NGC 281

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’astronomie
Cet article est une ébauche concernant l’astronomie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

NGC 281
NGC 281 par l'astronome amateur Hunter Wilson
NGC 281 par l'astronome amateur Hunter Wilson
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Cassiopée
Ascension droite (α) 00h 52m 59,3s[1]
Déclinaison (δ) +56° 37′ 19″ [1]
Distance 9 500 al[2]
(2 912,7 pc)
Magnitude apparente (V) 7
Dimensions apparentes (V) 35.0 x 30.0[3]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Région HII
Masse M
Dimensions 97 a.l. (∼29,7 pc)[4]
Magnitude absolue ?
Couleur (B-V) ?
Découverte
Découvreur(s) Edward Barnard[5]
Date 16 novembre 1881[5]
Désignation(s) IC 11
LBN 616[3]
Sh 2-184
dans OCL 313
Liste des Régions HII

NGC 281 est une région HII située à environ 10 000 années-lumière de la Terre dans la constellation de Cassiopée[6]. D'un diamètre d'environ 100 années-lumière[4], elle fait partie du bras de Persée. Elle inclut ou est proche de l'amas ouvert IC 1590 (pl)[6], l'étoile double HD 5005 et plusieurs globules de Bok. Elle est visible dans un télescope amateur dans les zones où le ciel nocturne est suffisamment sombre. Elle est parfois officieusement appelée nébuleuse Pacman[6] à cause de sa ressemblance fortuite au héros éponyme du jeu d'arcade Pac-Man.

Cette nébuleuse en émission a été découverte par l'astronome américain Edward Barnard en 1881. Barnard a probablement observé la même nébuleuse en 1890 et elle a été plus tard inscrite au catalogue IC sous la cote IC 11[5].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Résultats pour NGC 281 (consulté le 18 février 2016)
  2. (en) E.A. Leass, B. Biller, T.M. Dame et S.T. Megeath, « An Expanding Complex of Molecular Clouds High Above the Perseus Spiral Arm », Bulletin of the American Astronomical Society - 199th AAS Meeting (Session 91.16), American Astronomical Society, vol. 33,‎ , p. 1439 (résumé)
  3. a et b (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 18 février 2016)
  4. a et b On obtient la taille d'un astre par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  5. a, b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 18 février 2016)
  6. a, b et c Robert Nemiroff & Jerry Bonnell (traducteur Didier Jamet), « Portrait de NGC 281 », Astronomy Picture of the Day (traduction Ciel des Hommes),‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Très belle image de NGC 281 sur le site Astronomy Picture of the Day.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 273  •  NGC 274  •  NGC 275  •  NGC 276  •  NGC 277  •  NGC 278  •  NGC 279  •  NGC 280  •  NGC 281  •  NGC 282  •  NGC 283  •  NGC 284  •  NGC 285  •  NGC 286  •  NGC 287  •  NGC 288  •  NGC 289  •