Farida Bedwei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Farida Bedwei
Farida Bedwei 2.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (43 ans)
LagosVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Farida Nana Efua BedweiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Prix spécial (d) ( et )
OkayAfrica 100 Women ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Karmzah (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Farida Nana Efua Bedwei est une informaticienne ghanéenne, née à Lagos, au Nigeria[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Farida Bedwei passe sa petite enfance en Dominique, en Grenade et au Royaume-Uni. Sa famille déménage au Ghana quand elle a 9 ans.

Nouveau-née, elle développe une paralysie cérébrale, et est scolarisée à domicile et éduquée par sa mère jusqu'à l'âge de 11 ans[2].

Farida obtient un Bachelor of Science en sciences informatiques de l'Université du Hertfordshire au Royaume-Uni en 2005. De retour au Ghana, elle obtient un certificat en gestion de projet en 2009 de l'Institut ghanéen de gestion et d'administration publique (GIMPA).  

En 2010, Farida Bedwei écrit un roman intitulé : Definition of a Miracle[3].  

Farida Bedwei est cofondatrice et CTO de Logiciel Ghana Limited, une société de services et de technologies innovantes qui fournit des plateformes pour la banque mobile et la gestion de trésorerie en Afrique. Elle a créé l'application de micro-finance gKudi, un système bancaire simplifié qui octroie des prêts à petite échelle au Ghana. Cette application est utilisée par plus de 130 sociétés de micro-crédit au Ghana[4] 

Elle remporte plusieurs prix pour son travail, dont le Legacy Maiden Ideas Award en 2011. Puis en 2013, la revue sud-africaine CEO Magazine la désigne femme africaine la plus influente de l'année dans le monde de la finance[5].  

Farida Bedwei est membre du conseil d'administration de Sharecare Ghana, une organisation à but non lucratif pour les personnes atteintes de maladies auto-immunes et neurologiques. Elle participe également à une initiative du Ministère de la communication du Ghana visant à sensibiliser davantage les femmes aux nouvelles technologies. Elle s'engage en faveur des droits des personnes handicapées[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lauren Said-Moorhouse, for CNN, « This computer genius defeated her disability with tech », sur CNN (consulté le )
  2. (en) Abu Mubarik, « Farida Bedwei: Tech genius to participate in Young Global Leaders Class of 2016 - Technology - Pulse », Pulse.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) Nana Fredua-Agyeman, « Definition of a Miracle by Farida N. Bedwei », sur ImageNations - Promoting African Literature, (consulté le )
  4. (en-US) « The Rare Miracle Story Of Farida Bedwei », Answers Africa,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (es) « Farida Bedwei: La emprendedora con parálisis cerebral que conquistó África - Emprendedores.News », sur emprendedoresnews.com, (consulté le )
  6. (en) « UnitedSucces - The worldwide network of women business owners », sur www.unitedsucces.com (consulté le )