Aller au contenu

NGC 101

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 101
Image illustrative de l’article NGC 101
La galaxie spirale intermédiaire NGC 101
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Sculpteur
Ascension droite (α) 00h 23m 54,6s[1]
Déclinaison (δ) −32° 32′ 10″
Magnitude apparente (V) 12,8[2]
13,4 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 14,36 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 2,2 × 2,0[1]
Décalage vers le rouge +0,011284 ± 0,000013[1]
Angle de position 89°[2]

Localisation dans la constellation : Sculpteur

(Voir situation dans la constellation : Sculpteur)
Astrométrie
Vitesse radiale 3 383 ± 4 km/s
Distance 45,90 ± 3,23 Mpc (∼150 millions d'al)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale intermédiaire
Type de galaxie SAB(rs)c[1] SBc[2] SAB(rs)c?[3]
Dimensions environ 45,54 kpc (∼149 000 al)[1],[a]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 1518
MCG -5-2-3
ESO 350-14
IRAS 00214-3248[2]
Liste des galaxies spirales intermédiaires

NGC 101 est une galaxie spirale intermédiaire située dans la constellation du Sculpteur. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 3 112 ± 19 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 45,9 ± 3,2 Mpc (∼150 millions d'al)[1]. NGC 101 a été découverte par l'astronome britannique John Herschel en .

La classe de luminosité de NGC 101 est III-IV et elle présente une large raie HI. De plus, elle renferme des régions d'hydrogène ionisé[1].

Avec une brillance de surface égale à 14,36 mag/am2, on peut qualifier NGC 101 de galaxie à faible brillance de surface (LSB en anglais pour low surface brightness). Les galaxies LSB sont des galaxies diffuses (D) avec une brillance de surface inférieure de moins d'une magnitude à celle du ciel nocturne ambiant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Diamètre isophote du relevé ESO-LV Quick Blue"" IIa-O.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) « Results for object NGC 101 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le )
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke», NGC 100 à 199 », sur astrovalleyfield.ca (consulté le )
  3. a b et c (en) Courtney Seligman, NGC 101, « Celestial Atlas Table of Contents » (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

    •  NGC 93  •  NGC 94  •  NGC 95  •  NGC 96  •  NGC 97  •  NGC 98  •  NGC 99  •  NGC 100  •  NGC 101  •  NGC 102  •  NGC 103  •  NGC 104  •  NGC 105  •  NGC 106  •  NGC 107  •  NGC 108  •  NGC 109