NGC 442

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 442
Image illustrative de l’article NGC 442
La galaxie spirale NGC 442
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Baleine
Ascension droite (α) 01h 14m 38,6s[1]
Déclinaison (δ) −01° 01′ 14″ [1]
Magnitude apparente (V) 13,4 [2]
14,3 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 12,65 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 1,0 × 0,5 [2]
Décalage vers le rouge +0,018580 ± 0,000008 [1]
Angle de position 157° [2]

Localisation dans la constellation : Baleine

(Voir situation dans la constellation : Baleine)
Cetus IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 5 570 ± 2 km/s [1]
Distance 77,50 ± 5,43 Mpc (∼253 millions d'a.l.)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie S0/a?[1] S0-a[2] Sa?[3]
Dimensions environ 32,65 kpc (∼106 000 a.l.)[1]
Découverte
Découvreur(s) Lewis Swift[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 4484
UGC 789
MCG 0-4-54
CGCG 385-41
IRAS 01121-0116
PRC C-9[2]
Liste des galaxies spirales

NGC 442 est une galaxie spirale vue par la tranche située dans la constellation de la Baleine. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 5 254 ± 22 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 77,5 ± 5,4 Mpc (∼253 millions d'a.l.)[1]. à environ 250 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découvert par l'astronome américain Lewis Swift en 1886.

D'après l'image de l'étude SDSS, la classification de galaxie spirale préconisée par le professeur Seligman semble mieux convenir que celle de galaxie lenticulaire donnée ailleurs. En effet, une ligne de poussière traversant le disque galactique est clairement visible.

NGC 442 présente une large raie HI[1].

À ce jour, une mesure non basée sur le décalage vers le rouge (redshift) donne une distance d'environ 80,200 Mpc (∼262 millions d'a.l.)[4]. Cette valeur est à l'intérieur des valeurs de la distance de Hubble.

Groupe de NGC 429[modifier | modifier le code]

NGC 442 au groupe de NGC 429 qui compte au moins 4 autres galaxies. Les autres galaxies du groupe sont NGC 426, NGC 429, NGC 430 et IC 1639[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i (en) « Results for object NGC 442 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le )
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 400 à 499 »
  3. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 442 » (consulté le )
  4. « Your NED Search Results. Distance Results for NGC 442 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  5. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 434  •  NGC 435  •  NGC 436  •  NGC 437  •  NGC 438  •  NGC 439  •  NGC 440  •  NGC 441  •  NGC 442  •  NGC 443  •  NGC 444  •  NGC 445  •  NGC 446  •  NGC 447  •  NGC 448  •  NGC 449  •  NGC 450