femmes scientifiques[modifier | modifier le code]

Ressources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Invisible Women: Exposing Data Bias in a World Designed for Men, Caroline Criado Perez
  • Data Feminism, Catherine D'Ignazio and Lauren F. Klein
  • L’intelligence artificielle, pas sans elles ! Flora Vincent

Listes, pages et catégories autour des sciences de la Terre et de l'IA[modifier | modifier le code]

Sciences de la terre[modifier | modifier le code]

Informatique et intelligence artificielle[modifier | modifier le code]

Participants[modifier | modifier le code]

Pour créer un compte sur Wikipédia, cliquez ici.

Organisateurs #TeamTerre #TeamIA
1 Opsylac Allyss Sylenius (d · c · b)
2 Fuzzyraptor
3 Pascal26100
4 Matilda31
5 Akorczyna
6 NinadesJardins
7 Ruthven (msg)
8 Yug (talk) Yug (talk)
Personnes disponibles pour répondre aux questions des nouveaux et nouvelles
Horaires Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin Pom445 Chaps the idol, Trizek
Aprés-midi AudeMugnier Pom445 Sinkra, Trizek Trizek
Soirée AudeMugnier Sinkra (à partir de 18h)
Chaps the idol
Trizek Sinkra
Chaps the idol

Précédents éditathons Femmes & sciences[modifier | modifier le code]

A Grenoble (La Casemate)[modifier | modifier le code]

A Toulouse (Quai des savoirs)[modifier | modifier le code]

A Paris (Cité des sciences)[modifier | modifier le code]

En Suisse (EPFL)[modifier | modifier le code]

Quelques liens[modifier | modifier le code]

Liens généraux[modifier | modifier le code]

Revue de presse sur l'éditathon de mars 2021[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Silvana Badaloni homepage », sur www.dei.unipd.it (consulté le )