NGC 157

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 157
Image illustrative de l’article NGC 157
La galaxie spirale intermédiaire NGC 157
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Baleine
Ascension droite (α) 00h 34m 46,7s[1]
Déclinaison (δ) −08° 23′ 47″ [1]
Magnitude apparente (V) 10,4[2]
11,0 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 12,71 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 4,2 × 2.7'[2]
Décalage vers le rouge +0,005500 ± 0,000002[1]
Angle de position 36°[2]

Localisation dans la constellation : Baleine

(Voir situation dans la constellation : Baleine)
Cetus IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 1 649 ± 1 km/s [1]
Distance 19,39 ± 1,40 Mpc (∼63,2 millions d'a.l.)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale intermédiaire
Type de galaxie SAB(rs)bc[1] SBbc[2]
SAB(rs)bc?[3]
Dimensions environ 21,02 kpc (∼68 600 a.l.)[1]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 2081
MCG -2-2-56[2]
Liste des galaxies spirales intermédiaires

NGC 157 est une galaxie spirale intermédiaire de grand style[4] située dans la constellation de la Baleine. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 1 315 ± 23 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 19,4 ± 1,4 Mpc (∼63,3 millions d'a.l.)[1]. NGC 157 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1783.

NGC 157 a été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique SA(s)c dans son atlas des galaxies[5],[6].

La classe de luminosité de NGC 157 est II-III et elle présente une large raie HI. De plus, elle renferme des régions d'hydrogène ionisé[1].

À ce jour, une vingtaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 16,060 ± 4,936 Mpc (∼52,4 millions d'a.l.)[7], ce qui est à l'intérieur des valeurs de la distance de Hubble.

La forme de « S » formé par ses deux bras l'a fait surnommer la galaxie Superman par certains[8].

Supernova[modifier | modifier le code]

La supernova SN 2009em a été découverte le dans NGC 157 par l'astronome amateur sud africain Berto Monard (it)[9]. Cette supernova était de type Ic[10].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i (en) « Results for object NGC 157 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le )
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 100 à 199 »
  3. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 157 » (consulté le )
  4. P. Grosbø et H. Dottori, « Star formation in grand-design, spiral galaxies », Astronomy & Astrophysics, vol. 542,‎ , p. 22 pages (DOI 10.1051/0004-6361/201118099, lire en ligne)
  5. Atlas des galaxies de Vaucouleurs sur le site du professeur Seligman, NGC 157
  6. (en) « The Galaxy Morphology Website, NGC 157 » (consulté le )
  7. « Your NED Search Results, Distance Results for NGC 157 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  8. « En bref : NGC 157, la galaxie Superman », sur Futura (consulté le ).
  9. (en) « Berto Monard awarded 2004 Gill Medal » (consulté le )
  10. (en) « Bright Supernovae - 2009 » (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 149  •  NGC 150  •  NGC 151  •  NGC 152  •  NGC 153  •  NGC 154  •  NGC 155  •  NGC 156  •  NGC 157  •  NGC 158  •  NGC 159  •  NGC 160  •  NGC 161  •  NGC 162  •  NGC 163  •  NGC 164  •  NGC 165