NGC 7

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 7
La galaxie spirale barrée NGC 7
La galaxie spirale barrée NGC 7
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Sculpteur
Ascension droite (α) 0h 8m 20,9s[1]
Déclinaison (δ) −29° 54′ 54″ [1]
Distance 20,5 ± 1,4 Mpc (∼66,9 millions d'a.l.)[2]
Magnitude apparente (V) 13,4[3]
14,1 dans la Bande B[3]
Brillance de surface 13,4 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 2.2 × 0.5[1]
Décalage vers le rouge 0,005003 ± 0,000053
Angle de position 29°[3]
Vitesse radiale 1 495 ± 2 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Sculpteur

(Voir situation dans la constellation : Sculpteur)
Sculptor IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SB(s)c?[1] SBc[3]
Dimensions 45 000 a.l. [5]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel
Date 27 septembre 1834
Désignation(s) PGC 627 • DUGRS 409-001 • HIPASS J0008-29 • SGC 000548-3011.6 • AGC 20097 • ESO 409-22 • IRAS F00058-3011 • AM 0005-301 • ESO-LV 409-0220 • LEDA 627 • APMBGC 409-066+005 • GSC 06418-00253 • MCG-05-01-037
Liste des galaxies spirales barrées
NGC 7 par GALEX (ultraviolet).

NGC 7 est une galaxie spirale barrée dans la constellation du Sculpteur à environ 67 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte en 1834 par l'astronome britannique John Herschel à l'aide d'un télescope de 18,7 pouces (475 mm) de diamètre. L'astronome Steve Gottlieb a décrit cette galaxie comme très peu lumineuse, très étendue, et visible par la tranche. Il a également remarqué qu'elle ne pouvait être bien observée qu'en utilisant la vision périphérique.

La classe de luminosité de NGC 7 est III et elle présente une large raie HI. De plus, elle renferme des régions d'hydrogène ionisé.[1]

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 20,615 ± 2,267 Mpc (∼67,2 millions d'a.l.), ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 180 (consulté le 2 février 2016)
  2. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70 ± 5 (km/s)/Mpc). L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d et e (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 7 février 2016)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1  •  NGC 2  •  NGC 3  •  NGC 4  •  NGC 5  •  NGC 6  •  NGC 7  •  NGC 8  •  NGC 9  •  NGC 10  •  NGC 11  •  NGC 12  •  NGC 13  •  NGC 14  •  NGC 15