NGC 2403

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 2403
La galaxie spirale intermédiaire NGC 2403.
La galaxie spirale intermédiaire NGC 2403.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Girafe
Ascension droite (α) 07h 36m 51,4s[1]
Déclinaison (δ) 65° 36′ 09″
Distance 3,40 ± 0,61 Mpc (∼11,1 millions d'a.l.)[1],[2]
Magnitude apparente (V) 8,2 [3]
8,9 dans la Bande B [3]
Brillance de surface 14,2 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 23,4 × 11,8[3]
Redshift 0,000445 ± 0,000001[1]
Angle de position 127°[3]
Vitesse radiale 133 ± 0 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Girafe

(Voir situation dans la constellation : Girafe)
Camelopardalis IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale intermédiaire
Type de galaxie SAB(s)cd [1],[3],[5]
Dimensions 75 000 a.l.[6]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel [5]
Date 1er novembre 1788[5]
Désignation(s) PGC 21396
UGC 3918
MGC 11-10-7
ZWG 309.40
ZWG 310.3
KARA 197
IRAS07321+6543 [3]
Caldwell 7
Liste des galaxies spirales intermédiaires

NGC 2403 (aussi appelé Caldwell 7) est une galaxie spirale intermédiaire située dans la constellation de la Girafe à environ 11,1 millions d'années-lumière[2] de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788[5]. NGC 2403 a la particularité d'être une galaxie du champ[1], c'est-à-dire une galaxie gravitationnellement isolée. Notons également que NGC 2404, un amas ouvert d'étoiles associé à une nébuleuse en émission, est situé dans le bras externe à l'est de NGC 2403. Cette galaxie peut être observé avec des Jumelles 10×50[7]

NGC 2403 a été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique SAB(s)d dans son atlas des galaxies[8].

De très nombreuses mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 3,397 ± 0,608 Mpc (∼11,1 millions d'a.l.) [9]. Ces mesures sont plus fiables que le calcul basé sur le décalage vers le rouge parce que cette galaxie est trop rapprochée du groupe local de galaxies.

Histoire[modifier | modifier le code]

NGC 2403 a été découvert par William Herschel en 1788. Allan Sandage avait détecté une céphéide dans NGC 2403 en utilisant le télescope Hale, faisnt ainsi de cette galaxie la première galaxie au-delà de notre groupe local dans laquelle on a découvert une céphéide[7]. En se basant sur la période de la céphéide, Sandage avait calculé une distance de 8000 années-lumière[7]. Aujourd'hui, on saitque NGC 2403 est plus de mille fois plus éloignée, soit 11 millions d'années-lumière.

Supernova[modifier | modifier le code]

À la fin de 2004, il y a eu deux supernovas observées dans la galaxie: SN 1954J ainsi que SN 2004dj. Ces supernovas ont été 16 fois plus lumineuses que la moyenne.

SN 1954j[modifier | modifier le code]

  • SN 1954j aussi connue sous le nom de Variable 12 est situé à une ascension droite de (07h 36m 55.36s) et une déclinaison de (+65° 37′ 52.1″)[10]. Elle n'est pas une supernova ordinaire, car on la considère plus comme une super-explosion semblable à l'éruption de η Carinae dans la Voie lactée. L'étoile qui a survécu à l'explosion a changé un peu de couleur pendant les 8 dernières années. Le télescope Keck-II a révélé des caractéristiques largements similaires à η Carinae[11].
  • On sait maintenant que cette super-explosion a dégagé a atteint une magnitude absolue de -8 et qu'elle est entourée d'une nébuleuse poussiéreuse apparemment similaire à celle de η Carinae.
On peut voir SN 1954j et SN 2004dj sur cette image prise par le télescope spatial Hubble

SN 2002kg[modifier | modifier le code]

SN 2002kg est situé à une ascension droite de (06h 37m 15.03s) et une déclinaison de (+49° 51′ 10″)[12]. C'est une supernova de type II-n. Elle a été découverte en octobre 2002 dans l'un des bras spiraux de la galaxie[13].

SN 2004dj[modifier | modifier le code]

Emplacement de la supernova SN 2004dj
  • L'étoile ayant produit cette supernova est située à une ascension droite de (07h 37m 17.044s) et une déclinaison de (+65° 35′ 57.84″). C'était une supernova de type II[14]. Elle a été découverte le 31 juillet 2004 par Koichi Itagaki, un astronome japonais. Au moment de sa découverte, la luminosité de la supernova atteignait une magnitude apparente de 11,2 et une luminosité équivalente à 200 millions de fois celle du Soleil. Cependant, on l'a découverte après qu'elle eut atteint le maximum de sa luminosité. L'étoile à l'origine de cette supernova se trouve dans un jeune et compact groupe d'étoiles situé dans NGC 2403. Ce groupe d'étoiles, est catalogué 96e dans la liste des groupes les plus lumineuses faite par Allan Sandage[15],[16].
  • Cette supernova a d'ailleurs été la plus lumineuse depuis SN 1987A

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2403 (consulté le 17 mars 2018)
  2. a et b Comme NGC 2403 est une galaixe rapprochée, cette distance est basée sur les mesures indépendantes du décalage vers le rouge indiquées sur le site NASA/IPAC.
  3. a, b, c, d, e, f et g (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 17 mars 2018)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a, b, c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 17 mars 2018)
  6. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  7. a, b et c (en) George Robert Kepple et Glen W. Sanner, The Night Sky Observer's Guide, Volume 1, Willmann-Bell, Inc., (ISBN 0-943396-58-1), p. 73
  8. « Gérard de Vaucouleurs' Atlas of Galaxy Types », sur cseligman.com
  9. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 17 mars 2018)
  10. http://wenku.baidu.com/view/bcbde0d349649b6648d7473e.html supernova 1954j page 4
  11. http://adsabs.harvard.edu/abs/2005PASP..117..553V La publication de Astronomical Society of the Pacific, Volume 117, Issue 832, p. 553-562
  12. http://www.astrosurf.com/snweb/2002/02kg/02kgHome.htm astrosurf
  13. http://adsabs.harvard.edu/abs/2004astro.ph.11504W Astronomy and Astrophysics, v.429, p.L13-L16 (2005)
  14. HubbleSite http://hubblesite.org/newscenter/archive/releases/2004/23/ NASA ESA
  15. information@eso.org, « Galaxy NGC 2403: Before and After Supernova 2004dj Outburst », sur www.spacetelescope.org
  16. http://hubblesite.org/newscenter/archive/releases/2004/23/image/d/ NOAO/AURA/NSF, C. Olson, J. Lapre and A. Block (NOAO)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2395  •  NGC 2396  •  NGC 2397  •  NGC 2398  •  NGC 2399  •  NGC 2400  •  NGC 2401  •  NGC 2402  •  NGC 2403  •  NGC 2404  •  NGC 2405  •  NGC 2406  •  NGC 2407  •  NGC 2408  •  NGC 2409  •  NGC 2410  •  NGC 2411