NGC 6752

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 6752
Image illustrative de l’article NGC 6752
NGC 6752 by Hubble Space Telescope; 3.5′ view
Données d’observation
(Époque J2000)
Constellation Paon
Ascension droite (α) 19h 10m 52,11s[1]
Déclinaison (δ) −59° 59′ 04,4″ [1]
Magnitude apparente (V) 5,4[2]

Localisation dans la constellation : Paon

(Voir situation dans la constellation : Paon)
Pavo IAU.svg
Astrométrie
Distance 13 000 al[3]
(3 985,8 pc)
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas globulaire
Classe VI[4]
Liste des amas globulaires

NGC 6752, surnommé étoile de mer ou moulin à vent, est un amas globulaire située à environ 13 000 années-lumière (al) de la Terre dans la constellation du Paon[5],[6]. Il est le troisième plus brillant de sa catégorie dans le ciel, après 47 Tucanae et Omega Centauri[5]. Il est plus facilement visible de juin à octobre[7].

NGC 6752 a d'abord été identifié par James Dunlop le , qui le décrivait comme une nébuleuse brillante et irrégulière composée de plusieurs étoiles dont une bonne proportion au centre (dans un diamètre d'environ 1,3 al). Situé à environ 17 000 al du centre galactique[6], c'est l'un des amas globulaires les plus près de la Terre. Son âge est estimé à environ 11,78 milliards d'années[8]. On y retrouve plusieurs systèmes binaires ainsi que des blue stragglers[5] et six sources de rayons X[7].

La magnitude apparente de l'objet est de 5,4, ce qui fait en sorte qu'il peut être observé à l’œil nu dans de bonnes conditions[6],[7].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « NGC 6752 » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (en) Ryan Goldsbury, Harvey B. Richer, Jay Anderson et al., « The ACS Survey of Galactic Globular Clusters. X. New Determinations of Centers for 65 Clusters », The Astronomical Journal, vol. 140, no 6,‎ , p. 1830–1837 (DOI 10.1088/0004-6256/140/6/1830, Bibcode 2010AJ....140.1830G, arXiv 1008.2755, résumé, lire en ligne)
  2. (en) « Results for NGC 6752 », SIMBAD Astronomical Database
  3. (en) J. Boyles, D. R. Lorimer, P. J. Turk et al., « Young Radio Pulsars in Galactic Globular Clusters », The Astrophysical Journal, vol. 742, no 1,‎ , p. 51 (DOI 10.1088/0004-637X/742/1/51, Bibcode 2011ApJ...742...51B, arXiv 1108.4402, résumé, lire en ligne)
  4. (en) Harlow Shapley et Helen B. Sawyer, « A Classification of Globular Clusters », Harvard College Observatory Bulletin, no 849,‎ , p. 11–14 (Bibcode 1927BHarO.849...11S, résumé, lire en ligne)
  5. a b et c Robert Nemiroff & Jerry Bonnell (traducteur : Didier Jamet), « L'amas globulaire NGC 6752 », sur http://www.cidehom.com, Astronomy Picture of the Day (traduction : Ciel des Hommes),
  6. a b et c (en) Stephen James O'Meara, Deep-Sky Companions: Southern Gems, Cambridge University Press, (ISBN 1107015014, lire en ligne), p. 410–12
  7. a b et c (en) Martin Mobberley, The Caldwell Objects And How to Observe Them, Springer, (ISBN 978-1-4419-0326-6, lire en ligne), p. 194–95
  8. (en) Duncan A. Forbes et Terry Bridges, « Accreted versus in situ Milky Way globular clusters », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 404, no 3,‎ , p. 1203–1214 (DOI 10.1111/j.1365-2966.2010.16373.x, Bibcode 2010MNRAS.404.1203F, arXiv 1001.4289, résumé, lire en ligne)
  9. (en) « Low Sodium Diet Key to Old Age for Stars », ESO Press Release

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]