Chronologie des femmes en informatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La chronologie des femmes dans l'informatique retrace de façon chronologique les réalisations des femmes dans le domaine de l'informatique.


Sommaire :

1842 - 1849 - 1875 - 1893 - 1916 - 1918 - 1920 - 1921 - 1926 - 1935 - 1939 - 1940 - 1941 - 1942 - 1943 - 1945 - 1946 - 1947 - 1948 - 1949 - 1950 - 1951 - 1952 - 1954 - 1955 - 1956 - 1958 - 1959 - 1961 - 1962 - 1964 - 1965 - 1966 - 1968 - 1969 - 1970 - 1971 - 1972 - 1973 - 1974 - 1975 - 1976 - 1978 - 1979 - 1980 - 1982 - 1983 - 1984 - 1985 - 1986 - 1987 - 1988 - 1989 - 1990 - 1992 - 1993 - 1994 - 1995 - 1996 - 1997 - 1998 - 1999 - 2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017 - 2018 - 2019

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

1757[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

1842[modifier | modifier le code]

1849[modifier | modifier le code]

1875[modifier | modifier le code]

1892[modifier | modifier le code]

1893[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

1918[modifier | modifier le code]

1920[modifier | modifier le code]

1921[modifier | modifier le code]

  • Drapeau des États-Unis Edith Clarke dépose un brevet pour un calculateur graphique qui permet de résoudre les problèmes de transmission de lignes électriques[15].

1926[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Allemagne Grete Hermann définit les bases du système de calcul formel. Sa thèse de doctorat, intitulée The Question of Finitely Many Steps in Polynomial Ideal Theory est publiée dans les annales de mathématiques[16].

1935[modifier | modifier le code]

1939[modifier | modifier le code]

1940[modifier | modifier le code]

  • Drapeau des États-Unis Des femmes américaines sont recrutées pour faire des calculs balistiques et programmer des ordinateurs pendant la Seconde Guerre mondiale. Vers 1943-1945, ces femmes utilisent un analyseur différentiel dans le sous-sol de la Moore School of Electrical Engineering (en) pour accélérer leurs calculs. Phyllis Fox dirige un analyseur différentiel avec des équations différentielles qui sont les spécifications de son programme[19].

1941[modifier | modifier le code]

1942[modifier | modifier le code]

Bletchley girls[modifier | modifier le code]

1943[modifier | modifier le code]

Jean Bartik and Frances Spence setting up the ENIAC.
Jean Bartik et Frances Spence programmant l'ENIAC.

1945[modifier | modifier le code]

1946[modifier | modifier le code]

1947[modifier | modifier le code]

  • Drapeau des États-Unis Irma Wyman travaille sur un projet de recherche sur les trajectoires de missile au Willow Run Research Center (en). Les calculs sont faits mécaniquement. En 1947–48, elle visite un service identique à la Navale, le Proving Ground dans lequel Grace Hopper travaille sur des problèmes similaires et met au point un prototype de programme pour l'ordinateur Mark II[32].

1948[modifier | modifier le code]

1949[modifier | modifier le code]

  • Drapeau des États-Unis Grace Hopper est une officière de l'United States Navy et une des premières programmeuses du Harvard Mark I. Elle est surnommée la mère du Cobol. Elle développe le premier compilateur qu'elle met au point sur un ordinateur électronique, le A-0. Elle est la première à employer le terme déboguer, en référence à un insecte bloqué dans l'ordinateur Harvard Mark II, ce qui avait provoqué une erreur d'exécution du programme[34].
  • Drapeau des États-Unis Evelyn Boyd Granville est la seconde africaine-américaine à obtenir un doctorat en mathématiques. De 1956 à 1960, elle travaille pour IBM sur deux projets de la NASA le programme Vanguard et le programme Mercury, pour placer le premier satellite en orbite autour de la terre[35].
  • Drapeau du Canada Le 6 mai, l'ordinateur EDSAC exécute les programmes écrit et mis au point par Beatrice Worsley (en). C'est le premier ordinateur à exécuter un programme enregistré[36].

1950[modifier | modifier le code]

  • Drapeau des États-Unis Ida Rhodes est une des pionnières dans l'analyse des systèmes de programmation. Elle conçoit le langage C-10 au début des années 1950 pour l'UNIVAC I, qui a été utilisé pour calculer le recensement de la population[37].
  • Drapeau du Royaume-Uni Kathleen Booth crée le langage de bas-niveau l'assembleur, directement exécutable par les machines[38].

1951[modifier | modifier le code]

1952[modifier | modifier le code]

1954[modifier | modifier le code]

1955[modifier | modifier le code]

1956[modifier | modifier le code]

1958[modifier | modifier le code]

1959[modifier | modifier le code]

1961[modifier | modifier le code]

1962[modifier | modifier le code]

  • Drapeau des États-Unis Jean E. Sammet développe le langage de programmation FORMAC. Elle est également la première à catégoriser les langages de programmation en 1969. Elle est la première femme présidente de l'Association for Computing Machinery en 1974[53].
  • Drapeau du Royaume-Uni Stephanie Shirley fonde la compagnie UK software company F.I. Elle souhaite créer des opportunités de travail pour les femmes ayant des personnes à charge. Elle emploie principalement des femmes (97%). Elle adopte le prénom masculin Steve pensant que cela pourrait l'aider dans le monde des affaires dominé par les hommes. De 1989 à 1990, elle est présidente de la British Computer Society. En 1985, elle reçoit Recognition of Information Technology Award[54].

1964[modifier | modifier le code]

1965[modifier | modifier le code]

1966[modifier | modifier le code]

1968[modifier | modifier le code]

1969[modifier | modifier le code]

Margaret Hamilton se tenant auprès du code du logiciel de navigation qu'elle et son équipe ont produit pour le programme Apollo.
  • Drapeau des États-Unis Jean E.Sammet publie Programming Languages: History and Fundamentals, ouvrage qui fait référence[61].
  • Drapeau des États-Unis Margaret Hamilton est directrice de la Software Engineering Division du laboratoire du MIT, qui développe le programme embarqué pour la fusée Apollo 11. En 2003, elle reçoit le prix de la NASA Exceptional Space Act, pour ses contributions scientifiques et techniques[62],[63].
  • Drapeau des États-Unis Alexandra Illmer Forsythe publie le premier manuel destiné à l'enseignement de l'informatique, Computer Science : A First Course (Wiley & Sons)[30].

1970[modifier | modifier le code]

1971[modifier | modifier le code]

  • Drapeau des États-Unis Erna Schneider Hoover est une mathématicienne connue pour avoir inventé une méthode de commutation téléphonique informatisée. Cela a permis de développer les bases de la communication moderne[65]. Au Laboratoires Bell où elle a travaillé 32 ans, Erna Schneider Hoover est considérée comme une pionnière importante dans le domaine des sciences informatiques[66].
  • Drapeau des États-Unis Margaret Burnett (en) est la première développeuse de logiciels à être embauchée sur un poste de direction chez Procter & Gamble, une entreprise de 13 000 personnes[réf. nécessaire].

1972[modifier | modifier le code]

1973[modifier | modifier le code]

1974[modifier | modifier le code]

  • Drapeau des États-Unis Elizabeth Feinler et son équipe définissent un format de fichier en texte simple pour les noms d'hôtes[74]. Ce format a donné le Domain Name System et son équipe est devenu l'organisme qui fait autorité pour les domaines .mil, .gov, .edu, .org, .com.

1975[modifier | modifier le code]

1976[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la Hongrie Rózsa Péter publie Recursive Functions in Computer Theory, sujet sur lequel elle travaille depuis les années 1950[30].

1978[modifier | modifier le code]

1979[modifier | modifier le code]

1980[modifier | modifier le code]

1982[modifier | modifier le code]

1983[modifier | modifier le code]

1984[modifier | modifier le code]

1985[modifier | modifier le code]

1986[modifier | modifier le code]

1987[modifier | modifier le code]

1988[modifier | modifier le code]

1989[modifier | modifier le code]

1990[modifier | modifier le code]

1992[modifier | modifier le code]

1993[modifier | modifier le code]

1994[modifier | modifier le code]

1995[modifier | modifier le code]

1996[modifier | modifier le code]

  • Drapeau des États-Unis Xiaoyuan Tu est la première récipiendaire du prix ACM Doctoral Dissertation Award[118].

1997[modifier | modifier le code]

1998[modifier | modifier le code]

1999[modifier | modifier le code]

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Montse Maritxalar de l'université du pays basque en 2008
Montse Maritxalar de l'université du pays basque en 2008

2000[modifier | modifier le code]

2001[modifier | modifier le code]

2002[modifier | modifier le code]

2003[modifier | modifier le code]

2004[modifier | modifier le code]

2005[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

  • Drapeau du Ghana Farida Bedwei est cofondatrice de Logiciel Ghana Limited, une société de services et de technologies, au Ghana. Elle en est la directrice technologique[148],[149].

2011[modifier | modifier le code]

PyLadies of Montreal at a 2015 GitHub party.
PyLadies à Montreal en 2015 lors d'une GitHub party.

2012[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

2014[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

2016[modifier | modifier le code]

Regina Honu avec une classe d'étudiantes apprenant à coder
Regina Honu avec une classe d'étudiantes apprenant à coder

2017[modifier | modifier le code]

2018[modifier | modifier le code]

2019[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Grier 2013, p. 16.
  2. Grier 2013, p. 20-21.
  3. Grier 2013, p. 25.
  4. (en) J. Fuegi et J. Francis, « Lovelace & Babbage and the creation of the 1843 'notes' », Annals of the History of Computing, vol. 25, no 4,‎ , p. 16–26 (DOI 10.1109/MAHC.2003.1253887)
  5. Evans 2018, p. 21.
  6. (en) « Maria Mitchell » [archive du ], sur Distinguished Women of Past and Present (consulté le )
  7. Grier 2013, p. 82.
  8. a et b « Computer Grrrls », sur Gaité Lyrique (consulté le )
  9. (en) Jacob Darwin Hamblin, Science in the early twentieth century : an encyclopedia, Santa Barbara, Calif., ABC-CLIO, (ISBN 9781851096657), p. 181–184
  10. Grier 2013, p. 131.
  11. Grier 2013, p. 138.
  12. Grier 2013, p. 139.
  13. Grier 2013, p. 167.
  14. Grier 2013, p. 169.
  15. (en) « The Ada Project », (version du 26 mars 2018 sur l'Internet Archive)
  16. (de) Grete Hermann, « Die Frage der endlich vielen Schritte in der Theorie der Polynomideale », Mathematische Annalen, vol. 95,‎ , p. 736–788 (DOI 10.1007/bf01206635, lire en ligne)
  17. (en) Joe Atkinson, « From Computers to Leaders: Women at NASA Langley », NASA,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. (en) Lee, J.A.N., « Johanna (Hansi) Piesch », sur IEEE Computer Society (consulté le )
  19. (en) Gumbrecht, Jamie, « Rediscovering WWII's female 'computers' », CNN,‎ (lire en ligne)
  20. (en-US) Nina Porzucki, « Alan Turing may have cracked Nazi codes, but thousands of women helped », Public Radio International,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. a et b (en-US) Matt Blitz, « The True Story of 'Hidden Figures' and the Women Who Crunched the Numbers for NASA », Popular Mechanics,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. a b c et d (en) Ricky Riberio, « Mothers of Technology: 10 Women Who Invented and Innovated in Tech », BizTech,‎ (lire en ligne, consulté le )
  23. (en) Allison Marsh, « The Hidden Figures Behind Bletchley Park’s Code-Breaking Colossus », sur IEEE Spectrum: Technology, Engineering, and Science News, (consulté le )
  24. (en) Jack B. Copeland, Colossus: The Secrets of Bletchley Park's Code Breaking Computers, Oxford University Press,
  25. (en) Willie Pearson Jr., Lisa M. Frehill, Connie L. McNeely et Betsy DiSalvo, Advancing Women in Science: An International Perspective, Springer, (ISBN 9783319086293), p. 265–267
  26. (en) Thomas Haigh, Mark Priestley et Crispin Rope, ENIAC in Action: Making and Remaking the Modern Computer, MIT Press, (ISBN 9780262033985), p. 157–158
  27. (en) Ruth H. Howes et Caroline L. Herzenberg, Their Day in the Sun: Women of the Manhattan Project, Philadelphia, Pa., Temple University Press, (ISBN 9781592131921), p. 99–100
  28. (en) David Alan Grier, « The Math Tables Project of the Work Projects Administration: The Reluctant Start of the Computing Era », IEEE Ann. Hist. Comput., vol. 20, no 3,‎ , p. 33–50 (ISSN 1058-6180, DOI 10.1109/85.707573)
  29. (en-US) « IBM Women in technology IBM Women in WITI Hall of Fame profile for Ruth Amonette » [archive du ], sur IBM Archives, (consulté le )
  30. a b c d e f g h i j k l et m (en) « Pioneering Women in Computer Technology » [archive du ], sur The Ada Project (consulté le )
  31. (en) Jennifer S. Light, « When Computers Were Women », Technology and Culture, vol. 40, no 3,‎ , p. 469, 455–483
  32. (en) « Irma Wyman », Michigan Engineer, Spring 2010: Women in Engineering (consulté le )
  33. (en) Kathleen HV Booth, Machine language for Automatic Relay Computer, University of London
  34. (en) « bug », sur Catb.org, (consulté le )
  35. (en) Evelyn Lamb, « Mathematics, Live: A Conversation with Evelyn Boyd Granville », sur Scientific American Blog Network, (consulté le )
  36. (en) « EDSAC performed its first calculations », sur Computing History (consulté le )
  37. (en) « Computer Pioneers – Ida Rhodes (Hadassah Itzkowitz) », sur Computer History (consulté le )
  38. a et b (en) Cornelia Connolly, Tony Hall et Jim Lenaghan, « The women who led the way in computer programming », RTE.ie,‎ (lire en ligne, consulté le )
  39. (en) J.A.N. Lee, « Computer Pioneers - Frances Elizabeth Snyder Holberton », sur Computer History (consulté le )
  40. (en) Peter J. Bird, LEO: the First Business Computer, Wokingham: Hasler Publishing Limited, (ISBN 978-0-9521651-0-1)
  41. (en) « Mrs. Klára (Klari) Dán Von Neumann », sur IT History (consulté le )
  42. (en) Katrine Raymond, « Beatrice Worsley » [archive du ], sur The Canadian Encyclopedia, (consulté le )
  43. (en) « Thelma Estrin », sur Engineering and Technology History Wiki (consulté le )
  44. (en) Kindra Thomas, « Annie Easley, Computer Scientist and Mathematician », NASA,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  45. M. Frank et P. Wolfe, « An algorithm for quadratic programming », Naval Research Logistics Quarterly, vol. 3,‎ , p. 95 (DOI 10.1002/nav.3800030109)
  46. (en) « JPL Computers », sur NASA JPL
  47. (en) Erik Conway, « Women Made Early Inroads at JPL » [archive du ], sur NASA/JPL,
  48. Shetterly 2016, p. 171.
  49. (en) Roger Johnson, School of Computer Science & Information Systems: A Short History, Birkbeck College, University of London, (lire en ligne), p. 7–8
  50. Elisa Braun, « Elles ont marqué l'histoire de la technologie : Alice Recoque, le génie informatique à la française », sur Le Figaro, (consulté le )
  51. « L’informatique universitaire à Nancy : un demi-siècle de développement », Techniques et sciences informatiques,‎ (lire en ligne)
  52. (en) Irina Nikivincze, « Dana Ulery: Pioneer of Statistical Computing and Architect of Large, Complex Systems », IEEE Annals of the History of Computing, vol. 39, no 2,‎ , p. 91–95 (ISSN 1934-1547, DOI 10.1353/ahc.2017.0017)
  53. (en) Lawrence M Fisher, « In Memoriam: Jean E. Sammet 1928–2017 », sur Communications of the ACM (consulté le )
  54. (en) « Dame Stephanie "Steve" Shirley », UNSSC | United Nations System Staff College,‎ (lire en ligne, consulté le )
  55. (en) Joan Ball, Just Me, , 318 p. (ISBN 978-1312560147)
  56. (en) Baran, Paul; Boehm, Sharla P., « On Distributed Communications: II. Digital Simulation of Hot-Potato Routing in a Broadband Distributed Communications Network », sur RAND,
  57. (en) Rachel Kraus, « 15 unsung women in tech you should know about », sur Mashable, (consulté le )
  58. (en) Martha Vickers Steel, « Women in Computing: Experiences and Contributions Within the Emerging Computing Industry », sur Computing History Museum,
  59. (en) « UW-Madison Computer Science Ph.D.s Awarded, May 1965 – August 1970 », sur UW-Madison Computer Sciences Department (consulté le )
  60. (en-US) « Oral history interview with Margaret R. Fox », Charles Babbage Institute,‎ (lire en ligne)
  61. Gürer 1995, p. 179.
  62. (en) « Margaret Hamilton », NASA,‎ (lire en ligne)
  63. (en) « NASA Honors Apollo Engineer », NASA News,‎ (lire en ligne)
  64. (en) « The Norwegian Computing Center in the Years 1960-84 », sur Kristen Nygaard (consulté le )
  65. (en) Sybil Hatch, Changing Our World: True Stories of Women Engineers, ASCE Publications, (ISBN 978-0-784-40835-3, lire en ligne), 117
  66. (en) Calvin Sims, « BELL LABS: ADAPTING TO MONOPOLY'S END », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  67. (en) « Mary Shaw », Carnegie Mellon University (consulté le )
  68. (en) Elizabeth H. Oakes, International encyclopedia of women scientists, New York, NY, Facts on File, (ISBN 978-0816043811, lire en ligne), p. 136–137
  69. (en) « About Karen Spärck Jones », sur BCS – The Chartered Institute for IT (consulté le )
  70. (en) « Queen of Silicon Valley Sandra Kurtzig on making it to the top », News Australia,‎ (lire en ligne, consulté le )
  71. (en) Donn B. Parker et Nycum, Susan, Computer Abuse, Stanford Research Institute, (lire en ligne)
  72. (en) James W. Cortada, The Digital Hand, Vol 3 : How Computers Changed the Work of American Public Sector Industries, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-803709-5), p. 133–134, 390
  73. (en) Thomas Haigh, Interview with Phyllis Fox, Society for Industrial and Applied Mathematics (lire en ligne), p. 2
  74. (en) « DoD INTERNET HOST TABLE SPECIFICATION » (consulté le )
  75. (en-US) Rebecca J. Rosen, « The First Woman to Get a Ph.D. in Computer Science From MIT », sur The Atlantic, (consulté le )
  76. (en) « One woman, many roles », The Hindu,‎ (ISSN 0971-751X, lire en ligne, consulté le )
  77. (en-US) Chris Suellentrop, « Saluting the Women Behind the Screen », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  78. (en) « An unsung heroine of the 21st century », sur European Patent Office (consulté le )
  79. a et b (en-US) « A timeline of women in world computing », sur Feministing (consulté le )
  80. (de) Gero Von Randow, « Die Informatikerin Christiane Floyd erforscht die Wirkung abstrakter Codes: Frau im Widerspruch », Zeit Online,‎ (lire en ligne, consulté le )
  81. (de) Johannes Thumfart, « Christiane Floyd: Emanzipation durch Computer », Zeit Online,‎ (lire en ligne, consulté le )
  82. (en) « VC&G Interview: Carol Shaw, The First Female Video Game Developer », sur Vintage Computing
  83. a et b (en) « Ruzena Bajcsy », The Franklin Institute,‎ (lire en ligne, consulté le )
  84. (en) Jayant R. Haritsa, « Priti Shankar (1947-2011) », Current Science, vol. 102, no 3,‎ , p. 506 (lire en ligne)
  85. (en-US) William Caraher, Raiford Guins, Andrew Reinhard, Richard Rothaus, Bret Weber, « Why Digging Atari Games Out of a Landfill Is Archaeology », The Atlantic,‎ (lire en ligne, consulté le )
  86. (en) J.A.N. Lee, « Computer Pioneers - Gwen Bell », sur Computer Pioneers, IEEE Computer Society, (consulté le )
  87. (en) « Ruth M. Davis », Penn State University Libraries,‎ (lire en ligne, consulté le )
  88. (en-US) « A truly graphic adventure: the 25-year rise and fall of a beloved genre », sur Ars Technica, (consulté le )
  89. (en) Charles R. Smith, Kathleen E. Kiefer et Patricia S. Gingrich, « Computers Come of Age in Writing Instruction », Computers and the Humanities, vol. 18, nos 3/4,‎ , p. 215–224 (JSTOR 30204332)
  90. « Lemelson-MIT Program » (consulté le )
  91. (en) William R. Macklin, « The Queen of Fantasy », The Philadelphia Inquirer,‎ (lire en ligne, consulté le ) and (en) « She's a Queen in a Man's Domain – Designing Computer Games », The Philadelphia Inquirer,‎ , H6 (lire en ligne, consulté le )
  92. (en) « Interview with Susan Kare », sur Stanford University (consulté le )
  93. (en) « Susan Kare », sur Forbes (consulté le )
  94. a et b (en-US) « Baum, Eleanor K. », sur National Women’s Hall of Fame (consulté le )
  95. (en) « Flame Award », USENIX (consulté le )
  96. (en) « Obituary: Irma Wyman was Honeywell's first female CIO », Star Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le )
  97. (en) Jakob Nielsen, « History of Hypertext », Nielsen Norman Group,‎ (lire en ligne, consulté le )
  98. (en) Interview with Lixia Zhang, Professor, Computer Science Department, UCLA, Member of the IAB, (lire en ligne [archive du ])
  99. (en-US) Sarah Mitroff, « Nancy Hafkin Brought Internet to Africa, Now She's Tackling the Tech Gender Divide », WIRED,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  100. (en) « Monica Lam », sur Stanford University (consulté le )
  101. (en-US) « How AnitaB.org is trying to bat for women in tech in India » [archive du ], sur Moneycontrol, (consulté le )
  102. (en-US) « Coutaz, Joëlle », Encounters with HCI Pioneers - A Personal Photo Journal,‎ (lire en ligne, consulté le )
  103. (de) Varinia Bernau, « Rena Tangens erhält Verbraucherschutz-Preis », sur Süddeutsche.de (consulté le )
  104. a et b (en-US) « Eva Tardos », sur IEEE Computer Society (consulté le )
  105. (en) « Frances ("Fran") Elizabeth Allen » (consulté le )
  106. (nl) « Prof.dr. F.M. (Frances) Brazier », sur TU Delft (consulté le )
  107. (en) « Donna L. Dubinsky, MBA 1981 – Alumni – Harvard Business School » (consulté le )
  108. (en) « Wired Women of the Internet », The Paducah Sun,‎ (lire en ligne, consulté le )
  109. (en) Claire L. Evans, Broad Band: The Untold Story of the Women Who Made the Internet, New York, Portfolio/Penguin, (ISBN 9780735211759, lire en ligne), p. 206
  110. (en) « Carol Bartz, The Most Powerful Women » [archive du ], sur Forbes, (consulté le )
  111. (en-GB) Efi Chita, « Gödel Prize (together with ACM SIGACT) », sur EATCS (consulté le )
  112. (en) « Official ACM Turing award website », ACM (consulté le )
  113. (en) Astrid Ensslin, Canonizing Hypertext: Explorations and Constructions, Bloomsbury Publishing, (ISBN 9781441167941, lire en ligne), p. 74
  114. (en) Implementing High Speed TCP, University College, London (lire en ligne)
  115. (en) « Anita Borg; Helped Women Break Industry's 'Silicone Ceiling' », The Boston Globe,‎ (lire en ligne, consulté le )
  116. (en) « Carolyn Guyer », sur Eastgate Systems East (consulté le )
  117. (en) The SAGE Handbook of Social Media, SAGE, (ISBN 978-1473995796, lire en ligne), p. 123–24
  118. (en) « Xiaoyuan Tu » [archive du ], sur ACM (consulté le )
  119. (en-US) « Our Mission », sur AnitaB.org (consulté le )
  120. (en) « Chieko Asakawa », IBM (consulté le )
  121. (en) « Natalya Kaspersky », Ey (consulté le )
  122. Korenman 2001, p. 148.
  123. (en) Lisa Bowman, « She-geeks confess love for Linux », ZDNet News,‎ (lire en ligne [archive du ])
  124. a et b (en) Wileen Wong Kromhout, « Lixia Zhang named to UCLA's Jonathan B. Postel Chair in Computer Science » [archive du ], sur UCLA Newsroom, (consulté le )
  125. (en-US) « Lydia E. Kavraki », Grace Hopper Celebration,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  126. a et b (ja + en) « Noriko H. Arai » [archive du ], sur The 20th International Conference for Women in Business : Game Changer ewoman, Inc. (consulté le )
  127. a et b Une femme à la tête de Grenoble INP, Les Échos, 11 octobre 2012
  128. (en) Ellen Spertus, « ParaSite : mining the structural information on the World-Wide Web », Thesis, Massachusetts Institute of Technology,‎ (lire en ligne, consulté le )
  129. (en) « Margaret Hamilton », sur Computer History Museum (consulté le )
  130. (en-GB) « Neglect of Bletchley condemned », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  131. (en) « 'Ultimate nerd chick' prompts C64 clone cancellation », The Register,‎ (lire en ligne, consulté le )
  132. (en) « Lucy Sanders », International Computer Science Institute,
  133. (en) « A plan for pugs », O'Reilly Media, (consulté le )
  134. (en) « Biography of President Maria Klawe », sur Harvey Mudd College (consulté le )
  135. (en) Rieback, M., Crispo, B., Tanenbaum, A., Is Your Cat Infected with a Computer Virus?, Vrije Universiteit Amsterdam,
  136. (en) « 31 Profile: Joanna Rutkowska - Hacking the Hacker [Book] », sur www.oreilly.com, (consulté le )
  137. (en) Mary Bellis, « Meet the First Black Woman to Patent a Software Invention », ThoughtCo,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  138. (en) « Oral-History:Frances "Fran" Allen », sur Engineering and Technology History Wiki (consulté le )
  139. (en) « People of ACM: Anne-Marie Kermarrec », sur ACM (consulté le )
  140. (en) « People of ACM - Yoelle Maarek » [archive du ], sur ACM (consulté le )
  141. (en) « Z. Meral Özsoyoğlu is Awarded the 2018 SIGMOD Contributions Award », sur SIGMOD Website (consulté le )
  142. (en) Marianne Winslett et Vanessa Braganholo, « Meral Özsoyoğlu Speaks Out on Genealogical Data Management, Searching Ontologies, and More », SIGMOD Record, vol. 40, no 3,‎ , p. 25 (lire en ligne)
  143. (en) « Institute for Computational Sustainability: Overview and project highlights », Cornell Univerisity (consulté le )
  144. (en) Robert Weisman, « Top prize in computing goes to MIT professor », Boston.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  145. (en) « KSJ Award » [archive du ], sur BCS IRSG (consulté le )
  146. (en) Verne G. Kopytoff et Claire Cain Miller, « Carol Bartz, Yahoo’s Chief Executive, Is Fired », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  147. (en) « In Memoriam - Dr Maria Petrou » [archive du ], sur IAPR - News, (consulté le )
  148. (en) « Company Overview of Logiciel Ghana Limited », sur Bloomberg (consulté le )
  149. (en-US) Gbenga Onalaja, « This Software Architect Has Cerebral Palsy, But She Hasn't Let That Stop Her » [archive du ], sur TechCabal, (consulté le )
  150. (en-US) Bronwyn Kienapple, « 'Ladies Learning Code' Helping Women Crack the Coding Ceiling », Torontoist,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  151. (en-GB) Elaine Burke, « Way to code: adult coding groups driving an upskilling revolution - Portfolio | siliconrepublic.com - Ireland's Technology News Service », Silicon Republic,‎ (lire en ligne, consulté le )
  152. (nl) « Nieuwe ICT Prijs van € 50.000,- voor Bettina Speckmann' », sur Kninklijke Hollandshe Maatshappij der Wetenschappen (consulté le )
  153. (en-GB) KC Rottok, « Shikoh Gitau: First African to receive a Google Award », The African Professional,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  154. (en) « Goldwasser and Micali win Turing Award », sur MIT News, (consulté le )
  155. (en-CA) Sabrina Biol, « Pixels and Pixelles: An Interview with Tanya Short », sur CGM, (consulté le )
  156. (en) « Professor Muffy Calder: Chief Scientific Adviser » [archive du ], sur Compute Scotland, (consulté le )
  157. (en-GB) Ad Julian Mawuli, « How Soronko Foundation championed women empowerment through Tech Needs Girls », JBKlutse,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  158. (es) Joaquín Pi Yagüe, « Mujeres en tecnología: una ambiciosa minoría absoluta », sur eldiario.es, diaroturing, (consulté le )
  159. (en) « Christine Paulin-Mohring », sur ACM (consulté le )
  160. (en) « History of Women in IT: 6 Female Pioneers in Computer Science », sur Purdue Global (consulté le )
  161. (en-US) Klint Finley, « The Woman Bringing Civility to Open Source Projects », WIRED,‎ (lire en ligne, consulté le )
  162. (en) David Zeiler, « The Perianne Boring Interview: How the CDC Is Teaching Washington About Bitcoin », sur Money Morning, (consulté le )
  163. (en-US) Ethel Cofie, « It's not a man's world: The African women breaking down tech barriers », CNN,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  164. a et b (en) « Women in Open Source Awards » (consulté le )
  165. (en-US) « The Data Lab welcomes Gillian Docherty as our new CEO », sur The Data Lab, (consulté le )
  166. (en) « Catherine Plaisant - Google Scholar Citations » (consulté le )
  167. « Véronique Cortier : Prix Inria - Académie des sciences du jeune chercheur », sur Inria (consulté le )
  168. (en) Alison Hsiao, « Programming expert to join Executive Yuan », Taipei Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  169. (en-US) Elsa Ferreira, « At the first Sex Tech Hack, a hackathon on sexuality in London », Makery,‎ (lire en ligne, consulté le )
  170. (en) « Meet the woman leading race to build world's first quantum computer », The Economic Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  171. (en-US) Thabo Mphahlele, « Regina Honu », BizNis Africa,‎ (lire en ligne, consulté le )
  172. (sr) « Dačić dodelio najviša diplomatska priznanja, među laureatima modna kreatorka, humintarac, preživeli logoraši Jasenovca… », Blic,‎ (lire en ligne, consulté le )
  173. (en) Britni Danielle, « Dr Gladys West, Another 'Hidden Figure,' Inducted Into Air Force Hall Of Fame » [archive du ], sur Essence, (consulté le )
  174. « Médaille d’argent du CNRS »
  175. « Dix-huit nouveaux membres élus à l’Académie des sciences », Communiqué de l'Académie des sciences, 19 décembre 2019.

Voir aussi[modifier | modifier le code]