Les Rendez-vous de l'histoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Rendez-vous de l'histoire
Lieu Blois, Drapeau de la France France
Coordonnées 47° 35′ 25″ nord, 1° 20′ 08″ est
Période Octobre
Date de création 1998
Fondateurs Jack Lang
Direction Francis Chevrier
Site web www.rdv-histoire.com

Le festival Les Rendez-vous de l'histoire de Blois est une manifestation fondée en 1998 par Jack Lang, maire de Blois, sur une proposition et une idée de Francis Chevrier[1].

Dans le but de rassembler les professionnels et un large public passionné d’histoire, les Rendez-vous de l’histoire s'inspirent du Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges, dont Francis Chevrier fut le directeur.

Présentation[2][modifier | modifier le code]

Les Rendez-vous de l'histoire se déroulent chaque année à Blois au cours d'un week-end du mois d'octobre. Historiens, chercheurs, universitaires, enseignants du secondaire et amateurs d'histoire y débattent autour d'un thème et y réfléchissent à la place et à la transmission de l'histoire. La manifestation fait intervenir des historiens mais aussi des sociologues, des hommes politiques, des cinéastes et des philosophes au cours de tables rondes et de conférences[3].

Les Rendez-vous de l'histoire incluent également un grand salon du livre d'histoire[4], des rencontres pédagogiques, une programmation cinéma, des « cafés historiques » et des spectacles[5].

Le Conseil scientifique[modifier | modifier le code]

Le Conseil scientifique des Rendez-vous de l’histoire est présidé par Jean-Noël Jeanneney[6]. La composition du Conseil scientifique varie chaque année en fonction du thème.[7]

Le Salon du livre[8][modifier | modifier le code]

Les prix littéraires des Rendez-vous de l’histoire[9][modifier | modifier le code]

À Blois, la remise de prix littéraires met en lumière l’écriture de l’histoire, le travail des auteurs qui, par leur exigence et leur qualité littéraire, ont marqué la discipline. Qu’il s’agisse de recherche ou de diffusion de la connaissance, les prix sont une manière d’honorer ceux qui font de l’histoire une science vivante et ouverte sur le monde.

Le cycle cinéma[15][modifier | modifier le code]

Le cycle cinéma met en lumière une cinquantaine de films, fictions et documentaires, tous en liens avec l’histoire et le thème annuel[16],[17]

Chaque année, deux Prix du documentaire historique sont remis, l’un à un film documentaire historique diffusé dans l’année qui précède, et l’autre à un projet encore au stade de l’écriture.

L’économie aux Rendez-vous de l’histoire[18][modifier | modifier le code]

Le volet économique des Rendez-vous de l'histoire est lancé en 2014 comme une extension du festival d'histoire, avec le soutien de la Chambre de commerce et d'industrie de Loir-et-Cher et d'entreprises partenaires. Il rassemble des grands témoins et acteurs de l’économie au côté de ceux qui la pensent, qu’ils soient historiens, économistes[19], géographes, sociologues ou philosophes.

Ces rencontres ont pour ambition de développer la culture économique du public, dans une approche décloisonnée, interdisciplinaire et non partisane. Les principaux sujets qui occupent l'actualité économique sont analysés et décryptés, et certaines rencontres sont consacrées au thème annuel.

En 2017, L'économie aux Rendez-vous de l’histoire s'étend à l'ensemble du département avec la création des Étapes en Loir-et-Cher, une série de rencontres au plus près des dynamiques économiques des territoires.

Les rencontres pédagogiques[modifier | modifier le code]

Avec le soutien du ministère de l’Éducation nationale et de l’académie d’Orléans-Tours, les Rendez-vous de l’histoire constituent désormais un temps fort de formation continue des professeurs d’histoire-géographie.

Une programmation spécifique de conférences et d’ateliers pédagogiques aborde la didactique du thème annuel, en étroite correspondance avec les programmes scolaires. Elle entend aussi prendre en compte le numérique dans les pratiques pédagogiques innovantes, et propose un parcours destiné aux stagiaires de l’ESPE.  L’ambition de ces rencontres est de tisser des liens entre la recherche historique et ses renouvellements, et les pratiques d’enseignement.

Les Cafés historiques[20][modifier | modifier le code]

Controverse autour de l'édition 2014[modifier | modifier le code]

L'édition 2014 des Rendez-vous de l'histoire a fait l'objet d'une polémique[21],[22] à la suite d'un « appel au boycott » publié dans Libération par l'universitaire Geoffroy de Lagasnerie et l'écrivain Édouard Louis, afin de protester contre l'invitation faite à Marcel Gauchet de prononcer la conférence inaugurale du cycle « Les Rebelles ». Dans leur tribune, les initiateurs de l'appel reprochent à Marcel Gauchet d'avoir été « contre les grèves de 1995, contre les mouvements sociaux, contre le PaCS, contre le mariage pour tous, contre l’homoparenté, contre les mouvements féministes »[23].

À la suite de cette polémique, la direction des Rendez-vous de l'histoire a apporté son soutien à Marcel Gauchet[24], qui a réagi à cette tribune en la qualifiant de « pignolerie parisienne » et de « bêtise rétrograde d’une extrême-gauche en délire »[25]. La polémique a également suscité de nombreuses réactions, souvent ironiques, dans la presse française[26],[27],[28],[29],[30].

En réponse à l'appel initial de Geoffroy de Lagasnerie et Édouard Louis, une pétition qui n'appelle pas au boycott mais qui regrette la décision « polémique » du conseil scientifique des Rendez-vous de confier la conférence inaugurale à Marcel Gauchet a recueilli 229 signatures[31]. Quelques jours plus tard, le journal Le Monde publie un texte de soutien à Marcel Gauchet[32] qui recueillera également de nombreuses signatures, notamment parmi ses collègues de l'EHESS[33], ainsi qu'un texte de soutien de l'historien Patrice Gueniffey, directeur du Centre Raymond Aron de l'EHESS[34].

Thèmes successifs[modifier | modifier le code]

  • 1998 : « Crime et pouvoir », sous la présidence d’Elie Wiesel ;
  • 1999 : « Nourritures terrestres », sous la présidence de Jorge Semprún ;
  • 2000 : « Les utopies moteurs de l'histoire ? », sous la présidence de Boutros Boutros-Ghali ;
  • 2001 : « L'Homme et l'environnement : quelle histoire ? », sous la présidence d’Edgar Morin ;
  • 2002 : « L'étranger », sous la présidence de Bronislaw Geremek ;
  • 2003 : « L'Afrique », sous la présidence d’Abdou Diouf ;
  • 2004 : « Les femmes dans l'histoire », sous la présidence de Simone Veil ;
  • 2005 : « Religion et politique », sous la présidence de René Rémond ;
  • 2006 : « L'argent - en avoir ou pas », sous la présidence de Louis Schweitzer ;
  • 2007 : « L'opinion - Information, rumeur, propagande », sous la présidence d’Alain Corbin ;
  • 2008 : « Les Européens », sous la présidence de Daniel Cohn-Bendit ;
  • 2009 : « Le corps dans tous ses états », sous la présidence de Françoise Héritier ;
  • 2010 : « Faire Justice », sous la présidence de Robert Badinter ;
  • 2011 : « L'Orient », sous la présidence de Pierre Nora ;
  • 2012 : « Les paysans », sous la présidence d'Erik Orsenna ;
  • 2013 : « La guerre », sous la présidence de Bertrand Tavernier ;
  • 2014 : « Les rebelles », sous la présidence de Michelle Perrot ;
  • 2015 : « Les empires », sous la présidence de Bernard Guetta ;
  • 2016 : « Partir », sous la présidence de Michaëlle Jean[35] ;
  • 2017 : « Eurêka. Inventer - découvrir - innover », sous la présidence de Cédric Villani[36],[37],[38] ;
  • 2018 : « La puissance des images »[39], présidence non encore attribuée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le savoir gourmand : Francis Chevrier, créateur et directeur de l'institut européen d'histoire et des cultures de l'alimentation », sur CLES, n.d. (consulté le 23 mai 2016)
  2. Béatrice Brossard, « Des Rendez-Vous pour transmettre " la parole de gens sérieux " », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  3. « À propos du festival | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  4. « Le Monde Événements - 20es Rendez-vous de l'Histoire », sur Le Monde.fr (consulté le 2 octobre 2017)
  5. « Au programme des Rendez-vous de l’histoire », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  6. « Biographie et actualités de Jean-Noël Jeanneney France Inter », sur France Inter (consulté le 2 octobre 2017)
  7. « Le conseil scientifique | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  8. « Le salon du livre | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  9. « Les Prix du festival | Les rendez-vous de l'histoire », sur rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  10. « Prix Augustin-Thierry », La République Nouvelle,‎ (lire en ligne)
  11. « Prix du roman historique | Livres Hebdo », sur www.livreshebdo.fr (consulté le 2 octobre 2017)
  12. « Rendez-vous de l'Histoire : " un dialogue entre la ville et la campagne " », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  13. « Grand prix des Rendez-vous de l’Histoire 2017 », EHESS,‎ (lire en ligne)
  14. « Prix Château de Cheverny de la bande dessinée historique | Livres Hebdo », sur www.livreshebdo.fr (consulté le 2 octobre 2017)
  15. « Le cycle Cinéma | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  16. « Et pour quelques bobines de plus... », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  17. « Chantal Thomas souvenirs et princesses », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  18. « L'Économie aux Rendez-vous de l'Histoire | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  19. « L'économie aux rendez-vous de l'Histoire - Le Cercle des Économistes », Le Cercle des Économistes,‎ (lire en ligne)
  20. « Les Cafés historiques en région Centre | », sur www.cafeshistoriques.com (consulté le 2 octobre 2017)
  21. Amélie Blaustein Niddam, « RVH : où sont les rebelles ? », sur LaNouvelleRépublique.fr, (consulté le 23 mai 2016)
  22. « Les Rendez-vous de l’histoire pris dans la tourmente d’un boycott », sur Toute La Culture, (consulté le 23 mai 2016)
  23. Geoffroy de Lagasnerie et Édouard Louis, « Pourquoi nous appelons à boycotter les Rendez-vous de l’histoire de Blois », Libération,‎ (lire en ligne).
  24. Francis Chevrier, Jean-Noël Jeanneney et Michelle Perrot, « Marcel Gauchet parlera à Blois », Libération,‎ (lire en ligne)
  25. Pierre Assouline, « Marcel Gauchet serait trop réactionnaire pour parler des rebelles », La République des Livres, (consulté le 15 juillet 2015)
  26. Régis Soubrouillard, « Édouard Louis: Plus rebelle que moi, tu meurs ! », Marianne,‎ (lire en ligne)
  27. Laurent Bouvet, « Ce que nous révèle du milieu intellectuel français l'“affaire Gauchet” », Slate,‎ (lire en ligne)
  28. Laurent Cantamessi, « En finir avec le débat d’idées - Édouard Louis rappelle à l’ordre Marcel Gauchet », Causeur,‎ (lire en ligne)
  29. Jean-Paul Brighelli, « Brighelli : les néo-rebelles ou l'extrême gauche en délire », sur LePoint.fr,
  30. Jean-François Kahn, « Derrière la charge contre Marcel Gauchet, l’aveu d’une gauche qui compense sa défaite idéologique par une chasse aux sorcières ? », sur Atlantico.fr,
  31. « Rendez-vous de l'histoire de Blois, la rébellion continue », sur liberation.fr, (consulté le 23 mai 2016)
  32. « Marcel Gauchet victime d'une hargne aveugle », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  33. « Pour une éthique de la discussion par sombres temps démocratiques », n.d.
  34. Patrice Gueniffey, « Pour Marcel Gauchet », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  35. « Thème 2016 : Partir », (consulté le 23 mai 2016)
  36. « Villani Cédric | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 2 octobre 2017)
  37. « Rendez-vous-de-l-Histoire L'affiche est sortie », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  38.  ; « Thème 2017 : Eurêka - découvertes & innovations »,
  39. « La puissance des images, thème 2018 », sur La Nouvelle République,

Liens externes[modifier | modifier le code]