NGC 7

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 7
Image illustrative de l’article NGC 7
La galaxie spirale barrée NGC 7
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Sculpteur
Ascension droite (α) 0h 8m 20,9s[1]
Déclinaison (δ) −29° 54′ 54″ [1]
Magnitude apparente (V) 13,9[2]
14,4 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 14,00 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 2,2 × 0,5[2]
Décalage vers le rouge 0,005003 ± 0,000053
Angle de position 29°[2]

Localisation dans la constellation : Sculpteur

(Voir situation dans la constellation : Sculpteur)
Sculptor IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 1 495 ± 2 km/s [1]
Distance 17,82 ± 1,28 Mpc (∼58,1 millions d'a.l.)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SB(s)c?[1] SBc[2]
Dimensions environ 20,51 kpc (∼66 900 a.l.)[1]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 627
ESO 409-22
MCG -5-1-37
AM 0005-301[2]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 7 est une galaxie spirale barrée dans la constellation du Sculpteur. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 1 208 ± 20 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 17,8 ± 1,3 Mpc (∼58,1 millions d'a.l.)[1]. Elle a été découverte en 1834 par l'astronome britannique John Herschel à l'aide d'un télescope de 18,7 pouces (475 mm) de diamètre.

NGC 7 par GALEX (ultraviolet).

L'astronome Steve Gottlieb (en) a décrit cette galaxie comme très peu lumineuse, très étendue, et visible par la tranche. Il a également remarqué qu'elle ne pouvait être bien observée qu'en utilisant la vision périphérique.

La classe de luminosité de NGC 7 est III et elle présente une large raie HI. De plus, elle renferme des régions d'hydrogène ionisé[1].

Avec une brillance de surface égale à 14,00 mag/am2, on peut qualifier NGC 7 de galaxie à faible brillance de surface (LSB en anglais pour low surface brightness). Les galaxies LSB sont des galaxies diffuses (D) avec une brillance de surface inférieure de moins d'une magnitude à celle du ciel nocturne ambiant.

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 20,615 ± 2,267 Mpc (∼67,2 millions d'a.l.), ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) « Results for object NGC 7 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le )
  2. a b c d e f et g « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke, NGC 1 à 99 », sur dpelletier.profWeb.ca (consulté le )
  3. a et b (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1  •  NGC 2  •  NGC 3  •  NGC 4  •  NGC 5  •  NGC 6  •  NGC 7  •  NGC 8  •  NGC 9  •  NGC 10  •  NGC 11  •  NGC 12  •  NGC 13  •  NGC 14  •  NGC 15