NGC 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 2
Les galaxies NGC 1 et NGC 2
Les galaxies NGC 1 et NGC 2
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Pégase
Ascension droite (α) 00h 07m 17,1s[1]
Déclinaison (δ) 27° 40′ 42″ [1]
Distance 103,4 ± 7,1 Mpc (∼337 millions d'a.l.)[2]
Magnitude apparente (V) 14,2[3]
15,0 dans la Bande B[3]
Brillance de surface 13,5 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 1.0 × 0.6[1]
Redshift 0,025174 ± 0,000007[1]
Angle de position 112°[3]
Vitesse radiale 7 547 ± 2 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Pégase

(Voir situation dans la constellation : Pégase)
Pegasus IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale intermédiaire
Type de galaxie Sab[1],[3] SABbc?[5]
Dimensions 90 000 a.l. [6]
Découverte
Découvreur(s) Lawrence Parsons (en)[5]
Date 20 août 1873
Désignation(s) UGC 59 • PGC 567 •
MCG +04-01-026 • 2MASS J00071710+2740421 •
GC 6236 • ZWG 477.55 • KCPG 2B
Liste des galaxies spirales intermédiaires

NGC 2 est une galaxie spirale intermédiaire de magnitude apparente visuelle de 14,2. Elle est située à environ 103,4 ± 7,1 Mpc (∼337 millions d'a.l.) de la Voie lactée dans la constellation de Pégase. Elle est située à proximité de la galaxie NGC 1.

La classe de luminosité de NGC 2 est I-II et elle présente une large raie HI[1].

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 94,829 ± 12,072 Mpc (∼309 millions d'a.l.), ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage.

Elle a été découverte par l'astronome irlandais Lawrence Parsons (en) en 1873 avec un télescope de 72 pouces (182,9 cm).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

NGC 2 est une galaxie spirale d'une magnitude apparente de 14.2 et de petite taille angulaire (1,0 × 0,6)[3]. En raison de ces caractéristiques, elle n'est pas à la portée des télescopes d'amateurs. Dans la séquence de Hubble revu par De Vaucouleurs, NGC 2 est classée comme une galaxie de type SABbc?[5]. La classe de luminosité de NGC 2 est II et elle présente une large raie HI[1].

La distance de NGC 2 a été calculée à la fin des années 1990 par la loi de Tully-Fisher qui relie la luminosité intrinsèque d'une galaxie spirale et l'amplitude de sa courbe de rotation[7].

À environ 1,8 minutes d'arc au nord se trouve NGC 1. Les deux galaxies forment un couple "apparent". En réalité, les deux galaxies ne sont pas physiquement reliées entre elles, puisque la distance qui nous sépare de NGC 1 est de environ 45 Mpc (150 millions d'années-lumière), soit presque la moitié de celle qui nous sépare de NGC 2.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 75 (consulté le 14 janvier 2016)
  2. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70 ± 5 (km/s)/Mpc). L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d e et f (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 7 février 2016)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 28 janvier 2016)
  6. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  7. (en) Jeffrey A. Willick, Homogeneous Velocity-Distance Data for Peculiar Velocity Analysis. III. The Mark III Catalog of Galaxy Peculiar Velocities, vol. 109, (DOI 10.1086/312983, lire en ligne), p. 333-366

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1  •  NGC 2  •  NGC 3  •  NGC 4  •  NGC 5  •  NGC 6  •  NGC 7  •  NGC 8  •  NGC 9  •  NGC 10