Dorthe Dahl-Jensen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dorthe Dahl-Jensen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Villum Kann Rasmussen Annual Award (d) ()
Prix Descartes ()
Médaille Vega ()
Q11957656 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Dorthe Dahl-Jensen (née le 8 septembre 1958, Copenhague, Danemark ) est une professeure danoise de paléoclimatologie et chercheuse à l'Institut Niels Bohr de l'Université de Copenhague au Danemark [1].

Elle étudie et l'histoire et l'évolution de la calotte glaciaire du Groenland. afin de faire des prédictions sur les changements climatiques actuels et futurs[1],[2].

Éducation[modifier | modifier le code]

Dorthe Dahl-Jensen est titulaire d'un Master en géophysique (1984) et un doctorat. en géophysique (1988) de l'Université de Copenhague[3].

Projet NEEM[modifier | modifier le code]

Le groupe de recherche de Dorthe Dahl-Jensen dirige le projet de forage en profondeur NEEM sur la calotte glaciaire du Groenland dans le but de forer la glace des dernières périodes de climat chaud [4].


En 2007, l'équipe de chercheurs sur les carottes de glace a mis en place le camp NEEM avec pour mission de forer à travers la calotte glaciaire du nord-ouest du Groenland pour récupérer la glace l'avant-dernière période interglaciaire du Quaternaire, l'Éémien, qui a pris fin il y a environ 115000 ans. Les échantillons de l'Éémien contribuent à la compréhension de la dynamique du climat dans des conditions similaires à celles d'un futur réchauffement climatique. En 2012, le forage de la carotte de glace profonde a pris fin.

En 2015, l'équipement du camp a été transporté sur la glace pour un autre projet de forage profond, le projet East Greenland Ice-core (EastGRIP)[4].

Les résultats de ces recherches ont révélé que [contrairement aux hypothèses de la plupart des chercheurs] la calotte glaciaire du Groenland a perdu au plus un quart de son volume, et n'a pas contribué à plus de 2 mètres à l'élévation du niveau de la mer «ce qui suggère que le Groenland n'est pas aussi sensible au réchauffement climatique que nous le pensions» a déclaré Dorthe Dahl-Jensen, «mais La mauvaise nouvelle est que si la calotte glaciaire du Groenland n’a pas disparu pendant l'Éémien, l’Antarctique a dû être responsable d’une partie importante de l’élévation du niveau de la mer» ajouta-t-elle[5].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Niels Bohr Institute », University of Copenhagen,
  2. a et b (en) Bludd, Ellen Kathrine, « Dorthe Dahl-Jensen awarded the Mohn Prize for her important role in climate change research | UiT », sur en.uit.no (consulté le 12 mars 2021)
  3. Dahl-Jensen, « Dorthe Dahl-Jensen », University of Copenhagen,
  4. a et b (en) klima-og geofysik Is-, « About NEEM », sur neem.dk, (consulté le 12 mars 2021)
  5. (en) Quirin Schiermeier, « Greenland defied ancient warming », Nature News, vol. 493, no 7433,‎ , p. 459 (DOI 10.1038/493459a, lire en ligne, consulté le 12 mars 2021)
  6. « Dorthe Dahl-Jensen - Louis Agassiz Medal - », European Geosciences Union (EGU) (consulté le 24 octobre 2015)
  7. (nb) « Laureates 2020 | UiT », sur uit.no (consulté le 12 mars 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]