Susan Nycum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Susan Nycum
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Formation
Université Wesleyenne de l'Ohio
Stanford Law School (en)
Duquesne University School of Law (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Distinctions
ACM Fellow ()
ACM SIGUCCS Hall of Fame Award (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Susan H. Nycum est une avocate spécialisée dans les questions de sécurité informatique et de propriété intellectuelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle travaille au cabinet d'avocats Chickering and Gregory à San Francisco puis devient associée au cabinet d'avocats Baker & McKenzie[1] où elle dirige son propre groupe en informatique et propriété intellectuelle. Elle est membre de l'Association for Computing Machinery et membre de son conseil. Elle est l'une des premières membres de son groupe d'intérêt spécial pour l'enseignement supérieur, SIGUCCS, et est intronisée dans son temple de la renommée en 2004. Elle est présidente du Comité consultatif national sur les systèmes d'information au début des années 1980[2].

Susan Nycum obtient un diplôme de l'Université Wesleyenne de l'Ohio. Elle étudie à la Duquesne University School of Law et est diplômée de la Stanford Law School[3].

Susan Nycum travaille avec un collègue chercheur en sécurité de l'information Donn B. Parker. Ils écrivent ensemble une étude en 1973 sur les abus informatiques, un ouvrage de référence qui est l'une des premières tentatives pour définir et documenter la criminalité informatique[4],[5].

Susan Nycum est spécialiste du droit informatique et produit des études sur les lois concernant les brevets logiciels[6]. Elle est conseillère auprès du gouvernement des États-Unis et de plusieurs gouvernements à l'international. Elle approuve le financement d'Internet en tant que membre du conseil consultatif de la National Science Foundation[7].

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Computer chip inventor gains valuable patent along with vindication », Herald-Journal,‎ (lire en ligne).
  2. (en) United States, Office of Technology Assessment, Congress, Computer-Based National Information Systems, DIANE Publishing, (ISBN 978-1-4289-2441-3, lire en ligne), iv.
  3. « MEMBER PROFILE: Susan H. Nycum », California Academy of Distinguished Neutrals (consulté le 8 novembre 2013).
  4. (en) Donn B. Parker et Nycum, Susan, Computer Abuse, Stanford Research Institute, (lire en ligne).
  5. (en) James W. Cortada, The Digital Hand, Vol 3 : How Computers Changed the Work of American Public Sector Industries, Oxford University Press, , 133–134, 390 p. (ISBN 978-0-19-803709-5).
  6. « Attorney Suggests Congress as Forum: Much Talk But Little Action Seen for Software Patents », Computer World,‎ (lire en ligne).
  7. « Susan Nycum Short Biography » [archive du ], Nycum.net (consulté le 8 novembre 2013).

 

Liens externes[modifier | modifier le code]