NGC 67

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 67
Image illustrative de l’article NGC 67
La galaxie lenticulaire NGC 67
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Andromède
Ascension droite (α) 00h 18m 12,2s[1]
Déclinaison (δ) 30° 03′ 20″
Magnitude apparente (V) 14,2[2]
15,2 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 11,15 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 0.35 × 0.28[4]
Décalage vers le rouge +0,020734 ± 0.000073[1]
Angle de position 100°[2]

Localisation dans la constellation : Andromède

(Voir situation dans la constellation : Andromède)
Andromeda IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 6 216 ± 22 km/s[5]
Distance 85,1 ± 6,1 Mpc (∼278 millions d'a.l.)[6]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie E[1],[2] E/S0?[7]
Dimensions 28 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) R.J. Mitchell
Date 7 octobre 1855
Désignation(s) PGC 138159
VVVV 166
CGCG 499-106
Arp 113 [2]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 67 est une galaxie lenticulaire située la constellation d'Andromède à environ 278 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome américain R.J. Mitchell en 1855.

Plusieurs confondent NGC 67 (PGC 138159) avec la galaxie PGC 1185 qu'on désigne parfois comme NGC 67A. NGC 67 est la galaxie au sud de NGC 67A[9].

Avec une brillance de surface égale à 11,15 mas/am2, on peut qualifier NGC 67 de galaxie présentant une brillance de surface élevée.

Groupe de NGC 68[modifier | modifier le code]

NGC 67 est un membre du groupe galactique de NGC 68. Plusieurs membres de ce groupe (NGC 67, 67A, 68, 69,70, 71 et 72)  portent la cote ARP 113 dans l'atlas Arp[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 67 (consulté le 13 janvier 2016)
  2. a b c d et e « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 1 à 99 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. (en) Simbad, « Résultats pour NGC 67 »
  5. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  6. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70 ± 5 (km/s)/Mpc). L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  7. (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 24 janvier 2016)
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. « New General Catalog Objects: NGC 50 - 99 », sur cseligman.com (consulté le 13 janvier 2016)
  10. « Arp 113 - DeepSkyPedia :: Astronomy », sur deepskypedia.com (consulté le 13 janvier 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 59  •  NGC 60  •  NGC 61  •  NGC 62  •  NGC 63  •  NGC 64  •  NGC 65  •  NGC 66  •  NGC 67  •  NGC 68  •  NGC 69  •  NGC 70  •  NGC 71  •  NGC 72  •  NGC 73  •  NGC 74  •  NGC 75