NGC 2419

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 2419
Image illustrative de l’article NGC 2419
L'amas globulaire NGC 2419.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Lynx
Ascension droite (α) 07h 38m 07,9s[1]
Déclinaison (δ) 38° 52′ 28″ [1]
Magnitude apparente (V) 10,3[2]
Dimensions apparentes (V) 4,6 [2]
Astrométrie
Distance 89 ± 3 kpc (∼290 000 a.l.)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas globulaire
Classe II[2]
Magnitude absolue -9,42[3]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[4]
Date [4]
Désignation(s) NGC 2419
GCL 12[2]
Caldwell 25
Liste des amas globulaires

NGC 2419 (Caldwell 25) est un amas globulaire situé dans la constellation du Lynx. Il a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel le .

Selon le classement Shapley-Sawyer (en), cet amas est de classe II.

Deux mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 89 ± 3 kpc (∼290 000 a.l.)[5].

Caractéristiques de NGC 2419[modifier | modifier le code]

Orbite et période orbitale[modifier | modifier le code]

On appelle aussi NGC 2419 le « vagabond intergalactique » parce qu'on croyait à tort qu'il n'était pas en orbite autour de la Voie lactée. Son orbite le conduit à une distance plus grande que celle des Nuages de Magellan. Il est donc beaucoup plus loin du bulbe de la Voie lactée que les autres amas globulaires, mais on peut considérer qu'il est lié à notre galaxie par la gravité. Cependant, à cette grande distance, NGC 2419 prend environ 3 milliards d'années pour compléter une orbite autour de la Voie lactée[6].

Comme pour l'amas Omega Centauri (NGC 5319), on a émis l'hypothèse que NGC 2419 pourrait être ce qui reste d'une galaxie naine sphéroïdale dissociée et capturée par la Voie lactée[7].

Luminosité et masse[modifier | modifier le code]

On peut observer NGC 2419 avec un petit télescope amateur, car sa magnitude apparente est de 10,3. Avec une magnitude absolue de -9,42[3], la luminosité de cet amas est l'une des plus élevées de tous les amas globulaires de la galaxie. Avec une masse estimée à plus de 900 000 , il est aussi parmi les amas les plus massifs de notre galaxie[8].

Âge de NGC 2419[modifier | modifier le code]

Une étude du diagramme H-R d'un amas globulaire permet d'estimer son âge[9]. Une étude du diagramme H-R pour NGC 2419 lui confère un âge d'un peu moins de 10 milliards d'années, ce qui en soi est assez étonnant, vu l'âge de la plupart des étoiles du halo qui est semblable à celui de l'Univers, soit 13,8 Ga Cependant, selon une étude publiée en 2010, son âge à 12,3 milliards d'années[10]. Selon cette même étude, la métallicité de NGC 2419 est estimée à -2,14 [Fe/H].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Results for object NGC 2419 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le )
  2. a b c et d « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 2400 à 2499 »
  3. a et b (en) « A galactic globular clusters database, NGC 2419 » (consulté le )
  4. a et b (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 2419 » (consulté le ).
  5. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  6. Ferris, Timothy. Seeing in the Dark. 2002. p. 244
  7. Sidney van den Bergh et A.D. Mackey, « Globular clusters and the formation of the outer Galactic halo », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 354 #3,‎ , p. 7 pages (DOI 10.1111/j.1365-2966.2004.08228.x, Bibcode 2004MNRAS.354..713V, lire en ligne)
  8. H. Baumgardt, P. Côté, M. Hilker, M. Rejkuba, S. Mieske, S.G. Djorgovski et Peter Stetson, « The velocity dispersion and mass-to-light ratio of the remote halo globular cluster NGC2419 », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 354 #3,‎ , p. 713-719 (DOI 10.1111/j.1365-2966.2009.14932.x, Bibcode 2009MNRAS.396.2051B, lire en ligne)
  9. (en) « The Hertzsprung-Russell Diagram of a Globular Cluster » (consulté le )
  10. Duncan A. Forbes et Terry Bridges, « Accreted versus in situ Milky Way globular clusters », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 404#3,‎ , p. 1203-1214 (DOI 10.1111/j.1365-2966.2010.16373.x, Bibcode 2010MNRAS.404.1203F, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2411  •  NGC 2412  •  NGC 2413  •  NGC 2414  •  NGC 2415  •  NGC 2416  •  NGC 2417  •  NGC 2418  •  NGC 2419  •  NGC 2420  •  NGC 2421  •  NGC 2422  •  NGC 2423  •  NGC 2424  •  NGC 2425  •  NGC 2426  •  NGC 2427