Oneux (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oneux
Oneux (Somme)
Mairie-école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Rue
Intercommunalité Communauté de communes du Ponthieu-Marquenterre
Maire
Mandat
Bernard Buteux
2014-2020
Code postal 80135
Code commune 80609
Démographie
Population
municipale
378 hab. (2015 en diminution de 1,05 % par rapport à 2010)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 08′ 45″ nord, 1° 58′ 19″ est
Altitude Min. 32 m
Max. 117 m
Superficie 12,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Oneux

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Oneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Oneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Oneux

Oneux est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé à environ 15 km de la ville d'Abbeville, le village se trouve sur un plateau qui culmine à 53 m au-dessus du niveau de la mer. Le climat y est océanique.

Quartiers, hameaux, lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Chapelle Saint-Claude au Festel.

On distingue quatre parties, le centre (Oneux), Neuville et les hameaux du Festel et de Hanchy (Hanchy est partagé en deux avec la commune voisine de Coulonvillers).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Hariulf nous fournit Anisceias en 870 et Oldnodiolum en 1088. Onnodium est cité par Dom Cotron en 1184 et 1240. Dom Grenier nous fournit Ouneux en 1239. Nous trouvons Honneu (Olim.) en 1272. Onneux apparaît en 1646 dans Histoire ecclésiastique d'Abbeville[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lieu relevait autrefois du comté du Ponthieu, province de Picardie.

Le saint patron est saint Martin, nom de l'ancien village qui se trouvait jadis 2 km plus au nord et qui subit un incendie en 1692. C'est à la suite de cette destruction que les villageois vinrent s'installer dans l'actuel village.

Les abbés de Saint-Riquier construisirent à Oneux un château fort qui fut détruit pendant les guerres de Louis XV.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Oneux Blason Taillé d'azur et d'argent ; à la crosse d'or, mouvant de la pointe, brochant sur le tout, adextrée d'une étoile à six rais d'argent et senestrée d'une fleur de lis au pied nourri de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1945 1989 Joseph Levoir SE  
1989 septembre 2004 Daniel Dubois UDF sénateur (Union Centriste)
septembre 2004 2008 Monique Hallot SE retraitée, ancienne agricultrice
mars 2008[2] en cours
(au 6 mai 2014)
Bernard Buteux SE agriculteur
Réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2015, la commune comptait 378 habitants[Note 1], en diminution de 1,05 % par rapport à 2010 (Somme : +0,2 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
627623634671644619640652641
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
614610623594620570535488503
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
486471450405382369383388376
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
332329332347351310346367376
2015 - - - - - - - -
378--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

En 2010, l'école ferme. Les élèves du village se rendent à l'école intercommunale Becquestoile de Saint-Riquier où un regroupement pédagogique concentré a été construit[8].

Manifestations culturelles et festives[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Claude, au hameau du Festel[9],[10]. Construite au XVe siècle, sur l'emplacement du four banal, elle sert de sépulture aux anciens seigneurs du hameau[11].
  • Chapelle funéraire Farcy de 1866, une des plus grandes du département[11].
  • La Traverse du Ponthieu, randonnée de 18 km, à pied, à cheval ou à vélo, d'Abbeville à Auxi-le-Château, passe dans la commune.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean de la Chapelle (milieu du XVe siècle), natif d'Oneux dont il fut le curé, fut notaire apostolique et écrivit une chronique abrégée de l'abbaye de Saint-Riquier[12].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Garnier, Dictionnaire topographique du département de la Somme,1868-1878, Archives départementales de la Somme, Amiens, tome 2, p. 130, vue 68/267. Lire en ligne.
  2. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 28 février 2009)
  3. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. Le Courrier picard, édition Picardie maritime, 22 septembre 2015, p.12.
  9. Clochers.org
  10. 40000clochers.com
  11. a et b André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 82 (ASIN B000WR15W8).
  12. Florentin Lefils: Géographie historique et populaire des communes de l'arrondissement d'Abbeville, Imprimerie J. Gamain, Abbeville, 1868. Voir page 299.