Céline Bon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Céline Bon, née en 1983, est une paléogénéticienne et anthropologue française, maître de conférence au Muséum national d'histoire naturelle, à Paris. Elle est spécialisée dans l'analyse de l'ADN ancien présent dans les fossiles.

Formation[modifier | modifier le code]

Céline Bon fréquente l’école normale supérieure de Cachan, où elle obtient une agrégation en sciences de la vie et de la Terre. Elle effectue ensuite son doctorat au Commissariat à l’énergie atomique, où elle se consacre à l'analyse génétique des restes animaux de la grotte Chauvet-Pont d’Arc. Elle séquence le génome mitochondrial de l’Ours des cavernes et date la disparition de celui-ci à 30 000 ans. Elle parvient à étudier le génome de l'espèce et son alimentation par une nouvelle méthode d’analyse des coprolithes[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Céline Bon effectue ensuite un post-doctorat de génomique évolutive au laboratoire Dyogen de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm[1],[2].

Elle fait partie du laboratoire d'écoanthropologie et ethnobiologie du Muséum national d'histoire naturelle[3], où elle travaille sur la caractérisation de la diversité génétique en Asie centrale méridionale durant la Protohistoire[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Céline Bon », sur La Grotte Chauvet-Pont d'Arc (consulté le 13 mars 2021).
  2. a et b « Conférences sur l'archéologie. Modes de vies et transitions épidémiologiques », sur Inrap, (consulté le 13 mars 2021).
  3. « Néandertal, l'enquête », sur Muséum national d'Histoire naturelle (consulté le 13 mars 2021).

Liens externes[modifier | modifier le code]