NGC 7331

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 7331
Image illustrative de l’article NGC 7331
La galaxie spirale NGC 7331
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Pégase
Ascension droite (α) 22h 37m 04,014s[1]
Déclinaison (δ) +34° 24′ 55,87″ [1]
Magnitude apparente (V) 10,4[2]
13,0 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 13,58 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 10,2 × 4,2[2]
Angle de position 171°[2]

Localisation dans la constellation : Pégase

(Voir situation dans la constellation : Pégase)
Pegasus IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 816 ± 1 km/s [1]
Distance 7,23 ± 0,61 Mpc (∼23,6 millions d'a.l.)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie SA(s)b[1]Sbc[2]'[3]
Dimensions environ 44,84 kpc (∼146 000 a.l.)[1]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 69327, UGC 12113, CGCG 514-068, CGCG 2234.8+3410, MCG +06-49-045
Liste des galaxies spirales

NGC 7331 (ou Caldwell 30) est une galaxie spirale située dans la constellation de Pégase. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 490 ± 23 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 7,23 ± 0,61 Mpc (∼23,6 millions d'a.l.)[1]. NGC 7331 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1784.

La classe de luminosité de NGC 7331 est I-II et elle présente une large raie HI[1].

NGC 7331 est une galaxie LINER, c'est-à-dire une galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé (HII)[1].

À ce jour, près d'une cinquantaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 13,427 ± 2,698 Mpc (∼43,8 millions d'a.l.)[4], ce qui est à l'intérieur des valeurs de la distance de Hubble.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

NGC 7331 est une galaxie relativement similaire à notre galaxie, la Voie lactée, en termes de taille, de morphologie et de masse. Son taux de formation d'étoiles y est également comparable, avec un nombre similaire d'étoiles en son sein[5].

La différence avec notre galaxie est que NGC 7331 ne possède pas une structure barrée en son centre. De plus, son renflement central affiche un motif de rotation original et inhabituel, tournant dans la direction opposée au disque galactique lui-même[5].

Supernova[modifier | modifier le code]

SN 2013bu[modifier | modifier le code]

Cette supernova a été découverte le 21 avril par Koichi Itagaki (Japon)[6]. D'une magnitude apparente de 16,6 au moment de sa découverte, elle était du type II[7].

SN 2014C[modifier | modifier le code]

La supernova SN 2014C par le télescope spatial Chandra

Cette supernova a été découverte le 5 janvier par M. Kim, W. Zheng, W. Li et AV Filippenko, de l'Université de Californie, et SB Cenko du Goddard Space Flight Center[8]. D'une magnitude apparente de 15,5 au moment de sa découverte, elle était du type Ib[9].

Cette supernova a pu être longuement observé, permettant de suivre le déplacement de l'onde de choc qui a fini par rencontrer la coquille de gaz éjecter par l'étoile progénitrice, précédemment dans le passé[10].

Autres[modifier | modifier le code]

Deux autres supernovas ont été observées au sein de NGC 7331, une du type II en 1959 par Humason, et une autre en 1903[11],[12].

Groupe de NGC 7331[modifier | modifier le code]

NGC 7331 est le principale et plus brillant membre d'un groupe de galaxies connu sous le nom de Deer Lick group (en) (ou groupe de NGC 7331), avec les galaxies : NGC 7335, NGC 7336, NGC 7337 et NGC 7340[1]. En réalité, les autres galaxies de cet ensemble sont environ 10 fois plus éloignées de la Terre que ne l'est NGC 7331, il s'agit d'un regroupement visuel.

NGC 7331 se situe non loin d'un autre groupe visuel de galaxies nommé le Quintette de Stephan, situé à environ 300 millions a.l. de nous.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j (en) « Results for object NGC 7331 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 7300 à 7399 »
  3. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  4. « Distance Results for NGC 7331 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  5. a et b (en) information@eso.org, « Twins with differences », sur www.spacetelescope.org (consulté le )
  6. (en) « Supernova 2013bu in NGC 7331 = Psn J22370217+3424052 », Article,‎ (lire en ligne)
  7. « SN 2013bu | Transient Name Server », sur www.wis-tns.org (consulté le )
  8. (en) « Supernova 2014C in NGC 7331 = Psn J22370560+3424319 », Article,‎ (lire en ligne)
  9. « SN 2014C | Transient Name Server », sur www.wis-tns.org (consulté le )
  10. (en) « Survival of the Fittest: Numerical Modeling of SN 2014C », Article,‎ (lire en ligne)
  11. (en) « Supernova in NGC 7331. », Article,‎ (lire en ligne)
  12. Jean-Baptiste FELDMANN, « NGC 7331, une galaxie spirale bien entourée dans Pégase », sur CIELMANIA : le blog de Jean-Baptiste FELDMANN, photographe du ciel, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 7323  •  NGC 7324  •  NGC 7325  •  NGC 7326  •  NGC 7327  •  NGC 7328  •  NGC 7329  •  NGC 7330  •  NGC 7331  •  NGC 7332  •  NGC 7333  •  NGC 7334  •  NGC 7335  •  NGC 7336  •  NGC 7337  •  NGC 7338  •  NGC 7339