NGC 247

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une galaxie ou un groupe, un amas, un nuage ou un superamas de galaxies
Cet article est une ébauche concernant une galaxie ou un groupe, un amas, un nuage ou un superamas de galaxies.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

NGC 247
NGC 247 par DSS
NGC 247 par DSS
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Baleine
Ascension droite (α) 00h 47m 08,5s[1]
Déclinaison (δ) −20° 45′ 37″°
Distance 2,1±0,2 Mpc (∼6,85 millions d' a.l.)[2]
Magnitude apparente (V) 8,9[3]
9,6 dans la Bande B[3]
Brillance de surface 13,8 mag/as²[3]
Dimensions apparentes (V) 19.2 × 5.5[3]
Redshift +0,000520 ± 0,000007[1]
Angle de position 172°[3]
Vitesse radiale 156 ± 2 km/s[4]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale intermédiaire
Type de galaxie SAB(s)d[5]
Dimensions 39 000 a.l. [6]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[5]
Date 20 octobre 1784[5]
Désignation(s) PGC 2758
MCG -4-3-5
UGCA 11
ESO 540-22
ZWG 384.4
IRAS00446-2101[3]
Liste des galaxies spirales intermédiaires

NGC 247 est une galaxie spirale intermédiaire, donc faiblement barrée (SAB), faisant partie du Filament du Sculpteur, un groupe de galaxies situé à proximité du Groupe local, le groupe abritant la Voie lactée. NGC 247 est située dans la constellation de la Baleine. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1784.

Selon les mesures de son décalage vers le rouge, cette galaxie est à environ 2,1 Mpc (∼6,85 millions d' a.l.) de nous. Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 3,582±0,462 Mpc (∼11,7 millions d' a.l.), ce qui est à l'extérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage[2]. Cet écart n'est pas étonnant, car la galaxie NGC 247 est près de nous et est influencée par la gravité du Groupe local. La loi de Hubble donne des distances moins fiables pour des amas galactiques et des groupes de galaxies rapprochés.

Cette galaxie est relativement difficile à observer et donc assez méconnue des observateurs. Elle est pourtant du fait de sa proximité presque aussi large que la pleine Lune et orientée de ¾ par rapport à son axe écliptique.

Étant très allongée, sa magnitude surfacique est faible (13,8), la rendant encore moins facile à observer. Il est important de privilégier un très bon site d’observation afin de profiter de cet objet. Tout juste accessible aux jumelles 15x50, elle est bien plus jolie dans des jumelles de 80 mm, tout en restant très faible. Dans d’excellentes conditions, un 200 mm donne une image assez diffuse et peu lumineuse de la galaxie. En effet, elle commence à apparaître, toujours relativement pâle, dès 80 fois de grossissement, très allongée dans le sens Nord-Sud, occupant un bon tiers du champ.

En revanche un 300 mm donne déjà une image plus contrastée de NGC 247 : la forme allongée de la galaxie est mieux découpée sur le fond de ciel mais la limite des extrémités de celle-ci n’est pas encore évidente, les extensions semblant se fondre petit à petit dans le fond de ciel. Le noyau, quant à lui, est plus brillant, plus dense que le reste de l’objet.

Une étoile plus brillante que les autres (magnitude 9,5) attire l'œil. Elle se situe à l’extrémité du bras sud de NGC 247.

Pour une observation plus « détaillée », avec plus de contraste, un gros instrument est nécessaire. Cette galaxie est également difficile à photographier.

Pour la retrouver dans le ciel, on peut se servir de Beta Ceti (encore appelée Ddipha). NGC 247 se situe à 3° environ de celle-ci en direction Sud-Sud-Est, sur le même chemin que la galaxie du Sculpteur (NGC 253).

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 247 (consulté le 13 février 2016)
  2. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70 ± 5 (km/s)/Mpc). L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a, b, c, d, e et f (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 13 février 2016)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a, b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 13 février 2016)
  6. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 239  •  NGC 240  •  NGC 241  •  NGC 242  •  NGC 243  •  NGC 244  •  NGC 245  •  NGC 246  •  NGC 247  •  NGC 248  •  NGC 249  •  NGC 250  •  NGC 251  •  NGC 252  •  NGC 253  •  NGC 254  •  NGC 255  •