NGC 2261

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 2261
La nébuleuse par réflexion NGC 2261.
La nébuleuse par réflexion NGC 2261.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Licorne [1]
Ascension droite (α) 06h 39m 09,5s[2]
Déclinaison (δ) 08° 44′ 40″
Distance ∼2 500 a.l. (∼766 pc)[3]
Magnitude apparente (V) ??
Dimensions apparentes (V) 3,0 x 1,0[4]

Localisation dans la constellation : Licorne

(Voir situation dans la constellation : Licorne)
Monoceros IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Nébuleuse par réflexion[1]
Galaxie hôte Voie lactée
Dimensions 2,2 a.l. [5]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel [1]
Date 26 décembre 1783 [1]
Désignation(s) LBN 920
Nébuleuse variable d'Hubble [4]
Liste des nébuleuses par réflexion

NGC 2261 est une nébuleuse par réflexion située dans la constellation de la Licorne. Cette nébuleuse, aussi connue comme la nébuleuse variable d'Hubble ou encore sous le nom de Caldwell 46, a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1783
.

NGC 2261 par le télescope spatial Hubble.

Histoire[modifier | modifier le code]

NGC 2261 est l'objet de la première lumière du télescope Hale (en) de l'observatoire du Mont Palomar le 26 janvier 1949, soit 20 ans après le début de la construction de l'observatoire de Palomar en 1928[6]. C'est Edwin Hubble qui manipulait le télescope. Il avait précédemment étudié la nébuleuse à l'Observatoire Yerkes et à l'Observatoire du Mont Wilson.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

NGC 2261 est à ∼2 500 a.l. (∼766 pc) du système solaire et elle s'étend dans sa plus grande dimension sur environ 2,2 années-lumière. Elle est éclairée par R Monocerotis, étoile variable de type T Tauri. Mais, la luminosité variable de NGC 2261 ne proviendrait pas que de la luminosité variable de R Mon. Un modèle proposé invoque de denses nuages de poussière qui obstruraient périodiquement la lumière en provenance de l'étoile[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 9 février 2018)
  2. (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2261 (consulté le 9 février 2018)
  3. (en) « Hubble's Variable Nebula (NGC 2261) »
  4. a et b (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 9 février 2018)
  5. On obtient la taille d'un astre par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  6. (en) « A History of Palomar Observatory » (consulté le 11 février 2018)
  7. (en) T. T. Arny et K. P. Bechis, K. P., « A model for the cometary nebula NGC 2261 », Astrophysical Journal, Part 1, vol. 226,‎ , p. 455-459 (résumé, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2253  •  NGC 2254  •  NGC 2255  •  NGC 2256  •  NGC 2257  •  NGC 2258  •  NGC 2259  •  NGC 2260  •  NGC 2261  •  NGC 2262  •  NGC 2263  •  NGC 2264  •  NGC 2265  •  NGC 2266  •  NGC 2267  •  NGC 2268  •  NGC 2269