Machy (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Machy.
image illustrant une commune de la Somme
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Somme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Machy
Église Saint-Flour.
Église Saint-Flour.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Rue
Intercommunalité Communauté de communes du Ponthieu-Marquenterre
Maire
Mandat
Alain Bovyn
2014-2020
Code postal 80150
Code commune 80497
Démographie
Population
municipale
132 hab. (2014)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 16′ 18″ nord, 1° 48′ 06″ est
Altitude Min. 12 m – Max. 62 m
Superficie 3,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Machy

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Machy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Machy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Machy

Machy est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe à 19 km de la Manche. Le chemin de grande communication D 938, de Crécy (à 6,5 km) à Rue (9,5 km), traverse le village sur 2 km.

L'agglomération est bordée au sud par la forêt de Crécy.

En 1899, deux hameaux complètent le chef-lieu : la Verrerie (6 habitants) et la Culbute (8 habitants)[1].

Sol, hydrologie, relief[modifier | modifier le code]

Sous la mince couche de terre végétale, on trouve les configurations suivantes :

  • la marne recouverte d'alluvions dans la vallée de la Maye ;
  • les marnes et glaises vertes qui affleurent le long des pentes ;
  • les sables et le limon des plateaux qui constituent les deux tiers du territoire[1].

La vallée de la Maye a une largeur de 120 à 200 mètres. Plusieurs vallons dont le Fond de la Barre et le Fond des Charbonniers viennent rejoindre la vallée principale[1].

Au-dessus de la glaise verte, une nappe alimente les sources, surtout au hameau de la Culbute. Le marais Catreux est asséché.

Le Bois Rattrait contient le point culminant de la commune. Le point le plus bas se situe au creux de la vallée.

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Rose des vents Regnière-Écluse Vironchaux Rose des vents
Regnière-Écluse N Machiel
O    Machy    E
S
Bernay-en-Ponthieu Crécy-en-Ponthieu

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du village viendrait de Macciacum : appartenant à Maccius[2].

On trouve Malcha en 751[1], puis Maci en 1063 et 1084. Ensuite Machi, 1152, dans un cartulaire de Valloires.

Histoire[modifier | modifier le code]

Oilardus de Maci est témoin d'une charte de Guy, comte de Ponthieu en faveur de Marmoutier vers 1063[2].

Suivant la charte de Crécy de juin 1194, les habitants de Machy sont « Bourgeois de Crécy »[1].

Jean de Machy est abbé de Saint-Martin aux Jumeaux d'Amiens. Il administre ce monastère pendant 40 ans et y meurt en 1219[1].

Machy est pillé, ravagé et incendié par les Espagnols en 1635 et par les Impériaux en 1654[1].

En 1698, le comte de Belleforière est seigneur de Machy.

Benjamin Peregrin, marchand de la ville de Rouen, qui a déjà une verrerie dans le village, obtient, en 1691, l'autorisation d'y fabriquer des émaux, cristaux, verres à boire et miroirs[2].

En 1763, Machy et Baillon sont deux fiefs appartenant au marquis de Soyécourt[1].

À la Révolution, le marquis de Lartz, seigneur du lieu, se cache dans sa ferme de Machy pendant la Terreur[1].

Un châtelain, le sieur de Halloÿ, émigre à la Révolution. Ses biens sont séquestrés et vendus plus tard au citoyen révolutionnaire Litz[1].

En 1792, deux jeunes de la commune s'engagent comme volontaires[1].

En 1798, on célèbre solennellement la fête de la Souveraineté du peuple[1].

En 1899, Machy compte une brasserie, deux moulins actionnés par la Maye, deux ateliers de vannerie, un de charronnage, deux de cordonnerie, un de maréchalerie, trois de serrurerie. Beaucoup d'ouvriers sont employés dans la forêt de Crécy comme bûcherons ou charbonniers. Une marnière est exploitée, ainsi qu'une carrière de sable argileux[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Machy (Somme).svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : D'azur aux trois aigles au vol abaissé d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le nombre d’habitants de la commune étant compris entre 100 et 500, le nombre de membres du conseil municipal est de 11[3].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  2001 Léonce Letellier[4]    
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Alain Bovyn   Réélu pour le mandat 2014-2020[5]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

D’après le recensement Insee de 2007, Machy compte 124 habitants (soit une augmentation de 14 % par rapport à 1999). La commune occupe le 31 380e rang au niveau national, alors qu'elle était au 31 948e en 1999, et le 629e au niveau départemental sur 782 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Machy depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint en 1800 avec 412 habitants.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 132 habitants, en augmentation de 1,54 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
374 412 388 357 388 382 382 387 374
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
371 390 360 353 311 247 231 208 225
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
200 201 201 164 186 179 207 220 210
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
187 168 129 123 116 109 119 130 132
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (21 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (55,4 % contre 48,4 % au niveau national et 48,5 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 55,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,8 %, 15 à 29 ans = 15,3 %, 30 à 44 ans = 19,4 %, 45 à 59 ans = 26,4 %, plus de 60 ans = 18 %) ;
  • 44,6 % de femmes (0 à 14 ans = 13,8 %, 15 à 29 ans = 13,8 %, 30 à 44 ans = 20,7 %, 45 à 59 ans = 27,6 %, plus de 60 ans = 24,1 %).
Pyramide des âges à Machy en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
9,7 
75 à 89 ans
13,8 
8,3 
60 à 74 ans
10,3 
26,4 
45 à 59 ans
27,6 
19,4 
30 à 44 ans
20,7 
15,3 
15 à 29 ans
13,8 
20,8 
0 à 14 ans
13,8 
Pyramide des âges du département de la Somme en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,9 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,3 
20,6 
45 à 59 ans
20,0 
21,0 
30 à 44 ans
19,8 
20,6 
15 à 29 ans
19,3 
19,5 
0 à 14 ans
17,5 

Enseignement[modifier | modifier le code]

En matière d'enseignement élémentaire, les communes de Vironchaux, Machy, Machiel et Dominois sont associées au sein d'un regroupement pédagogique.

Économie[modifier | modifier le code]

Ces tableaux (en référence) regroupent les chiffres clés de l'économie communale[12].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Flour, construite en pierre blanche et brique, remaniée à différentes époques.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Notice géographique et historique réalisée par l'instituteur, E. Joly, 8 avril 1899, Archives départementales de la Somme, Amiens
  2. a, b et c Le Ponthieu, Gérard Bacquet, 1992 Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « bacq » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  3. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales
  4. « Commune de Machy (Somme) », sur le site de Quiélire, (consulté le 23 novembre 2008)
  5. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 9 avril 2014, p. 13.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Évolution et structure de la population à Machy en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 novembre 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population de la Somme en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 novembre 2010)
  12. Les données de l'Insee sur le village.