NGC 71

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 71
Image illustrative de l’article NGC 71
NGC 71 est la galaxie lenticulaire directement au-dessus de la galaxie spirale NGC 70.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Andromède
Ascension droite (α) 00h 18m 23,6s[1]
Déclinaison (δ) 30° 3′ 48″
Distance 91,7 ± 6,6 Mpc (∼299 millions d'a.l.)[2]
Magnitude apparente (V) 13,3[3]
14,3 dans la Bande B[3]
Brillance de surface 13,5 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 1.5 × 1.2[1]
Décalage vers le rouge +0,022339 ± 0.000077[1]
Angle de position 129°[3]
Vitesse radiale 6 697 ± 23 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Andromède

(Voir situation dans la constellation : Andromède)
Andromeda IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie SA0- pec:[1] E-S0/P[3] E/SA0? pec[5]
Dimensions 131 000 a.l. [6]
Découverte
Découvreur(s) R.J. Mitchell[7]
Date 7 octobre 1855
Désignation(s) PGC 1197•
UGC 173•
IC 1539•
MCG 5-1-68•
ZWG 499.107•
VV 166•
ARP 113•
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 71 est une galaxie lenticulaire dans la constellation d'Andromède à environ 299 millions d'années-lumière de la Voie lactée. La galaxie a été découverte par R.J. Mitchell[7] en 1855, et observée en 1865 par Heinrich Louis d'Arrest, qui l'a décrite comme «extrêmement faible, très petite et ronde[5]

Elle fait partie du groupe de NGC 68 et est la deuxième plus grande galaxie du groupe après la galaxie spirale NGC 70. La galaxie fait environ 130 000 années-lumière d'envergure, soit un peu plus grande que la Voie lactée.

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 91,767 ± 16,612 Mpc (∼299 millions d'a.l.)[8], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage.

La galaxie lenticulaire NGC 71

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 71 (consulté le 14 janvier 2016)
  2. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70 ± 5 (km/s)/Mpc). L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d et e (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 7 février 2016)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b (en) « Site du professeur C. Seligman »
  6. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  7. a et b R.J. Mitchell sur le site du professeur Seligman
  8. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 2 février 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 63  •  NGC 64  •  NGC 65  •  NGC 66  •  NGC 67  •  NGC 68  •  NGC 69  •  NGC 70  •  NGC 71  •  NGC 72  •  NGC 73  •  NGC 74  •  NGC 75  •  NGC 76  •  NGC 77  •  NGC 78  •  NGC 79