Benedetta Craveri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une historienne image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant une historienne italienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Benedetta Craveri
Benedetta Craveri.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Benedetta Craveri (née le à Rome) est une historienne italienne contemporaine.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Enseignante à l'Université Sœur-Ursule-Benincasa de Naples, Benedetta Craveri est l'auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l'histoire des femmes sous l'Ancien Régime.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Madame du Deffand et son monde, (préface de Marc Fumaroli) Coll. Points Essais, Seuil, 1999.
  • L'âge de la conversation, trad. Éliane Deschamps-Pria, Éditions Gallimard, 2003 (prix du Mémorial, grand prix littéraire d'Ajaccio).
  • Marie-Antoinette et le scandale du collier, trad. Éliane Deschamps-Pria, Éditions Gallimard, coll. « Hors série Connaissance », 2008, 93 p.
  • Reines et favorites : le pouvoir des femmes, trad. Éliane Deschamps-Pria (titre original du livre Amanti e regine), Paris, Gallimard, 2009, 484 p.
  • Les derniers libertins, trad. Dominique Vittoz (titre original du livre Gli ultimi libertini), Paris, Éditions Flammarion, coll. « Au fil de l'histoire », 2016, 672 p.
Préfaces et introductions d'ouvrages
  • Vie privée du Maréchal de Richelieu, Louis-François-Armand de Vignerot, Duc de Richelieu, Coll. Dix-huitième siècle, Editions Desjonquères (1993) ;
  • Lettres de Lausanne : Et autres récits épistolaires suivis d'un essai de Sainte-Beuve, de Isabelle de Charrière, Coll. Rivages poche, Editions Rivages (2006) ;
  • Avis d'une mère à sa fille, de Madame de Lambert, Coll. Rivages poche, Editions Rivages (2007) ;
  • La Petite Maison, de Jean-François de Bastide, Coll. Rivages poche, Editions Rivages (2008) ;
  • Lettres à Madame C..., de Mademoiselle Aïssé, Coll. Rivages poche, Editions Rivages (2009) ;
  • Ourika, de Claire De Duras, Isabel Violante (Traduction), Flammarion, 2010.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sources et notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]