Arry (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arry.
Arry
Château d'Arry.
Château d'Arry.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Rue
Intercommunalité Communauté de communes du Ponthieu-Marquenterre
Maire
Mandat
Thibault Bourgois
2016-2020
Code postal 80120
Code commune 80030
Démographie
Population
municipale
201 hab. (2014)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 16′ 44″ nord, 1° 43′ 17″ est
Altitude Min. 2 m – Max. 39 m
Superficie 7,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Arry

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Arry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Arry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Arry
Liens
Site web http://www.arry-picardie.com

Arry est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce village rural picard du Ponthieu, baigné par la Maye, est traversé par l'ancienne route nationale 338 (actuelle RD 938) et aisément accessible par l'autoroute A16.

Proche de la Baie de Somme, il est situé à 3 km à l'est de Rue.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Arry
Vercourt,
Villers-sur-Authie et
Vron
Rue Arry Regnière-Écluse
Bernay-en-Ponthieu

Toponymie[modifier | modifier le code]

En 1042, le village était dénommé Adriacus[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Différents fiefs nobles ont constitué la seigneurie d'Arry. L'un d'entre eux, le « Quint d'Arry », relevait du roi[1].

La famille d'Arry fit passer sa propriété aux Biencourt au XVe siècle. Elle fut ensuite transmise aux Gourlay, aux Fuzelier et à la famille d'Halluin qui en fut propriétaire jusqu'en 1725[1].

Jacquelin, Antoine, François de Courteville, descendant de la dernière famille possédante, devint alors comte d'Hodicq quand le roi érigea Arry en comté[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2016 Émile Trouart   agriculteur, retraité, Réélu pour le mandat 2014-2020[2], démission
mars 2016 en cours Thibault Bourgois[3]   agriculteur

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

D’après le recensement Insee de 2007, Arry compte 188 habitants (soit une augmentation de 15 % par rapport à 1999). La commune occupe le 27 547e rang au niveau national, alors qu'elle était au 28 255e en 1999, et le 495e au niveau départemental sur 782 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Arry depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint en 1851 avec 318 habitants.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 201 habitants, en augmentation de 3,08 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
144 127 193 199 223 252 249 283 318
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
292 304 298 305 294 272 275 283 270
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
248 243 235 214 234 222 218 203 198
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
209 182 191 176 158 164 191 198 201
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (21 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,3 % contre 48,4 % au niveau national et 48,5 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 33,7 %, 15 à 29 ans = 11,2 %, 30 à 44 ans = 22,4 %, 45 à 59 ans = 15,3 %, plus de 60 ans = 17,4 %) ;
  • 48,7 % de femmes (0 à 14 ans = 21,5 %, 15 à 29 ans = 15,1 %, 30 à 44 ans = 30,1 %, 45 à 59 ans = 17,2 %, plus de 60 ans = 16,2 %).
Pyramide des âges à Arry en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
9,2 
75 à 89 ans
9,7 
8,2 
60 à 74 ans
6,5 
15,3 
45 à 59 ans
17,2 
22,4 
30 à 44 ans
30,1 
11,2 
15 à 29 ans
15,1 
33,7 
0 à 14 ans
21,5 
Pyramide des âges du département de la Somme en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,9 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,3 
20,6 
45 à 59 ans
20,0 
21,0 
30 à 44 ans
19,8 
20,6 
15 à 29 ans
19,3 
19,5 
0 à 14 ans
17,5 

Enseignement[modifier | modifier le code]

En 2013, l'école locale est associée depuis plusieurs années à celle de Bernay au sein d'un regroupement pégagogique intercommunal (RPI). La compétence scolaire est du ressort de la communauté de communes.

La suite des études conduit les élèves au collège de Rue et au lycée Boucher-de-Perthes à Abbeville.

Les étudiants relèvent de l'université de Picardie Jules-Verne.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Quentin, en brique et pierre (XIXe siècle).
  • Château[10], de 1761, construit par l'architecte Giraud Sannier, et son parc[11], classé aux Monuments Historiques le , avec le parc et le potager attenants. Constituée avec le canal de la Maye, la perspective dite « le miroir », en alignement avec le château, a été classée à cette même date.
Article détaillé : Château d'Arry (Somme).
  • Le château blanc, sur l'ex-RN1.
  • Collection de miniatures réalisées à l'échelle 1/32è, témoignages de l'activité agricole, passée et actuelle. Résultat de plus de deux décennies de travail d'un passionné privé.
  • Monument aux morts[12],[13], avec un bas-relief de Louis Leclabart, le guetteur dans sa tranchée[14].
  • Vallée de la Maye et plans d'eau.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jacques, Alexandre, François de Courteville d'Hodicq (1726-1802), maréchal de France. Il participe à la Révolution Française comme député de la noblesse du bailliage de Montreuil-sur-Mer aux États généraux de 1789. Propriétaire du château, il décède à Arry.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Panneau informatif, devant la porte de l'église.
  2. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  3. Le Courrier picard, 29 mars 2016, édition Picardie maritime, p. 12.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « Évolution et structure de la population à Arry en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 novembre 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population de la Somme en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 novembre 2010)
  10. « Château à Arry », notice no PA00116081, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Jardin d'agrément du château d'Arry », notice no IA80000371, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. http://www.somme-photos.com/photo-1709548-Arry_JPG.html
  13. « Monument aux Morts de la Guerre de 1914, 1918, de la Guerre de 1939, 1945 et de la Guerre de 1954 », notice no IA80000013, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Relief : poilu dans sa tranchée, dit le guetteur à Arry », notice no IM80000009, base Palissy, ministère français de la Culture.