NGC 2362

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 2362
L'amas ouvert NGC 2362
L'amas ouvert NGC 2362
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Grand Chien[1]
Ascension droite (α) 07h 18m 41,5s[2]
Déclinaison (δ) −24° 57′ 15″
Distance environ 2 200 pc (∼7 180 a.l.) [3]
Magnitude apparente (V) 3,8[4]
Dimensions apparentes (V) 6[4]

Localisation dans la constellation : Grand Chien

(Voir situation dans la constellation : Grand Chien)
Canis Major IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas ouvert
Classe I3p[4]
Galaxie hôte Voie lactée
Dimensions 7,9 al[5]
Âge 8 2 M a[3]
Découverte
Découvreur(s) Giovanni Battista Hodierna [1]
Date avant 1654 [1]
Désignation(s) OCL 633
ESO 492-SC9[4]
Caldwell 64
Liste des amas ouverts

NGC 2362 (Caldwell 64) est un très jeune amas ouvert[2],[3] situé dans la constellation du Grand Chien. Il a été découvert par l'astronome sicilien Giovanni Battista Hodierna avant 1654. William Herschel a aussi observé cet amas le 4 mars 1783[1].

NGC 2362 est à environ 1 389 pc (∼4 530 a.l.) du système solaire et les dernières estimations donnent un âge de 8,2 millions d'années[3]. La taille apparente de l'amas est de 6 minutes d'arc, ce qui, compte tenu de la distance, donne une taille réelle maximale d'environ 7,9 années-lumière. L'amas est centré sur l'étoile Tau Canis Majoris et c'est pour cette raison qu'on lui donne parfois le nom d'amas de Tau Canis Majoris. NGC 2362 est en relation physique avec la nébuleuse géante Sh2-310 qui est à la même distance de nous[6]. Selon une étude publiée en 2009[7], la masse de l'amas serait d'environ 500.

Selon la classification des amas ouverts de Robert Trumpler, cet amas renferme moins de 50 étoiles (lettre p) dont la concentration est forte (I) et dont les magnitudes se répartissent sur un grand intervalle (le chiffre 3).

NGC 2362 capté par le télescope spatial Spitzer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 8 mars 2018)
  2. a et b (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2362 (consulté le 8 mars 2018)
  3. a, b, c et d (en) « WEBDA page for open cluster NGC 2362, A site Devoted to Stellar Clusters in the Galaxy and the Magellanic Clouds » (consulté le 8 mars 2018)
  4. a, b, c et d (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 8 mars 2018)
  5. On obtient la taille d'un objet par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  6. C.J. Lada et M.J. Reid, « CO observations of a molecular cloud complex associated with the bright rim near VY Canis Majoris », Astrophysical Journal, vol. 219,‎ , p. 95-97, 99-104 (DOI 10.1086/155758, Bibcode 1978ApJ...219...95L)
  7. Thayne Curie, Charles J. Lada, Peter Plavchan, Thomas P. Robitaille, Jonathan Irwin et Scott J. Kenyon, « THE LAST GASP OF GAS GIANT PLANET FORMATION: A SPITZER STUDY OF THE 5 Myr OLD CLUSTER NGC 2362 », The Astrophysical Journal, vol. 698 #1,‎ , p. 27 pages (DOI 10.1088%2F0004-637X%2F698%2F1%2F1, Bibcode 2009ApJ...698....1C, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2354  •  NGC 2355  •  NGC 2356  •  NGC 2357  •  NGC 2358  •  NGC 2359  •  NGC 2360  •  NGC 2361  •  NGC 2362  •  NGC 2363  •  NGC 2364  •  NGC 2365  •  NGC 2366  •  NGC 2367  •  NGC 2368  •  NGC 2369  •  NGC 2370