Coulonvillers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Somme
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Somme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Coulonvillers
La mairie, face à l'église, collée à l'école.
La mairie, face à l'église, collée à l'école.
Blason de Coulonvillers
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Rue
Intercommunalité Communauté de communes du Ponthieu-Marquenterre
Maire
Mandat
James Hecquet
2014-2020
Code postal 80135
Code commune 80215
Démographie
Population
municipale
242 hab. (2014)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 08′ 35″ nord, 2° 00′ 28″ est
Altitude Min. 60 m – Max. 132 m
Superficie 9,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Coulonvillers

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Coulonvillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coulonvillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coulonvillers

Coulonvillers est une commune française, située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Coulonvillers se trouve à 14 kilomètres d'Abbeville, sur la route départementale 925, l'axe Abbeville-Doullens-Arras, dans l'ancien comté de Ponthieu et dans le canton de Rue.

Les hameaux de Coulonvillers s'appellent Hanchy (en partage avec la municipalité voisine d'Oneux) et Saint-Gervais, qui se trouve à proximité du bois de Cumont. Les annexes Cumont, les 4 Saisons et la Chaussée sont près de l'ancienne voie romaine qui reliait Boulogne-sur-Mer à Lyon dénommée la chaussée Brunehaut.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Coulonvillers provient du latin Columvilla qui signifierait Villa de Colon[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une maison forte fut construite sur le hameau d'Hanchy au XVe siècle ainsi qu'une église à campenard. La maison forte fut détruite au XIXe siècle mais l'église est toujours présente[2].

En 1524, les troupes de Charles Quint, empereur du Saint-Empire romain germanique et roi d'Espagne, brûlèrent Coulonvillers et les villages aux alentours.

Le monument aux morts pour la patrie, place du 11-Novembre-1918.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Coulonvillers Blason Écartelé: aux 1er et 4e de sable au lion à la queue fourchue d'argent, armé, lampassé et couronné d'or, aux 2e et 3e d'azur à trois colombes essorantes d'argent, becquées et membrées de gueules.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
James Hecquet NC Réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 242 habitants, en diminution de -1,63 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
452 485 495 434 435 483 497 499 501
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
472 477 481 453 439 373 358 340 323
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
303 309 290 252 228 244 259 235 243
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
229 233 202 190 176 226 236 246 242
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006 [7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

En 2010, l'école ferme. Les élèves du village se rendent à l'école intercommunale Becquestoile de Saint-Riquier où un regroupement pédagogique concentré a été construit[8].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saints-Gervais-et-Protais, dans le village, près de la mairie-école[9],[10]. Elle renferme un « Christ aux liens » peint par un artiste originaire du village.[11].
  • La chapelle Saint-Gervais, entourée du cimetière, près de la Traverse du Ponthieu.
  • L'église du XVIIe siècle, vouée à sainte Barbe, à Hanchy. Sa cloche présentait une inscription : « l'an 4 de la Liberté (1792), j'appartiens à la commune de Coulonvillers, j'ai été bénite par Messire Florimond de Roussen, curé de cette paroisse et suis nommée Marie, Marguerite, Adélaïde, par Cyr Gervais Morgand et par Marie, Marguerite, Adelaïde Petit, mes parrain et marraine »[12].


  • * La Traverse du Ponthieu, randonnée de 18 km, à pied, à cheval ou à vélo, d'Abbeville à Auxi-le-Château, passe dans la commune.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Auguste Franquelin (1798-1839), artiste peintre né à Coulonvillers, a réalisé le « Christ aux liens » qui se trouve dans l'église[11].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la communauté de communes.
  2. Clochers.org
  3. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 14 avril 2014, p. 11.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. Le Courrier picard, édition Picardie maritime, 22 septembre 2015, p.12.
  9. Clochers.org
  10. 40000clochers.com
  11. a et b Le Courrier picard, édition Picardie maritime, « Coulonvillers, une année dense en travaux », 21 janvier 2017, p. 12.
  12. Coulonvillers et ses annexes, Léonce Croizé, 1952.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Coulonvillers et ses annexes, Léonce Croizé, 1952.