NGC 78

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 78
Image illustrative de l’article NGC 78
La galaxie lenticulaire NGC 78
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Poissons
Ascension droite (α) 00h 20m 26,6s[1]
Déclinaison (δ) 00° 49′ 47″
Magnitude apparente (V) 12,8[2]
13,7 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 12,52 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 1,1 × 0,7[2]
Décalage vers le rouge +0,018339 ± 0[1]
Angle de position 80°[2]

Localisation dans la constellation : Poissons

(Voir situation dans la constellation : Poissons)
Pisces IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 5 498 ± 0 km/s [1]
Distance 75,89 ± 5,32 Mpc (∼248 millions d'a.l.)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie S0?[3]
Dimensions ?[1]
Découverte
Découvreur(s) Frederick Frederick Pechüle (de)[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 1309
UGC 194
MCG 0-2-5
KCPG 6A
KUG 0017+005
MK 547
CGCG 383-1 [2]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 78 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation des Poissons. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 5 145 ± 25 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 75,9 ± 5,3 Mpc (∼248 millions d'a.l.)[1]. à environ 44 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 78 a été découvert par l'astronome danois Carl Frederick Pechüle (de) en 1876.

Sur les photographies modernes, PGC 1306 au sud de NGC 78 semble aussi grosse et aussi brillante que sa compagne. On peut donc se demander comment il se fait que Pechüle ne l'ait pas observée. Avec les télescopes de cette époque, les astronomes ne voyaient guère que les noyaux brillants des galaxies. Il est donc possible que Pechüle n'ait pas vu PGC 1306[4].

PGC 1306 est quelquefois désignée comme NGC 78A[5]. On considère donc quelquefois que NGC 78 est une paire de galaxies. Même si elles sont rapprochées dans le ciel, NGC 78 est à environ 74,5 Mpc (∼243 millions d'a.l.) alors que PGC 1306 est à environ 69 Mpc (∼225 millions d'a.l.)[6] de nous. La distance qui les sépare est donc d'environ 17,7 millions d'années-lumière. Elles ne sont donc pas en interaction gravitationnelle.

Ces deux galaxies sont inscrites dans le catalogue de Markarian sous une même cote, soit Mrk 547 (MK 547)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) « Results for object NGC 78 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le )
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 1 à 99 »
  3. a b et c (en) Courtney Seligman, NGC 78, « Celestial Atlas Table of Contents » (consulté le )
  4. « New General Catalog Objects: NGC 50 - 99 », sur cseligman.com (consulté le )
  5. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  6. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 70  •  NGC 71  •  NGC 72  •  NGC 73  •  NGC 74  •  NGC 75  •  NGC 76  •  NGC 77  •  NGC 78  •  NGC 79  •  NGC 80  •  NGC 81  •  NGC 82  •  NGC 83  •  NGC 84  •  NGC 85  •  NGC 86