NGC 457

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
NGC 457
NGC 457 l'amas de la Chouette dans Cassiopée. photo Serge Corrotte
NGC 457 l'amas de la Chouette dans Cassiopée. photo Serge Corrotte
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Cassiopée
Ascension droite (α) 1h 19m 32,6s[1]
Déclinaison (δ) 58° 17′ 27″
Distance environ 2 429 pc (∼7 920 a,l,) [2] al
Magnitude apparente (V) 6,4[3]
Dimensions apparentes (V) 20,0 [3]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas ouvert
Classe I3r[3]
Galaxie hôte Voie lactée
Dimensions 46 a.l.[4]
Âge 21 M a[2],[5].
Découverte
Découvreur(s) William Herschel
Date 18 octobre 1787
Désignation(s) Caldwell 13 ; amas de la Chouette ; OCL 321 ; E.T.
Caldwell 13
Liste des amas ouverts

NGC 457, appelé aussi « amas de la Chouette » ou « E.T. », est un amas ouvert situé dans la constellation septentrionale de Cassiopée. Ce groupement d'étoiles fut découvert en 1787 par William Herschel. Il comporte quatre-vingts étoiles et sa distance au Soleil est estimée à 2,429 ± 2 kpc (∼7 920 a.l.)[5].

Ce très singulier amas apparaît comme une tache floue avec des jumelles 10×50 ou 8×40. On peut facilement le pointer avec une lunette ou un petit télescope. L'étoile φ Cassiopeiæ, située dans la même direction et près de NGC 457, forme un triangle avec les étoiles δ et χ Cassiopeiæ dans un chercheur 6×30 (voir l'image de DSS). Cassiopée étant une constellation circumpolaire, l'amas est observable toute l'année. Mais la saison la plus propice est cependant l'automne car c'est l'époque où il culmine dans le ciel. L'agencement des étoiles fait penser soit au rapace nocturne soit au plus célèbre des extraterrestres.
Selon la classification des amas ouverts de Robert Trumpler, NGC 457 renferme plus de 100 étoiles (lettre p) dont la concentration est forte (III) et dont les magnitudes se répartissent sur un grand intervalle (le chiffre 3).


Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 457 (consulté le 16 février 2016)
  2. a et b (en) « WEBDA page for open cluster NGC 457, A site Devoted to Stellar Clusters in the Galaxy and the Magellanic Clouds » (consulté le 24 avril 2016)
  3. a, b et c (en) « NGC 457 sur SEDS » (consulté le 16 février 2016)
  4. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  5. a et b Peter M. Frinchaboy et Steven R. Majewski, « Open Clusters as Galactic Disk Tracers: I. Project Motivation, Cluster Membership and Bulk Three-Dimensional Kinematics », The Astronomical Journal, vol. 136 #1,‎ , p. 118-145 (DOI 10.1088/0004-6256/136/1/118, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 449  •  NGC 450  •  NGC 451  •  NGC 452  •  NGC 453  •  NGC 454  •  NGC 455  •  NGC 456  •  NGC 457  •  NGC 458  •  NGC 459  •  NGC 460  •  NGC 461  •  NGC 462  •  NGC 463  •  NGC 464  •  NGC 465  •