NGC 89

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 89
Image illustrative de l’article NGC 89
La galaxie spirale barrée NGC 89
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Phénix
Ascension droite (α) 00h 21m 24,3s[1]
Déclinaison (δ) −48° 39′ 55″
Distance 45,0 ± 3,2 Mpc (∼147 millions d'a.l.)[2]
Magnitude apparente (V) 13,3[3]
14,2 dans la Bande B[3]
Brillance de surface 12,8 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 1,22 × 0,47[1]
Décalage vers le rouge +0,010964 ± 0,000063[1]
Angle de position 148°[3]
Vitesse radiale 3 287 ± 10 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Phénix

(Voir situation dans la constellation : Phénix)
Phoenix IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SB0/a?(s) pec[1] SB0-a[3] SB(rs)ab? pec[5]
Dimensions 52 000 a.l. [6]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel[5]
Date 30 septembre 1834[5]
Désignation(s) PGC 1374
ESO 194-11
AM 0018-485
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 89 est une galaxie spirale barrée située à environ 45,0 Mpc (∼147 millions d'a.l.) de la Voie lactée dans la constellation du Phénix. Elle a été découverte par l'astronome britannique John Herschel en 1834. Notons que la base de données NASA/IPAC ainsi Wolfgang Steinicke[3] considèrent cette galaxie comme une lenticulaire. Cette classification est sans doute basée sur d'anciennes photographies, car on voit clairement la présence de bras spiraux ainsi que d'une barre sur la photographie du quartette de Robert.

NGC 89 présente une large raie HI et c'est aussi une galaxie LINER, c'est-à-dire une galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés.[1]

Elle est située près de NGC 87, NGC 88 et NGC 92. C'est un groupe de quatre galaxies en interaction qui porte le nom de quartette de Robert.

NGC 88 une galaxie spireale?

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 89 (consulté le 19 janvier 2016)
  2. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70 ± 5 (km/s)/Mpc). L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d e et f (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 7 février 2016)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 18 janvier 2016)
  6. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 81  •  NGC 82  •  NGC 83  •  NGC 84  •  NGC 85  •  NGC 86  •  NGC 87  •  NGC 88  •  NGC 89  •  NGC 90  •  NGC 91  •  NGC 92  •  NGC 93  •  NGC 94  •  NGC 95  •  NGC 96  •  NGC 97