NGC 6752

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 6752
Image illustrative de l’article NGC 6752
NGC 6752 by Hubble Space Telescope; 3.5′ view
Données d’observation
(Époque J2000)
Constellation Paon
Ascension droite (α) 19h 10m 52,11s[1]
Déclinaison (δ) −59° 59′ 04,4″ [1]
Distance 13 000 al[2]
(3 985,8 pc)
Magnitude apparente (V) 5,4[3]

Localisation dans la constellation : Paon

(Voir situation dans la constellation : Paon)
Pavo IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas globulaire
Classe VI[4]
Liste des amas globulaires

NGC 6752, surnommé étoile de mer ou moulin à vent, est un amas globulaire située à environ 13 000 années-lumière (al) de la Terre dans la constellation du Paon[5],[6]. Il est le troisième plus brillant de sa catégorie dans le ciel, après 47 Tucanae et Omega Centauri[5]. Il est plus facilement visible de juin à octobre[7].

NGC 6752 a d'abord été identifié par James Dunlop le 30 juin 1826, qui le décrivait comme une nébuleuse brillante et irrégulière composée de plusieurs étoiles dont une bonne proportion au centre (dans un diamètre d'environ 1,3 al). Situé à environ 17 000 al du centre galactique[6], c'est l'un des amas globulaires les plus près de la Terre. Son âge est estimé à environ 11,78 milliards d'années[8]. On y retrouve plusieurs systèmes binaires ainsi que des blue stragglers[5] et six sources de rayons X[7].

La magnitude apparente de l'objet est de 5,4, ce qui fait en sorte qu'il peut être observé à l’œil nu dans de bonnes conditions[6],[7].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « NGC 6752 » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (en) Ryan Goldsbury, Harvey B. Richer, Jay Anderson et al., « The ACS Survey of Galactic Globular Clusters. X. New Determinations of Centers for 65 Clusters », The Astronomical Journal, vol. 140, no 6,‎ , p. 1830–1837 (DOI 10.1088/0004-6256/140/6/1830, Bibcode 2010AJ....140.1830G, arXiv 1008.2755, résumé, lire en ligne)
  2. (en) J. Boyles, D. R. Lorimer, P. J. Turk et al., « Young Radio Pulsars in Galactic Globular Clusters », The Astrophysical Journal, vol. 742, no 1,‎ , p. 51 (DOI 10.1088/0004-637X/742/1/51, Bibcode 2011ApJ...742...51B, arXiv 1108.4402, résumé, lire en ligne)
  3. (en) « Results for NGC 6752 », SIMBAD Astronomical Database
  4. (en) Harlow Shapley et Helen B. Sawyer, « A Classification of Globular Clusters », Harvard College Observatory Bulletin, no 849,‎ , p. 11–14 (Bibcode 1927BHarO.849...11S, résumé, lire en ligne)
  5. a b et c Robert Nemiroff & Jerry Bonnell (traducteur : Didier Jamet), « L'amas globulaire NGC 6752 », sur http://www.cidehom.com, Astronomy Picture of the Day (traduction : Ciel des Hommes),
  6. a b et c (en) Stephen James O'Meara, Deep-Sky Companions: Southern Gems, Cambridge University Press, (ISBN 1107015014, lire en ligne), p. 410–12
  7. a b et c (en) Martin Mobberley, The Caldwell Objects And How to Observe Them, Springer, (ISBN 978-1-4419-0326-6, lire en ligne), p. 194–95
  8. (en) Duncan A. Forbes et Terry Bridges, « Accreted versus in situ Milky Way globular clusters », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 404, no 3,‎ , p. 1203–1214 (DOI 10.1111/j.1365-2966.2010.16373.x, Bibcode 2010MNRAS.404.1203F, arXiv 1001.4289, résumé, lire en ligne)
  9. (en) « Low Sodium Diet Key to Old Age for Stars », ESO Press Release

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]