NGC 147

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 147
Image illustrative de l’article NGC 147
Découverte
Découvreur John Herschel[1]
Autres désignations UGC 326
DDO 3
Caldwell 17
Données d’observation - Époque J2000.0
Ascension droite 00h 33m 12,1s[2]
Déclinaison +48° 30′ 31,5″[2]
Coordonnées galactiques = 119,82 · b = −14,25
Constellation Cassiopée

Localisation dans la constellation : Cassiopée

(Voir situation dans la constellation : Cassiopée)
Cassiopeia IAU.svg
Autres caractéristiques
Vitesse radiale -193±3 km/s
Ellipticité 0,44
Magnitude apparente (V) 9,52
Indice de couleur (B-V) 0,91
Indice de couleur (U-B) 0,32
Rougissement (B-V) 0,17
Absorption d’avant-plan (V) 0,53
Type Naine sphéroïdale
dSph/dE5 [2]
Échelle de longueur du disque 143″ (0,46 kpc)
Magnitude absolue (V) -15,1±0,1
Module de distance 24,1±0,1
Distance 660 ± 30 kpc (∼2,15 millions d'a.l.)
Distance au centre de masse du Groupe local environ 220 kpc (∼718 000 a.l.)
Taille angulaire 12′×18′
Taille physique 2,3×3,4 kpc
Masse (5,5±2,3) × 107 M
Masse d’hydrogène atomique (HI) <3 × 103 M
Masse d’hydrogène moléculaire (H2) <4,1 × 103 M
Nombre d’amas globulaires 4
Nombre de nébuleuses planétaires 5
Abondance de fer ([Fe/H]) -0,91 (cœur), -1,0 (parties externes)

NGC 147 (Caldwell 17) est une galaxie naine sphéroïdale. Elle fut découverte par John Herschel en 1829. Sa distance et son appartenance au Groupe local de galaxies fut établie par Walter Baade en 1944.

Distante de 2,2 millions d’années-lumière, NGC 147 est une galaxie satellite de la Galaxie d’Andromède et semble former un couple avec NGC 185 qui lui est suffisamment proche pour que les deux galaxies soient en interaction gravitationnelle directe.

Un système binaire gravitationnellement lié[modifier | modifier le code]

Vers la fin du siècle dernier, on a découvert que NGC 147 et NGC 185 formaient un couple binaire de galaxies, c'est-à-dire qu’elles constituent un système binaire gravitationnellement stable[3]. Cependant, la légère galaxie naine Cassiopeia II semble aussi faire partie du système de NGC 147 et NGC 185, formant ainsi un groupe gravitationnellement lié au sein de l’intrigante population de petites galaxies satellites d’Andromède[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 140 » (consulté le )
  2. a b et c (en) « Results for object NGC 147 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le )
  3. van den Berg Sidney, « The Binary Galaxies NGC 147 and NGC 185 », The Astronomical Journal, vol. 116, no 4,‎ , p. 1688-1689 (DOI 10.1086/300576, Bibcode 1998AJ....116.1688V, lire en ligne [PDF])
  4. Veronica Arias, Magda Guglielmo, Nuwanthika Fernando et et all., « NGC 147, NGC 185 and CassII: a genetic approach to orbital properties, star formation and tidal debris », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 456, no 2,‎ , p. 1654-1665 (DOI 10.1093/mnras/stv2781, lire en ligne [PDF])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 139  •  NGC 140  •  NGC 141  •  NGC 142  •  NGC 143  •  NGC 144  •  NGC 145  •  NGC 146  •  NGC 147  •  NGC 148  •  NGC 149  •  NGC 150  •  NGC 151  •  NGC 152  •  NGC 153  •  NGC 154  •  NGC 155