Les Rendez-vous de l'histoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rendez-vous de l'histoire
Image illustrative de l’article Les Rendez-vous de l'histoire
logotype des Rendez-vous de l'histoire

Genre Manifestation scientifique et populaire autour de l'histoire
Lieu Blois, Drapeau de la France France
Coordonnées 47° 35′ 25″ nord, 1° 20′ 08″ est
Période 5 jours en octobre
Date de création 1998
Structure-mère CEPH (Centre Européen de Promotion de l'Histoire)
Direction Francis Chevrier
Site web www.rdv-histoire.com

Le festival des Rendez-vous de l'histoire est une manifestation fondée en 1998 par Jack Lang, alors maire de Blois, sur une proposition et une idée de Francis Chevrier[1].

S’inspirant Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges, dont Francis Chevrier fut le directeur, il se présente comme une manifestation scientifique dédiée à l’histoire. Ouverte à tous il accueille 40 000 festivaliers en moyenne par an[2]. Son organisation est assurée par le Centre Européen de Promotion de l’Histoire (CEPH), une association qui fut créée dans ce but.

Les Rendez-vous de l’histoire se déroulent chaque année à Blois au mois d'octobre. Durant 5 jours, chercheurs, enseignants et grand public s’y retrouvent pour débattre autour d’un thème donné. Un autre objectif pour ses différents acteurs est de réfléchir à la place de l’histoire et à sa transmission. Des intervenants de toutes disciplines sont conviés au festival, tels que des historiens, des sociologues, des philosophes, des hommes politiques, des économistes ou encore des cinéastes. Ce sont presque 1000 intervenants qui prennent part chaque année aux quelques 500 rencontres organisées[3].

Les Rendez-vous de l’histoire accueillent également un grand salon du livre d’histoire, une programmation cinéma, un cycle économie, des rencontres pédagogiques et bien d’autres formes de manifestations[4].

L'histoire en débat[modifier | modifier le code]

Le Conseil scientifique[modifier | modifier le code]

Conférence à l'hémicycle

Le Conseil scientifique des Rendez-vous de l’histoire « veille à la cohérence et à la rigueur du festival ». Ce dernier est présidé par Jean-Noël Jeanneney[5] depuis 2003 et compte des personnalités scientifiques dont la composition varie chaque année en fonction du thème[6]. Le conseil décide de ce dernier à chaque édition et conçoit un programme d’une vingtaine de conférences et tables rondes. Ce thème cherche à intéresser le grand public et peut concerner l’ensemble des périodes historiques en faisant écho à l’actualité[7]. Il valide également les propositions de « cartes blanches ». Ces cartes blanches sont des propositions de débats présentées par des tiers tels que des partenaires des Rendez-vous ou des intervenants extérieurs ayant pour but de traiter des sujets qui ne sont pas abordés par le Conseil scientifique en lien avec le thème de l’année.


Le Salon du livre[8][modifier | modifier le code]

Le salon du livre lors de la 20ème édition

Le Salon du livre, qui se tient dans l'espace de la halle aux grains, s'inscrit au cœur du festival. Il est présidé par un grand nom du monde des lettres comme Alain Mabanckou, Chantal Thomas, Alaa El Aswany, Françoise Chandernagor, Wole Soyinka, Amin Maalouf, Hélène Carrère d'Encausse... Les éditeurs y mettent à l'honneur l'actualité de la rentrée ainsi que la richesse de leur fonds et de leurs collections. Il accueille quelque 300 auteurs en signature et plus de 200 exposants, librairies, éditeurs, sociétés savantes, venus présenter la diversité des parutions ayant trait à l'histoire : romans, biographie, ouvrages et revues scientifiques, livres bandes dessinées, livres anciens... Son programme offre au public la possibilité d'entendre et d'échanger avec les auteurs à l'occasion de cafés littéraires, d'entretiens, de tables rondes[9],[10]... Il est le plus grand salon européen du livre d'histoire[11].

Le cinéma[12][modifier | modifier le code]

Le cycle cinéma propose de multiples lectures et visions de l’histoire. Il peut être lui-même un objet historique. Se déroulant sous la présidence d’un grand nom du septième art, il confronte le

Conférence au cinéma les Lobis de Blois

thème général des Rendez-vous de l’histoire aux regards des caméras au travers de films récents, de fictions, de documentaires ou d’objets rares du patrimoine cinématographique[13]. C’est en tout une cinquantaine d’œuvres audiovisuelles qui est projetée et débattue par des réalisateurs, des critiques et des historiens. Parmi les grands noms qui ont été présents au festival on compte : Constantin Costa-Gavras, Claude Chabrol, Bertrand Tavernier, Catherine Breillat, Pascale Ferran, Rithy Panh, Claude Lanzmann[14].

L’économie aux Rendez-vous de l’histoire[15][modifier | modifier le code]

Le volet économique des Rendez-vous de l'histoire est lancé en 2014 comme une extension du festival d'histoire, avec le soutien de la Chambre de commerce et d'industrie de Loir-et-Cher et d'entreprises partenaires. Il rassemble des grands témoins et acteurs de l’économie au côté de ceux qui la pensent, qu’ils soient historiens, économistes[16], géographes, sociologues ou philosophes.

Ces rencontres ont pour ambition de développer la culture économique du public, dans une approche décloisonnée, interdisciplinaire et non partisane. Les principaux sujets qui occupent l'actualité économique sont analysés et décryptés, et certaines rencontres sont consacrées au thème annuel.

En 2017, L'économie aux Rendez-vous de l’histoire s'étend à l'ensemble du département avec la création des Étapes en Loir-et-Cher, une série de rencontres au plus près des dynamiques économiques des territoires.

La pédagogie aux Rendez-vous de l'histoire[modifier | modifier le code]

Les Rendez-vous de l'histoire sont pensés comme un lieu privilégié d'apprentissage pour un large public dont les scolaires, cet aspect se décline sous deux formes.

Les rencontres pédagogiques[modifier | modifier le code]

Le ministère de l’Éducation nationale a inscrit le festival dans ses actions de formation continue[17] et missionnant chaque année, professeurs de collèges, lycées, lycées professionnels ainsi que les inspecteurs de toutes les académies, et en invitant tous les professeurs d’histoire de l’académie d’Orléans-Tours[18].

L’attention est portée sur l’articulation entre la recherche historique et son enseignement dans les classes du primaire et du secondaire. Ainsi une programmation spécifique de conférences et d’ateliers pédagogiques aborde la didactique du thème annuel, en étroite correspondance avec les programmes scolaires[19]. Elle entend prendre en compte le numérique dans les pratiques pédagogiques innovantes, et propose un parcours destiné aux stagiaires de l’ESPE.

Les actions scolaires[modifier | modifier le code]

Dans la continuité des rencontres pédagogiques, les Rendez-vous de l’histoire proposent aux élèves des ateliers filmiques, des expositions, ou des rencontres avec des historiens afin de leur montrer que l’histoire existe en dehors des manuels et des cours.  

L’histoire sous d’autres formes[modifier | modifier le code]

En parallèle de ces rencontres, les Rendez-vous de l’histoire se déclinent sous beaucoup d’autres formes moins conventionnelles.

Les Cafés historiques[20][modifier | modifier le code]

« Conçus en 2002 comme le prolongement sur l’année des objectifs du festival des Rendez-vous de l’histoire » grâce au soutien du Conseil régional[21], ces derniers prennent place en région Centre-Val de Loire et proposent aux habitants de se réunir autour d’un historien de métier. L’originalité des Cafés historique tient dans son déroulement moins formel et en deux temps. Un temps pour la conférence de l’historien et un temps pour débattre où le public est libre d’intervenir. Ces cafés prennent place une fois par mois dans les villes de Blois, Bourges, Chartres, Châteauroux, Orléans et Tours[22].

Les prix décernés[modifier | modifier le code]

Les prix littéraires des Rendez-vous de l’histoire[23][modifier | modifier le code]

À Blois, la remise de prix littéraires met en lumière l’écriture de l’histoire, le travail des auteurs qui, par leur exigence et leur qualité littéraire, ont marqué la discipline. Qu’il s’agisse de recherche ou de diffusion de la connaissance, les prix sont une manière d’honorer ceux qui font de l’histoire une science vivante et ouverte sur le monde.

On retrouve à l'origine des Rendez-vous de l'histoire un prix littéraire, le Prix Augustin-Thierry, soutenu par la CIC Ouest qui plus tard verra la création du Prix du roman historique coup de cœur des lecteurs de la banque CIC Ouest[24]

Ce Prix Augustin-Thierry et le Grand prix des Rendez-vous de l'histoire ne faisaient qu’un à l’origine. Depuis 2008, il s’agit de deux prix distincts.

Le Prix Augustin-Thierry[25] a pour objet de récompenser les travaux d’un un ouvrage concernant l’histoire contemporaine. Le Grand Prix des Rendez-vous de l’histoire récompense un ouvrage faisant avancer la recherche quelle que soit la période étudiée[26] . Le prix du roman historique[27] distingue l’auteur d’une fiction pour adulte originale, celui de la bande-dessiné historique l’album dont le scénario, le dessin et la précision de la reconstitution historique sont proches de la réalité scientifique[28] .

Les prix du cinéma documentaire[29][modifier | modifier le code]

Chaque année, deux Prix du documentaire historique sont remis, le prix du documentaire historique qui est une aide au développement d’un projet, visant à encourager la création de documentaire traitant d’un sujet historique. Le prix du projet de documentaire historique récompense un projet encore au stade de l’écriture.

Thèmes successifs[modifier | modifier le code]

Vous retrouverez ici les présidences et les prix littéraires des Rendez-vous depuis leur création. Le nombre d'information étant conséquent ce tableau ne peut être exhaustif.
Année Thème Date Présidence des Rendez-vous de l'histoire Présidence du salon du livre Présidence du cycle cinéma Conférence inaugurale Conférence de clôture Prix Augustin-Thierry Grand prix des Rendez-vous de l’histoire Prix du roman historique Prix Château de Cheverny de la bande dessinée historique
1998 Crime et pouvoir 16 - 18 octobre Elie Wiesel Benedetta Craveri Constantin Costa-Gravas Nicole Ferrier-Caverivière, recteur de l’académie d’Orléans-Tours Dominique Borne et Jean-Pierre Rioux, inspecteurs généraux de l’Éducation nationale Marc-Olivier Baruch Servir l’État français : L’administration en France de 1940 à 1944, Fayard Similaire au prix Augustin-Thierry cf les prix littéraires Gérard de Cortanze, Les vice-rois, Actes Sud N'existe pas à cette époque
1999 Nourritures terrestres 22 - 24 octobre Jorge Semprún Pierre Miquel Jean-Claude Carrière Jean-Noël Jeanneney Jorge Semprun Françoise Waquet, Le latin ou l’empire d’un signe, XVIème-XXème siècle, Albin Michel Similaire au prix Augustin-Thierry cf les prix littéraires Jacqes Baudouin, Le Mandarin Blanc, Lattes N'existe pas à cette époque
2000 Les utopies moteurs de l'histoire ? 13 - 15 octobre Boutros Boutros-Ghali Érik Orsenna Claude Chabrol Maurice Sartre, professeur d’histoire ancienne à l’Université de Tours Boutros Boutros-Ghali Jean-Pierre Chrétien, L’Afrique des Grands Lacs : 2000 ans d’histoire, Aubier Similaire au prix Augustin-Thierry cf les prix littéraires Stéphane Audeguy, Histoire du lion Personne, Éditions du Seuil N'existe pas à cette époque
2001 L'Homme et l'environnement : quelle histoire ? 12 - 14 octobre Edgar Morin Pierre Milza Jean Rouch Edgar Morin Gérard Mégie Jérôme Baschet, Le Sein du père : Abraham et la paternité dans l’Occident médiéval, Gallimard Similaire au prix Augustin-Thierry cf les prix littéraires David Haziot, Le vin de la liberté, Robert Laffont N'existe pas à cette époque
2002 L'étranger 18 - 20 octobre Bronislaw Geremek Wole Soyinka Bertrand Tavernier Théodore Zeldin Bronislaw Geremek Maurice Sartre, D’Alexandre à Zénobie, Fayard Similaire au prix Augustin-Thierry cf les prix littéraires Olivier Bleys, Le fantôme de la tour Eiffel, Gallimard N'existe pas à cette époque
2003 L'Afrique 16 - 19 octobre Abdou Diouf Françoise Chandernagor Féris Boughédir Yves Coppens Abdou Diouf Jean-Pierre Poly, Le Chemin des amours barbares : Genèse médiévale de la sexualité européenne, Perrin Similaire au prix Augustin-Thierry cf les prix littéraires Pierre Moustiers, Le dernier mot d’un roi, Albin Michel N'existe pas à cette époque
2004 Les femmes dans l'histoire 14 - 17 octobre Simone Veil Marjane Satrapi Catherine Breillat Gisèle Halimi Simone Veil Serge Gruzinski, Les autres parties du monde : Histoire d’une mondialisation, La Martinière Similaire au prix Augustin-Thierry cf les prix littéraires Ève Ruggieri, Le dernier mot d’un roi, Albin Michel Emmanuel Lepage, Muchacho, Dupuis
2005 Religion et politique 14 - 17 octobre René Rémond Hélène Carrère d’Encausse Manoel de Oliveira Regis Debray Simone Veil Lucien Bianco, Jacqueries et révolutions dans la Chine du XXème siècle, La Martinière Similaire au prix Augustin-Thierry cf les prix littéraires Christian Goudineau, L’enquête de Lucius Valerius Priscus, Actes Sud/Errance Christian Lax, L’aigle sans orteils, Dupuis
2006 L'argent - en avoir ou pas 12 - 14 octobre Louis Schweitzer Max Gallo Jean Tulard Aminata Dramane Traoré Louis Schweitzer Catherine Mayeur-Jaouen, Pèlerinage D’Égypte, Histoire de la piété copte et musulmane (XVe-XXe siècles), Éditions de l’EHESS Similaire au prix Augustin-Thierry cf les prix littéraires Eunice Richards-Pillot, Les terres noyées, Ibis Rouge Éditions Jean-Denis Pendanx et Christophe Dabitch, Abdallahi. T.1, Futuropolis
2007 L'opinion - Information, rumeur, propagande 18 - 21 octobre Alain Corbin Marc Dugain Robert Guédiguian Jacques Julliard Alain Corbin Jean-Louis Margolin, L’armée de l’empereur. Violences et crimes du Japon en guerre 1937-1945, Armand Colin Similaire au prix Augustin-Thierry cf les prix littéraires François Sureau, L’obéissance, Gallimard David B., Par les chemins noirs. T.1 Les prologues, Futuropolis
2008  Les Européens  9 - 12 octobre Daniel Cohn-Bendit Pierre Nora Jérôme Clément Assia Djebar Daniel Cohn-Bendit Jean-Pierre Filiu, L’Apocalypse dans l’Islam, Fayard Similaire au prix Augustin-Thierry cf les prix littéraires Diane Meur, Les vivants et les ombres, Sabine Wespieser, 2007 David Vandermeulen, Fritz Haber. Tome 2 : Les héros, Delcourt
2009 Le corps dans tous ses états 8 - 11 octobre Françoise Héritier Amin Maalouf Claude Lanzmann Sylviane Agacinski Françoise Héritier Anne Denieul Cormier, Augustin-Thierry, l’histoire autrement, Publisud Laurence Fontaine, L’économie morale. Pauvreté, crédit et confiance dans l’Europe préindustrielle, Gallimard Jean-Marie Laclavetine, Nous voilà, Gallimard, 2009 Jean Harambat, Les Invisibles, Futuropolis
2010 Faire Justice 14 - 17 octobre Robert Badinter Plantu Claude Miller Mireille Delmas-Marty Robert Badinter Gérard Noiriel, Le massacre des Italiens. Aigues-Mortes, 17 août 1893, Fayard Gérard Jorland, Une société à soigner. Hygiène et salubrité publiques en France au XIXe siècle, Gallimard Mohammed Aissaoui, L’affaire de l’esclave Furcy, Gallimard, 2010 Li Kunwu et P. Ôtié, Une vie chinoise. Tome 2, Kana
2011 L'Orient 13 - 16 octobre Pierre Nora Kenizé Mourad Rithy Panh Sanjay Subrahmanyam Pierre Nora Fabrice d’Almeida, Ressources inhumaines. Les gardiens des camps de concentration et leurs loisirs, Fayard Vincent Robert, Le temps des banquets. Politique et symbolique d’une génération (1848-1848), Publications de la Sorbonne Marc Dugain, L’insomnie des étoiles, Gallimard, 2011 Delaby et Dufaux, Murena. Tome 8 : Revanche des cendres, Dargaud
2012 Les paysans 18 - 21 octobre Erik Orsenna Jean-Christophe Rufin Costa-Gavras Sylvie Brunel Erik Orsenna Ivan Jablonka, Histoire des grands-parents que je n'ai pas eus, Librairie du XXIe siècle, Seuil Romain Bertrand, L'Histoire à parts égales. Récits d'une rencontre Orient-Occident (XVIe-XVIIe siècles), Editions du Seuil Jean-Christophe Rufin, Le Grand Cœur, Gallimard, 2012 Nury et Robin, La mort de Staline. Tome 2 : Funérailles, Dargaud
2013 La guerre 10 - 13 octobre Bertrand Tavernier Chantal Thomas Marc Ferro Elie Barnavi Bertrand Tavernier Vincent Lemire, Jérusalem 1900. La ville sainte à l'âge des possibles, Armand Colin François-Xavier Fauvelle-Aymar, Le rhinocéros d'or. Histoire du Moyen Âge africain, Alma Editeur Claude Pujade-Renaud, Dans l'ombre de la lumière, Actes Sud, 2013 Lupano et Moreau, Le singe de Hartlepool, Delcourt
2014 Les rebelles* 9 - 12 octobre Michelle Perrot Alaa el Aswany Lucas Belvaux Marcel Gauchet Michelle Perrot Antoine de Baecque, La traversée des Alpes. Essai d'histoire marchée, Gallimard Karl Jacoby, Des ombres à l'aube. Un massacre d'Apaches et la violence de l'histoire, Anacharsis Dominique Fernandez, On a sauvé le monde, Grasset, 2014 Jean Dytar, La vision de Bacchus, Delcourt
2015 Les empires 8 - 11 octobre Bernard Guetta Mathias Énard Jean-Louis Comolli Serge Gruzinski Bernard Guetta Jean-Pierre Filiu, Les Arabes, leur destin et le nôtre. Histoire d'une libération, La Découverte Paulin Ismard, La Démocratie contre les experts. Les esclaves publics en Grèce ancienne, Le Seuil Marie-Laure de Cazotte, À l’ombre des vainqueurs, Albin Michel, 2014 Jean Harambat, Ulysse. Les Chants du retour, Actes Sud BD
2016 Partir 6 - 9 octobre Michaëlle Jean[30] Riad Sattouf Pascale Ferran Pascal Picq Michaëlle Jean Sylvain Venayre, Une Guerre au loin. Annam, 1883, Les Belles Lettres Gilles Havard, Histoire des coureurs des bois. Amérique du Nord, 1600-1840, Les Indes Savantes ; Sylvain Piron, Dialectique du monstre, Zones sensibles Amélie de Bourbon Parme, Le Secret de l’empereur, Gallimard, 2015 Thierry Murat, EtuwAn. Celui-Qui-Regarde, Futuropolis
2017 Eurêka. Inventer - découvrir - innover 4 - 8 octobre Cédric Villani[31],[32],[33] Benedetta Craveri Frédérique Bredin Cédric Villani Faouzia Charfi Florence Tamagne, Le crime du Palace. Enquête sur l’une des plus grandes affaires criminelles des années 1930, Payot Jean-Claude Schmitt, Les rythmes au Moyen Âge, Gallimard Stéphane Audeguy, Histoire du Lion Personne, Seuil, 2016 Pierre-Henry Gomont, Pereira prétend, Sarbacane Editions
2018 La puissance des images[34] 10 - 14 octobre Cartooning For Peace[35] Alain Mabanckou Pierre Schoeller Michel Pastoureau Cartooning For Peace François Jarrige et Thomas Le Roux, La contamination du monde, Seuil, 2017[36] Masha Cerovic, Les enfants de Staline, Seuil, 2018[37] Michel Bernard, Le bon cœur, Babelio, 2018 [38] Pascal Rabaté, La déconfiture, Babelio, 2016[39]

*Controverse autour de l'édition 2014

L'édition 2014 des Rendez-vous de l'histoire a fait l'objet d'une polémique[40],[41] à la suite d'un « appel au boycott » publié dans Libération par l'universitaire Geoffroy de Lagasnerie et l'écrivain Édouard Louis, afin de protester contre l'invitation faite à Marcel Gauchet de prononcer la conférence inaugurale du cycle « Les Rebelles ». Dans leur tribune, les initiateurs de l'appel reprochent à Marcel Gauchet d'avoir été « contre les grèves de 1995, contre les mouvements sociaux, contre le PaCS, contre le mariage pour tous, contre l’homoparenté, contre les mouvements féministes »[42].

À la suite de cette polémique, la direction des Rendez-vous de l'histoire a apporté son soutien à Marcel Gauchet[43], qui a réagi à cette tribune en la qualifiant de « pignolerie parisienne » et de « bêtise rétrograde d’une extrême-gauche en délire »[44]. D'après Culturebox, Marcel Gauchet répond aux deux hommes dans un entretien accordé au journal Le Monde, dans lequel il qualifie les accusations portées contre lui de « calomnies grossières sans la moindre base ». Cependant, il affirme qu'il existe un « noyau rationnel » dans la polémique, qui découlerait selon lui en réalité de sa contestation des analyses de Michel Foucault sur le pouvoir et de Pierre Bourdieu sur la domination. Culturebox ajoute que, toujours dans Le Monde, des historiens viennent soutenir les accusations contre Gauchet en lui reprochant des positions qu'ils jugent réactionnaires et libérales, en faveur de la politique du président Nicolas Sarkozy, ce qui constitue selon eux une rhétorique dangereuse alors que la France est en crise[45].

La polémique suscite de nombreuses réactions, souvent ironiques, dans la presse française[46],[47],[48],[49],[50]. Selon Les Inrocks, Geoffroy de Lagasnerie et Édouard Louis subissent des « attaques » à la violence « âpre » dans les journaux, et ils sont présentés par beaucoup « comme des intellectuels sectaires, refusant le principe même du débat démocratique »[51].

En réponse à l'appel initial de Geoffroy de Lagasnerie et Édouard Louis, une pétition qui n'appelle pas au boycott mais qui regrette la décision « polémique » du conseil scientifique des Rendez-vous de confier la conférence inaugurale à Marcel Gauchet a recueilli 229 signatures[52]. Quelques jours plus tard, le journal Le Monde publie un texte de soutien à Marcel Gauchet signé par un collectif de 13 personnes, essentiellement des universitaires[53]. Le texte recueille par la suite de nombreuses autres signatures, notamment parmi ses collègues de l'EHESS[54]. L'historien Patrice Gueniffey, directeur du Centre Raymond Aron de l'EHESS, présente aussi son soutien à Gauchet dans un texte publié par Le Monde[55].

Les partenaires scientifiques[modifier | modifier le code]

Si les Rendez-vous de l'histoire comme toutes manifestations de ce type disposent d'un soutien financier de divers partenaires, ils bénéficient également d'un soutien particulier représenté par les partenaires scientifiques. Ces partenaires ont vocation à proposer du contenu scientifique que ce soit sous la forme de sources précieuses à analyser ou exposer lors des Rendez-vous, ou bien sous la forme de tables rondes, de débats etc...

Leur présence permet d'apporter une plus-valu supplémentaire au Conseil scientifique. Comptant une vingtaine de partenariats, variable d'année en année, on retrouve parmi eux la BnF, l'Académie des sciences, l'Institut du monde arabe, le cercle des économistes, Institut européen d'histoire et des cultures de l'alimentation et bien d'autres.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le savoir gourmand : Francis Chevrier, créateur et directeur de l'institut européen d'histoire et des cultures de l'alimentation », sur CLES, n.d. (consulté le 23 mai 2016)
  2. « Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 3 août 2018)
  3. Béatrice Bossard, « https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/des-rendez-vous-pour-transmettre-la-parole-de-gens-serieux », La Nouvelle République,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  4. « Le Monde Événements - 20es Rendez-vous de l'Histoire », sur Le Monde.fr (consulté le 3 août 2018)
  5. « Biographie et actualités de Jean-Noël Jeanneney France Inter », sur France Inter (consulté le 2 octobre 2017)
  6. « Le conseil scientifique | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  7. Ville de Blois, « Les Rendez-vous de l'Histoire - Ville de Blois », sur www.blois.fr (consulté le 3 août 2018)
  8. « Le salon du livre | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  9. « Le salon du livre | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 27 juillet 2018)
  10. Centre Européen de Promotion de l'Histoire, Les Rendez-vous de l'histoire, en mots, en chiffres..., Blois, Belleville, , 14 p., p. 6
  11. « Dossier #3 - Manifestations littéraires en région Centre | Ciclic », sur Livre (consulté le 27 juillet 2018)
  12. « Le cycle Cinéma | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  13. « Et pour quelques bobines de plus... », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  14. « à propos du festival », sur http://www.rdv-histoire.com (consulté le 3 août 2018)
  15. « L'Économie aux Rendez-vous de l'Histoire | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  16. « L'économie aux rendez-vous de l'Histoire - Le Cercle des Économistes », Le Cercle des Économistes,‎ (lire en ligne)
  17. Éduscol, « Rendez-vous de l'histoire - Rendez-vous de l'histoire 2016 - Éduscol », sur eduscol.education.fr (consulté le 3 août 2018)
  18. Éduscol, « Rendez-vous de l'histoire - Rendez-vous de l'histoire de Blois 2013 - Éduscol », sur eduscol.education.fr (consulté le 3 août 2018)
  19. Éduscol, « Rendez-vous de l'histoire - Rendez-vous de l'histoire 2017 - Éduscol », sur eduscol.education.fr (consulté le 3 août 2018)
  20. « Les Cafés historiques en région Centre | », sur www.cafeshistoriques.com (consulté le 2 octobre 2017)
  21. CEPH, Les Rendez-vous de l'histoire, en mots, en chiffre..., Blois, Belleville, , 14 p., page 11
  22. « Les Cafés historiques en région Centre | », sur www.cafeshistoriques.com (consulté le 31 juillet 2018)
  23. « Les Prix du festival | Les rendez-vous de l'histoire », sur rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  24. « Rendez-vous de l'Histoire : " un dialogue entre la ville et la campagne " », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  25. « Prix Augustin-Thierry », La République Nouvelle,‎ (lire en ligne)
  26. « Grand prix des Rendez-vous de l’Histoire 2017 », EHESS,‎ (lire en ligne)
  27. « Prix du roman historique | Livres Hebdo », sur www.livreshebdo.fr (consulté le 2 octobre 2017)
  28. « Prix Château de Cheverny de la bande dessinée historique | Livres Hebdo », sur www.livreshebdo.fr (consulté le 2 octobre 2017)
  29. « PRIX DU DOCUMENTAIRE HISTORIQUE | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 3 août 2018)
  30. « Thème 2016 : Partir », (consulté le 23 mai 2016)
  31. « Villani Cédric | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  32. « Rendez-vous-de-l-Histoire L'affiche est sortie », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  33. ; « Thème 2017 : Eurêka - découvertes & innovations »,
  34. « La puissance des images, thème 2018 », sur La Nouvelle République,
  35. « Cartooning for Peace, présidence du festival | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 10 août 2018)
  36. « https://www.lanouvellerepublique.fr/blois/des-prix-qui-offrent-le-label-rendez-vous-de-l-histoire », lanouvellerepublique.fr,‎ (lire en ligne)
  37. « https://www.lanouvellerepublique.fr/blois/des-prix-qui-offrent-le-label-rendez-vous-de-l-histoire », lanouvellerepublique.fr,‎ (lire en ligne)
  38. « https://www.lanouvellerepublique.fr/blois/des-prix-qui-offrent-le-label-rendez-vous-de-l-histoire », lanouvellerepublique.fr,‎ (lire en ligne)
  39. « https://www.lanouvellerepublique.fr/blois/des-prix-qui-offrent-le-label-rendez-vous-de-l-histoire », lanouvellerepublique.fr,‎ (lire en ligne)
  40. Amélie Blaustein Niddam, « RVH : où sont les rebelles ? », sur LaNouvelleRépublique.fr, (consulté le 23 mai 2016)
  41. « Les Rendez-vous de l’histoire pris dans la tourmente d’un boycott », sur Toute La Culture, (consulté le 23 mai 2016)
  42. Geoffroy de Lagasnerie et Édouard Louis, « Pourquoi nous appelons à boycotter les Rendez-vous de l’histoire de Blois », Libération,‎ (lire en ligne).
  43. Francis Chevrier, Jean-Noël Jeanneney et Michelle Perrot, « Marcel Gauchet parlera à Blois », Libération,‎ (lire en ligne)
  44. Pierre Assouline, « Marcel Gauchet serait trop réactionnaire pour parler des rebelles », La République des Livres, (consulté le 15 juillet 2015)
  45. « La "polémique Gauchet": mauvais feuilleton et vrai débat », Culturebox,‎ (lire en ligne)
  46. Régis Soubrouillard, « Édouard Louis: Plus rebelle que moi, tu meurs ! », Marianne,‎ (lire en ligne)
  47. Laurent Bouvet, « Ce que nous révèle du milieu intellectuel français l'“affaire Gauchet” », Slate,‎ (lire en ligne)
  48. Laurent Cantamessi, « En finir avec le débat d’idées - Édouard Louis rappelle à l’ordre Marcel Gauchet », Causeur,‎ (lire en ligne)
  49. Jean-Paul Brighelli, « Brighelli : les néo-rebelles ou l'extrême gauche en délire », sur LePoint.fr,
  50. Jean-François Kahn, « Derrière la charge contre Marcel Gauchet, l’aveu d’une gauche qui compense sa défaite idéologique par une chasse aux sorcières ? », sur Atlantico.fr,
  51. « Edouard Louis et Geoffroy de Lagasnerie : “Un rebelle est forcément progressiste" », Les Inrocks,‎ (lire en ligne)
  52. « Rendez-vous de l'histoire de Blois, la rébellion continue », sur liberation.fr, (consulté le 23 mai 2016)
  53. « Marcel Gauchet victime d'une hargne aveugle », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  54. « Pour une éthique de la discussion par sombres temps démocratiques », n.d.
  55. Patrice Gueniffey, « Pour Marcel Gauchet », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]