Gueschart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gueschart
Gueschart
L'école - mairie - bureau de poste.
Blason de Gueschart
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Rue
Intercommunalité Communauté de communes du Ponthieu-Marquenterre
Maire
Mandat
Jean-Pierre Fournier
2014-2020
Code postal 80150
Code commune 80396
Démographie
Population
municipale
299 hab. (2015 en diminution de 8,84 % par rapport à 2010)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 14′ 28″ nord, 2° 00′ 48″ est
Altitude Min. 45 m
Max. 102 m
Superficie 12,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Gueschart

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Gueschart

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gueschart

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gueschart

Gueschart est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

À proximité de la vallée de l'Authie, à environ 23 km au nord-est d'Abbeville, le village est desservi au niveau routier par la route départementale 938. L'axe Abbeville-Hesdin, la départementale 928, passe légèrement à l'ouest de Gueschart.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Au cours de la Première Guerre mondiale, le village sert de cantonnement aux troupes engagées. Le 5e Dragons stationne notamment du 21 au 23 juillet 1915 dans la zone Villeroy – Caumont – Gennes – Ivergny – Gueschart - Labroye[1].
  • Pendant la Seconde Guerre mondiale, une rampe de lancement de V1 a été installée par l'occupant allemand. Le site a été bombardé par les alliés[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Jean-Pierre Fournier   Réélu pour le mandat 2014-2020[3],[4].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2015, la commune comptait 299 habitants[Note 1], en diminution de 8,84 % par rapport à 2010 (Somme : +0,2 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0029159631 0591 1441 1721 1331 1241 133
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0841 0971 0921 0351 007937900826771
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
711715643565581591559532516
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
477453406380345324320320319
2013 2015 - - - - - - -
307299-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune possède encore son école primaire pour l'année scolaire 2015-2016. En juin 2016, la communauté de communes Authie-Maye qui gère la compétence scolaire décide la construction d'un regroupement pédagogique concentré à Gueschart[9].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Fursy.
Article détaillé : Église Saint-Fursy de Gueschart.
  • Baïonnette au canon, un soldat monte la garde devant le monument aux morts.
  • Mis en service en 2016, un silo agricole est construit sur le territoire communal. Il peut stocker plus de 22 000 tonnes de cérérales[10].
  • Vestiges d'une rampe de lancement de V1 au sud-ouest du village.
  • Chapelle près du château, de style gothique, édifiée par la famille Froissard[11].
  • Chapelle du cimetière de Cumonville, entourée d'un cimetière d'une dizaine de tombes[11].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Gueschart.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

d'argent aux trois chevrons de gueules.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Historique de la campagne 1914-1918 du 5e Régiment de Dragons.
  2. La mission de bombardement du , l'équipage saute en parachute, il est capturé et fait prisonnier...
  3. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 31 août 2008)
  4. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. Le Courrier picard, édition Picardie maritime, .
  10. Vincent Hervé, le Courrier picard, édition Picardie maritime, , p. 8.
  11. a et b André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imprimeur Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 74 (ASIN B000WR15W8).