NGC 891

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 891
Image illustrative de l’article NGC 891
La galaxie spirale NGC 891.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Andromède
Ascension droite (α) 02h 22m 33,4s[1]
Déclinaison (δ) 42° 20′ 57″ [1]
Magnitude apparente (V) 9,9[2]
10,8 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 13,08 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 11,7 × 1,6
Décalage vers le rouge +0,001761 ± 0,000010[1]
Angle de position 22°[2]

Localisation dans la constellation : Andromède

(Voir situation dans la constellation : Andromède)
Andromeda IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 528 ± 3 km/s [1]
Distance 9,535 ± 1,601 Mpc (∼31,1 millions d'a.l.)[3]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie SA(s)b?[1] Sb[2] Sb?[4]
Dimensions environ 40,09 kpc (∼131 000 a.l.)[1]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[4]
Date [4]
Désignation(s) PGC 9031
UGC 1831
MCG 7-5-46
CGCG 538-52
IRAS 02195+4209[2]
Caldwell 23
Liste des galaxies spirales

NGC 891 ou Caldwell 23 est une galaxie spirale vue par la tranche et située dans la constellation d'Andromède. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 314 ± 15 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 4,63 ± 0,39 Mpc (∼15,1 millions d'a.l.)[1]. NGC 891 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1784.

NGC 891 a été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique Sb sp dans son atlas des galaxies[5],[6].

La classe de luminosité de NGC 891 est II et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé. C'est aussi une galaxie active qui présente un jet d'onde radio[1].

Distance[modifier | modifier le code]

La distance de Hubble de cette galaxie est égale à 15,1 ± 1,3 millions d'années-lumière. À ce jour, une trentaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 9,535 ± 1,601 Mpc (∼31,1 millions d'a.l.)[3]. Cette distance est deux fois plus grande que la distance de Hubble, mais étant donné la proximité de NGC 891 avec le Groupe local, cette valeur est sans doute plus près de la distance réelle de cette galaxie.

Description[modifier | modifier le code]

NGC 891 est le prototype même des galaxies vues par la tranche, et le plan médian est ici traversé par une épaisse bande de poussière qui semble fendre la galaxie en deux parties symétriques. Malgré une magnitude apparente de 10,1, la faible luminosité surfacique de cette galaxie, due au masquage du noyau galactique par la bande d'absorption, la rend relativement difficile à observer. Elle se trouve, par effet de perspective, à proximité immédiate de l'amas de galaxies Abell 347 mais n'en fait pas partie, cet amas se situant à plus de 250 millions d'années-lumière de notre Galaxie.

Supernova[modifier | modifier le code]

La supernova SN1986J a été découverte dans NGC 891 le par J. van Gorkom, M. Rupen, G. Knapp et J. Gunn de l'université de Princeton[7]. Cette supernova était de type II[8]. SN 1986J a atteint une magnitude apparente de 14 et elle demeure l'une des supernovas les plus brillantes jamais observée, notamment dans les ondes radio[9] et les rayons X[10].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

  • NGC 891 est le titre d'un morceau de l'album Aqua du musicien allemand Edgar Froese.
  • On peut voir NGC 891 dans le générique de fin de la série originale The Outer Limits' de 1963
  • La bande sonore du film Dark Star (L'étoile noire) de John Carpenter une pièce musicale de style muzak intitulée When Twilight Falls On NGC 891[11].

Groupe de NGC 1023[modifier | modifier le code]

NGC 891 fait partie du groupe de NGC 1023 situé dans le superamas de la Vierge qui est aussi appelé Superamas local. Ce groupe comprend entre autres les galaxies NGC 925, NGC 949, NGC 959, NGC 1003, NGC 1023, NGC 1058 et IC 239[12].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) « Results for object NGC 891 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 800 à 899 »
  3. a et b « Your NED Search Results, Distance Results for NGC 891 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  4. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 891 » (consulté le ).
  5. Atlas des galaxies de Vaucouleurs sur le site du professeur Seligman, NGC 891
  6. (en) « The Galaxy Morphology Website, NGC 891 » (consulté le )
  7. (en) « Central Bureau for Astronomical Telegrams, IAUC 4248: 1986J; IRAS 16399-0937; 1986i » (consulté le )
  8. (en) « Other Supernovae images » (consulté le )
  9. (en) [1]
  10. (en) [2]
  11. (en) « The Cinema of John Carpentar » (consulté le )
  12. Neil Trentham et R. Brent Tully, « Dwarf galaxies in the NGC 1023 Group », Monthly Notice, vol. 398,‎ , p. 722-734 (DOI 10.1111/j.1365-2966.2009.15189.x, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 883  •  NGC 884  •  NGC 885  •  NGC 886  •  NGC 887  •  NGC 888  •  NGC 889  •  NGC 890  •  NGC 891  •  NGC 892  •  NGC 893  •  NGC 894  •  NGC 895  •  NGC 896  •  NGC 897  •  NGC 898  •  NGC 899