NGC 53

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 53
Image illustrative de l’article NGC 53
La galaxie spirale barrée NGC 53
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Toucan
Ascension droite (α) 00h 14m 42,8s[1]
Déclinaison (δ) −60° 19′ 43″
Magnitude apparente (V) 12,6[2]
13,3 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 13,72 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 2.0 × 1.4[1]
Décalage vers le rouge +0,015237 ± 0,000087[1]
Angle de position 172°[2]

Localisation dans la constellation : Toucan

(Voir situation dans la constellation : Toucan)
Tucana IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 4 568 ± 26 km/s [4]
Distance 62,6 ± 4,6 Mpc (∼204 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie (R')SB(r)b[1] SBb[2] (R)SB(r)ab[6]
Dimensions 120 000 a.l[7].
Découverte
Découvreur(s) John Herschel[6]
Date 15 septembre 1836
Désignation(s) PGC 982
ESO 111-20
FAIR 3
AM 0012-603 [2]
Liste des galaxies spirales

NGC 53 est une galaxie spirale barrée avec un anneau située dans la constellation du Toucan à environ 204 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome britannique John Herschel en 1836[6]. Il a décrit la galaxie comme à peine visible, petite et étendue[6]. Elle a un diamètre d'environ 120 000 années-lumière, soit d'une taille semblable à celle de la Voie lactée[6].

NGC 53 a été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique (R')SB(r)ab dans son atlas des galaxies[8],[9].

La classe de luminosité de NGC 53 est II.[1]

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de environ 72,300 Mpc (∼236 millions d'a.l.)[10]. L'incertitude sur cette distance n'est pas donnée sur la base de données de NED et sa valeur est à l'extérieur des distances obtenues à partir du décalage vers le rouge.

NGC 53 par 2MASS (proche-infrarouge)

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « NGC 53 » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 53 (consulté le )
  2. a b c d et e « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 1 à 99 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b c d et e (en) Courtney Seligman, « NGC 53 (= PGC 982) », sur http://cseligman.com
  7. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  8. Atlas des galaxies de Vaucouleurs sur le site du professeur Seligman, NGC 53
  9. (en) « The Galaxy Morphology Website, NGC 53 » (consulté le )
  10. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 45  •  NGC 46  •  NGC 47  •  NGC 48  •  NGC 49  •  NGC 50  •  NGC 51  •  NGC 52  •  NGC 53  •  NGC 54  •  NGC 55  •  NGC 56  •  NGC 57  •  NGC 58  •  NGC 59  •  NGC 60  •  NGC 61