Benedetta Craveri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benedetta Craveri
Benedetta Craveri.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Benedetta Craveri (née le à Rome) est une historienne italienne contemporaine.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Enseignante à l'Université Sœur-Ursule-Benincasa de Naples, Benedetta Craveri est l'auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l'histoire des femmes sous l'Ancien Régime.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Madame du Deffand et son monde, (préface de Marc Fumaroli) Coll. Points Essais, Seuil, 1999.
  • L'âge de la conversation, trad. Éliane Deschamps-Pria, Éditions Gallimard, 2003 (prix du Mémorial, grand prix littéraire d'Ajaccio).
  • Marie-Antoinette et le scandale du collier, trad. Éliane Deschamps-Pria, Éditions Gallimard, coll. « Hors série Connaissance », 2008, 93 p.
  • Reines et favorites : le pouvoir des femmes, trad. Éliane Deschamps-Pria (titre original du livre Amanti e regine), Paris, Gallimard, 2009, 484 p.
  • Les derniers libertins, trad. Dominique Vittoz (titre original du livre Gli ultimi libertini), Paris, Éditions Flammarion, coll. « Au fil de l'histoire », 2016, 672 p.
Préfaces et introductions d'ouvrages
  • Vie privée du Maréchal de Richelieu, Louis-François-Armand de Vignerot, Duc de Richelieu, Coll. Dix-huitième siècle, Editions Desjonquères (1993) ;
  • Lettres de Lausanne : Et autres récits épistolaires suivis d'un essai de Sainte-Beuve, de Isabelle de Charrière, Coll. Rivages poche, Editions Rivages (2006) ;
  • Avis d'une mère à sa fille, de Madame de Lambert, Coll. Rivages poche, Editions Rivages (2007) ;
  • La Petite Maison, de Jean-François de Bastide, Coll. Rivages poche, Editions Rivages (2008) ;
  • Lettres à Madame C..., de Mademoiselle Aïssé, Coll. Rivages poche, Editions Rivages (2009) ;
  • Ourika, de Claire De Duras, Isabel Violante (Traduction), Flammarion, 2010.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sources et notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]