Ponthieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ponthieu
Blason de Ponthieu
Blason
Ponthieu
Carte du Ponthieu
Administration
Pays Drapeau de la France France
Statut Pays traditionnel
Fondation Fondé par Angilbert
Territoires actuels Hauts-de-France
Picardie
Capitale historique Abbeville
Villes principales Montreuil-sur-Mer (place-forte)
Le Touquet-Paris-Plage
Rue
Saint-Riquier
Le Crotoy
Crécy-en-Ponthieu
Démographie
Gentilé Pontin ; Pontine
Géographie
Coordonnées 50° 06′ 36″ nord, 1° 49′ 48″ est

Le Ponthieu est un pays traditionnel de France et le nom d'un ancien comté dont la capitale était Abbeville et la principale place-forte Montreuil. À l'époque du duc Guillaume, le comté était borné par l'Artois à l'orient, la Normandie à l'occident, y compris le pays de Caux et le comté d'Eu. Au midi, se trouvait le bailliage et le pays d'Amiens et le Boulonnais au septentrion (avant 960, par démembrement du comté de Flandre).

Le Ponthieu, pays de Picardie, se situe à la rencontre des influences flamandes et anglo-normandes[1]. Il possède plusieurs beffrois sur son territoire, notamment ceux de Rue, Saint-Riquier et d'Abbeville, tous érigés au XIIIe siècle, celui d'Abbeville est aussi le plus ancien beffroi du nord de la France[2],[3]. Plus récemment, on trouve celui du Touquet.

Le Ponthieu a également été sous occupation anglaise en 1477.

C'est aujourd'hui un « pays » au sens de la loi d'orientation pour l'aménagement et le développement du territoire de 1995.

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason du Ponthieu

Les armoiries du Ponthieu se blasonnent ainsi :
« d'or aux trois bandes d'azur à la bordure de gueules. »

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Ponthieu correspond aux arrondissements d'Abbeville en majorité, de Doullens et de Montreuil en partie. C'est une région maritime bordée par la Manche, avec un relief très faible d'altitude souvent inferieure à 50 m.

Comté de Ponthieu

794 – 1690
896 ans

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte du comté de Ponthieu et de ses alentours en 1180.
Informations générales
Statut Comté province de
France
Capitale Abbeville
Langue(s) Français
Picard
Religion Catholicisme romain
Monnaie livre française
Comte de Ponthieu
(1er) 794-814 Angilbert Ier
(Der) 1653-1690 Marie-Françoise d'Angoulême

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines du comté de Ponthieu ne sont point formellement attestées mais l'entité politique est néanmoins présente. Il semblerait que pour défendre la vallée de Somme contre les Vikings, Charlemagne ait créé une marche autour d'Abbeville, dont Angilbert aurait été le premier à assumer les fonctions.

Le Duc des terres maritimes chargé de ce commandement administrerait le Ponthieu et pour disposer de revenus suffisants pour financer des troupes, aurait la charge d'« avoué de Saint-Riquier ».

Après la mort d'Angilbert, son fils Nithard lui succéda et, à la mort de ce dernier, le Ponthieu fut alors attribué à un certain Louis, suivi d'un prénommé Rodolphe (les deux étant des Welfs).

Le comté passe alors à la maison de Montreuil dont les membres prirent le titre de comte de Montreuil.

Dans la seconde moitié du Xe siècle, les Robertiens annexent le comté. Plus tard, en 996, Hugues Capet le donna en fief à un de ses gendres, le chevalier Hugues Ier de Ponthieu. Le fils de ce dernier, Enguerrand Ier, ne prit le titre de comte de Ponthieu qu'en 1024, après avoir tué le comte de Boulogne et épousé sa veuve.

Le comté passe ensuite à la famille de Montgommery, puis à celle des Dammartin, aux rois de Castille et aux Plantagenêts.

En 1271, sont recensés dans le comté, cinq pairs : les seigneurs de Pont-Rémy, Cauroy, Aischery, Laviers, (Grand-Laviers), Bouvaque[4].

En 1337, au début de la guerre de Cent Ans, Philippe VI de Valois confisque le comté à Édouard III d'Angleterre. Le fils de Philippe, Jean II le Bon, le rend en 1360 par le traité de Brétigny puis Charles V le reconquiert en 1369 et le réunit au domaine royal.

De 1417 à 1430, le comté est occupé par les Anglais, et plus tard, de 1435 à 1477, cédé aux ducs de Bourgogne.

En 1477, Louis XI le réunit au domaine royal et forma avec le Vermandois, le comté de Guînes et le comté de Boulogne, un nouveau gouvernement militaire, le Gouvernement général de Picardie.

À la suite de la création du gouvernement de Picardie, le comté est donné en apanage à plusieurs nobles de 1583 à 1690 et il revient de manière permanente à la Couronne.

Une rue de Paris, située dans le 8earrondissement, porte son nom depuis la fin du XVIIIe siècle.

Quelques personnages célèbres liés au Ponthieu[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raphaële Jaminon-Boinet, Le comté de Ponthieu, XIIIe siècle-début du XVIe siècle : une principauté territoriale entre France, Flandre et Angleterre (lire en ligne)
  2. Matthieu Heyman, « Le plus ancien, le plus haut, le plus filmé... Vingt-trois nuances de beffrois », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  3. « Ville de Rue, beffrois »
  4. P. Feuchère, « Pairs de principauté et pairs de château. Essai sur l'institution des pairies en Flandre. Étude géographique et institutionnelle », dans Revue belge de Philologie et d'Histoire, Année 1953, Tome 31, fascicule 4, p. 974, lire en ligne.
  5. « L'histoire du dimanche - Jules Verne et Le Crotoy ou le coup de foudre de l'écrivain pour la baie de Somme qui lui inspira Vingt Mille Lieues sous les mers », sur France 3 Hauts-de-France, (consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]