NGC 2775

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 2775
Image illustrative de l’article NGC 2775
La galaxie spirale NGC 2775.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Cancer
Ascension droite (α) 09h 10m 20,1s[1]
Déclinaison (δ) 07° 02′ 17″
Magnitude apparente (V) 10,1 [2]
11,0 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 12,98 mag/am2 [3]
Dimensions apparentes (V) 4,3 × 3,3 [2]
Décalage vers le rouge 0,004503 ± 0,000007[1]
Angle de position 155°[2]

Localisation dans la constellation : Cancer

(Voir situation dans la constellation : Cancer)
Cancer IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 1 350 ± 2 km/s [4]
Distance 18,9 ± 1,3 Mpc (∼61,6 millions d'a.l.) [5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie SA(r)ab[1],[6] Sab[2]
Dimensions 77 000 a.l.[7]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel [6]
Date 19 mars 1783[6]
Désignation(s) PGC 25861
UGC 4820
MCG 1-24-5
CGCG 34-6
KARA 309 [2]
Caldwell 48
Liste des galaxies spirales

NGC 2775 (aussi appelé Caldwell 48) est une galaxie spirale située dans la constellation du Cancer à environ 61 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1783[6].

NGC 2775 a été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique SA(l)ab dans son atlas des galaxies[8],[9].

La classe de luminosité de NGC 2775 est I-II et elle présente une large raie HI. De plus, il se pourrait que ce soit une galaxie active dont le type n'est pas déterminé[1].

Deux mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 15,500 ± 2,121 Mpc (∼50,6 millions d'a.l.) [10], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [5].

Supernova[modifier | modifier le code]

La supernova SN 1993Z a été découverte le 23 septembre dans NGC 2775 par R. R. Treffers, A. V. Filippenko, B. Leibundgut, Y. Paik, et L. F. M. Lee de l'université de Californie à Berkeley ainsi que par Mike Richmond de l'université Princeton[11]. Cette supernova était de type Ia[12].

Trou noir supermassif[modifier | modifier le code]

Selon un article basé sur les mesures de luminosité de la bande K de l'infrarouge proche du bulbe de NGC 2775, on obtient une valeur de 107,9 (79 millions de masses solaires) pour le trou noir supermassif qui s'y trouve[13].

Groupe de NGC 2775[modifier | modifier le code]

NGC 2775 est la principale galaxie d'un petit groupe qui porte son nom. Le groupe de NGC 2775 comprend les galaxies UGC 4781 et UGC 4797[14]. Certaines sources incluent également la galaxie NGC 2777 dans le groupe de NGC 2775[15],[16].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2775 (consulté le 3 septembre 2018)
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 2700 à 2799 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 3 septembre 2018)
  7. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  8. Atlas des galaxies de Vaucouleurs sur le site du professeur Seligman, NGC 2775
  9. (en) « The Galaxy Morphology Website, NGC 2775 » (consulté le 21 novembre 2020)
  10. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 3 septembre 2018)
  11. (en) « IAUC 5870: N Lup 1993; 1993Y; 1993Z » (consulté le 15 août 2020)
  12. (en) « Other Supernovae images » (consulté le 15 août 2020)
  13. X.Y. Dong et M.M. De Robertis, « Low-Luminosity Active Galaxies and Their Central Black Holes », The Astronomical Journal, vol. 131, no 3,‎ , p. 1236-1252 (DOI 10.1086/499334, Bibcode 2006AJ....131.1236D, lire en ligne [PDF])
  14. « Une liste des groupes de galaxies proches » (consulté le 5 juillet 2018)
  15. (en) Stephen James O'Meara, Deep Sky Companions : The Caldwell Objects, Cambridge University Press., , 573 p. (ISBN 978-1-107-08397-4, lire en ligne), page 48
  16. (en) « Zorya, Stellar maps search engine » (consulté le 3 septembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2767  •  NGC 2768  •  NGC 2769  •  NGC 2770  •  NGC 2771  •  NGC 2772  •  NGC 2773  •  NGC 2774  •  NGC 2775  •  NGC 2776  •  NGC 2777  •  NGC 2778  •  NGC 2779  •  NGC 2780  •  NGC 2781  •  NGC 2782  •  NGC 2783