Liste de femmes astronomes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ceci est une liste d'astronomes, d'astrophysiciennes et autres femmes ayant fait des contributions remarquables à l'astronomie.

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Les femmes en astronomie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Place des femmes en astronomie.

Certaines des premières contributions historiques en astronomie sont dues à Aglaonice et Hypatie, qui ont vécu en Grèce antique, mais déjà, des femmes de la civilisation de Sumer avaient été dirigeantes des grands temples observatoires au IIe millénaire av. J.‑C. [1].

Le Harem de Pickering devant le Building C au Harvard College Observatory, 13 mai 1913.

Lors de la révolution scientifique en Allemagne aux XVIe siècle et XVIIe siècle, la tradition de la participation des femmes à la production artisanale permet à certaines femmes de s'impliquer dans les sciences d'observation, en particulier l'astronomie. Entre 1650 et 1710, les femmes représentaient 14 % de tous les astronomes allemands [2]. Le plus célèbre des astronomes femmes en Allemagne à l'époque était Maria Winkelmann, dont les problèmes avec l'Académie de Berlin sont une réflexion des obstacles auxquels font face les femmes à se faire accepter dans le travail scientifique, qui était considéré comme exclusif aux les hommes. Aucune femme n'a été invitée soit à la Royal Society de Londres, ni à l'Académie des sciences jusqu'au XXe siècle. La plupart des gens du XVIIe siècle voit une vie consacrée à tout type d'érudition comme étant en contradiction avec les tâches domestiques que les femmes sont appelées à accomplir.

Au XVIIIe siècle les observations scientifiques de deux Anglaises, Caroline Herschel et Margaret Cavendish, ont ajouté à la connaissance astronomique de l'époque. La contribution des femmes a été limitée par leur exclusion de la plupart de l'enseignement scientifique formel, mais a commencé à être reconnue par l'admission dans des sociétés savantes au cours de cette période. En 1935, Mary Fairfax Somerville et Caroline Herschel ont été les deux premières femmes à être élues à la Royal Astronomical Society. En 1901, Annie Jump Cannon remarque que c'est la température d'une étoile qui est la principale caractéristique distinctive entre les différents spectres. Cecilia Payne-Gaposchkin démontre pour la première fois à partir de données existantes sur les spectres d'étoiles qu'elle sont presque exclusivement faites d'hydrogène et d'hélium, l'une des théories les plus fondamentales de l'astrophysique stellaire.

Après la Seconde guerre, plusieurs femmes astronomes s'illustrent. L'astrophysicienne Margaret Burbidge est membre du groupe à l'origine de la théorie de la nucléosynthèse stellaire, qui explique comment les éléments sont formés dans les étoiles. Aux États-Unis en 2001, les femmes en science ou en génie ayant un doctorat sont principalement employées dans le secteur de l'éducation, et moins dans le commerce ou l'industrie que les hommes [3].

A[modifier | modifier le code]

B[modifier | modifier le code]

C[modifier | modifier le code]

D[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

F[modifier | modifier le code]

G[modifier | modifier le code]

H[modifier | modifier le code]

I[modifier | modifier le code]

J[modifier | modifier le code]

K[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

M[modifier | modifier le code]

N[modifier | modifier le code]

O[modifier | modifier le code]

P[modifier | modifier le code]

R[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

T[modifier | modifier le code]

U[modifier | modifier le code]

V[modifier | modifier le code]

W[modifier | modifier le code]

Y[modifier | modifier le code]

Z[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Université de l'Alabama, Département de physique et d'astronomie : CANNON, ANNIE JUMP, astronomer (1863-1941)
  2. Spielvogel, Jackson J. Western Civilization, Volume B: 1300-1815. Thomson / Wadsworth, 2009. ISBN 978-0-495-50289-0.
  3. Hahm, Jo. Women, Minorities and Persons With Disabilities in Science and Engineering, NSF 2004.
  4. (en) Center for Imaging Science : Stefi Baum.
  5. (en) University of California at Berkeley, Department of Astronomy : Chung-Pei Ma.
  6. (en) University of Texas at Austin, Department of Astronomy : Harriet Dinerstein.
  7. (en) University of Victoria : Sara Ellison - Physics and Astronomy.
  8. (en) MIT Department of Physics : Anna Frebel.
  9. (en) MIT, Department of Physics : Jacqueline Hewitt.
  10. (en) NASA Goddard : Ann H Cardiff.
  11. (en) Northwestern University : Vassiliki Kalogera.
  12. (en) California Institute of Technology, Division of Geological & Planetary Sciences : Heather Knutson.
  13. (en) University of Florida, Department of Astronomy : Elizabeth Lada.
  14. (en) CEA Saclay Service d'Astrophysique : Suzanne Madden.
  15. (en) NOAO : Joan Najita.
  16. (en) The Smithsonian/NASA Astrophysics Data System : Obituary: Helen Dodson Prince, 1905-2002.
  17. (en) Yale University, Physics Department : Claudia Megan Urry.
  18. (en) University of Massachusetts, Department of Astronomy : People > Faculty > Judith S. Young.

Voir aussi[modifier | modifier le code]