IC 342

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

IC 342
Image illustrative de l’article IC 342
La galaxie spirale intermédiaire IC 342
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Girafe
Ascension droite (α) 03h 46m 48,51s[1]
Déclinaison (δ) +68° 05′ 45,98″ [1]
Distance 3,504 ± 1,378 Mpc (∼11,4 millions d'a.l.) [2],[3]
Magnitude apparente (V) 8,4[4]
9,1 dans la Bande B [4]
Brillance de surface 14,9 mag/as2[4]
Dimensions apparentes (V) 21,4 × 20,9
Décalage vers le rouge +0,000103 ± 0,000010[5]
Angle de position 168°[4]
Vitesse radiale 31 ± 3 km/s[6]

Localisation dans la constellation : Girafe

(Voir situation dans la constellation : Girafe)
Camelopardalis IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale intermédiaire
Type de galaxie SAB(rs)cd[5],[7] SBc[4]
Dimensions 71 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) Edward Barnard [7]
Date 11 aout 1890 [7]
Désignation(s) PGC 13826
UGC 2847
MGC 11-5-3
ZWG 305.2
IRAS03419+6756[4]
Liste des galaxies spirales intermédiaires

IC 342 est une galaxie spirale intermédiaire vue par de face et située dans la constellation de la Girafe à environ 11,4 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome américain Edward Barnard en 1890. Mais, comme Barnard n'a pas publié cette observation[7], on attribue cette découverte à l'astronome britannique Edward Barnard qui a observé cette galaxie le 19 aout 1892 et publié son observation en 1893[9].

La classe de luminosité d'IC 342 est III-IV et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé. De plus, c'est une galaxie à sursauts de formation d'étoiles[5].

Avec une valeur de 14,9 mag/as2, la brillance de surface d'IC 342 est faible comme on peut le constater sur l'image provenant des données de l'étude DSS. Cette galaxie serait beaucoup plus brillante dans le ciel de la Terre si elle n'était pas située près du plan de notre galaxie et cachée à notre vue par des nuages de gaz et de poussière.[10]

La brillance de surface d'IC 342 est faible.

Distance d'IC 342 et groupe de IC342/Maffei[modifier | modifier le code]

Étant donné la proximité d'IC 342, l'évaluation de sa distance par la méthode du décalage vers le rouge donne des résultats incorrects. Donc, il faut utiliser d'autres méthodes pour évaluer sa distance. De nombreuses mesures basées sur ces autres méthodes donnent une distance de 3,246 ± 0,651 Mpc (∼10,6 millions d'a.l.)[2]. Étant donné cette proximité, on pourrait penser que cette galaxie est un membre du Groupe local, mais ce n'est pas le cas. En fait, IC 342 ainsi que NGC 1560, NGC 1569, UGCA 92 et UGCA 105 sont des galaxies du groupe IC342/Maffei[11], un groupe voisin du Groupe local. On peut ajouter à ces 5 galaxies la galaxies UGCA 86 mentionnée dans un article publié par A.M. Garcia en 1993,[12] ainsi qu'une douzaine d'autres petites galaxies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) IC 342 sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  2. a et b « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 19 juillet 2019)
  3. Cette galaxie est rapprochée de la Voie lactée et on ne peut utiliser le décalage vers le rouge pour calculer sa distance.
  4. a b c d e et f (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 19 juillet 2019)
  5. a b et c (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour IC 342 (consulté le 19 juillet 2019)
  6. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  7. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 19 juillet 2019)
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. Denning, W. F., « New nebula », Astronomy and Astro-Physics,‎ (Bibcode 1893AstAp..12..189D)
  10. (en) « IC 342: The Hidden Galaxy APOD » (consulté le 19 juillet 2019)
  11. « Une liste des groupes de galaxies proches » (consulté le 5 juillet 2018)
  12. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]