NGC 300

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 300
Image illustrative de l’article NGC 300
La galaxie spirale NGC 300
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Sculpteur
Ascension droite (α) 00h 54m 53,5s[1]
Déclinaison (δ) −37° 41′ 04″ [1]
Magnitude apparente (V) 8,1[2]
8,7 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 14,07 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 19,0 × 12,9[2]
Décalage vers le rouge +0,000480 ± 0,000003[1]
Angle de position 111°[2]

Localisation dans la constellation : Sculpteur

(Voir situation dans la constellation : Sculpteur)
Sculptor IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 144 ± 1 km/s [1]
Distance 1,939 ± 0,262 Mpc (∼6,32 millions d'a.l.)[3]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie SA(s)d[1],[4] Scd[2]
Dimensions environ 16,92 kpc (∼55 200 a.l.)[1]
Découverte
Découvreur(s) James Dunlop[4]
Date [4]
Désignation(s) PGC 3238
MCG -6-3-5
ESO 295-20
AM 0052-375
IRAS 00528-3758[2]
Caldwell 70
Liste des galaxies spirales

NGC 300 (Caldwell 70) est une galaxie spirale, située à environ 6,5 millions d'années-lumière de la Terre, dans la constellation du Sculpteur. Elle a été découvert par l'astronome écossais James Dunlop en 1826.

NGC 300 a été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique SA(s)d dans son atlas des galaxies[5],[6].

Avec une brillance de surface égale à 14,07 mag/am2, on peut qualifier NGC 300 de galaxie à faible brillance de surface (LSB en anglais pour low surface brightness). Les galaxies LSB sont des galaxies diffuses (D) avec une brillance de surface inférieure de moins d'une magnitude à celle du ciel nocturne ambiant.

À ce jour, 74 mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 1,939 ± 0,262 Mpc (∼6,32 millions d'a.l.)[3].

Interaction gravitationnelle avec NGC 55[modifier | modifier le code]

La galaxie spirale magellanique NGC 55 est à environ 5,9 millions d’années-lumière et NGC 300 à 6,3 millions d’années-lumière de nous. Cette distance, basée sur le décalage vers le rouge (redshift), est confirmée par de très nombreuses mesures indépendantes du décalage vers le rouge. Comme elles sont relativement rapprochées sur la sphère céleste, à environ un million d’années-lumière, on pense qu'elles pourraient être en interaction gravitationnelle. On a longtemps cru que ces deux galaxies étaient dans le groupe du Sculpteur, mais on sait maintenant qu'elles sont plus près de nous que les galaxies de ce groupe[4] qui sont à environ 13 millions d’années-lumière.

Une supernova imposteuse dans NGC 300[modifier | modifier le code]

De nombreuses études ont été consacrées à la supernova SN 2010da depuis sa découverte en 2010 dans NGC 300. Il s'agit d'une supernova imposteuse[7],[8],[9].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) « Results for object NGC 300 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le )
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 300 à 399 »
  3. a et b « Your NED Search Results, Distance Results for NGC 300 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  4. a b c et d (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 300 » (consulté le )
  5. Atlas des galaxies de Vaucouleurs sur le site du professeur Seligman, NGC 300
  6. (en) « The Galaxy Morphology Website, NGC 300 » (consulté le )
  7. B. Binder, B.B. Williams et al, « Recurring X-ray Outbursts in the Supernova Impostor SN~2010da in NGC~300 », ?,‎ (lire en ligne)
  8. B. Binder, B.B. Williams et al, « Chandra Detection of SN 2010da Four Months After Outburst: Evidence for a Supergiant X-ray Binary in NGC 300 », ?,‎ (lire en ligne)
  9. Breanna A. Binder, Benjamin F. Williams et al, « Chandra Detection of SN 2010da Four Months After Outburst: Evidence for a Supergiant X-ray Binary in NGC 300 », American Astronomical Society,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 292  •  NGC 293  •  NGC 294  •  NGC 295  •  NGC 296  •  NGC 297  •  NGC 298  •  NGC 299  •  NGC 300  •  NGC 301  •  NGC 302  •  NGC 303  •  NGC 304  •  NGC 305  •  NGC 306  •  NGC 307  •  NGC 308