Christian Grenier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grenier (homonymie).
Christian Grenier
Naissance (70 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Christian Grenier, né le à Paris, est un écrivain français de romans, de pièces de théâtre et de nouvelles pour la jeunesse. Ses domaines de prédilection sont la science-fiction et le policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Paris, de parents comédiens[1], Christian Grenier est plongé dès son enfance dans le théâtre et souhaitait devenir acteur. Ses parents s'y opposant, il choisit de suivre des études de lettres[1], qui l'amèneront finalement à la profession d'enseignant (professeur de français)[1],[2]. C'est dans un collège parisien qu'il animera des clubs d'astronomie, de science-fiction, et de théâtre[2], passions qu'il a découvertes très jeune — ce sont les progrès dans le domaine de la conquête de l'espace, depuis la fin des années 1950, qui le poussent à explorer ces univers qu'il transformera en science-fiction.

Il obtient le prix O.R.T.F. (Prix de la radio et de la télévision) en 1972 grâce à son troisième ouvrage La Machination, ce qui marque le réel début de sa carrière d'écrivain[2].

Mis à contribution par les éditeurs, notamment dans les rôles de lecteur, correcteur et rewriter[1], il n'exerce finalement plus qu'en temps partiel, avant de quitter définitivement l'enseignement (et Paris par la même occasion), en 1990[2], pour se consacrer à l'écriture dans le Périgord[1] (Dordogne) ainsi qu'à sa femme et à ses deux enfants, nés en 1968 et 1970[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Christian Grenier a écrit la série de romans policiers Les Enquêtes de Logicielle, ainsi que des romans de science-fiction pour la jeunesse.

Chez Éditions G.P.
  • La Machination, 1973 (Grand Prix de Littérature pour la Jeunesse de la CRPLF et Sélection JLP : Jeunes, Lectures, Promotion)
  • Le Satellite venu d'ailleurs, coll. Grand Angle, 1974
  • Cheyennes 6112, en collaboration avec William CAMUS, coll. Grand Angle, 1974 (Sélection J.L.P. : Jeunes, Lectures, Promotion)
  • Une squaw dans les étoiles, en collaboration avec William CAMUS, coll. Spirale, 1975 (réédité chez Gallimard Jeunesse, coll. Folio junior science-fiction, 1990)
  • Les Fleurs de l'espace, coll. Spirale, 1976, illustré par J.-J. Vayssières
  • Le Soleil va mourir, coll. Grand Angle, 1977 (réédité chez Pocket, coll. pocket junior roman, 2002)
  • Fleur de monstre, coll. La Bibliothèque Rouge et Or, 1990, illustré par Yves Beaujard
Chez Hachette Jeunesse
Chez Nathan
  • Série Aïna
    1. Aïna, fille des étoiles, 1995 (ISBN 2-09-282158-X)
    2. Aïna et le secret des Oglonis, 1996 (ISBN 2-09-282173-3)
    3. Aïna et le pirate de la comète, 1997 (ISBN 2-09-282190-3)
    4. Kaha, supermaki !, 1997 (ISBN 2-09-282222-5)
    5. Aïna et l'Arbre-Monde, 1998 (ISBN 2-09-282273-X)
    6. Faut-il brûler Jeanne ?, 1999 (ISBN 2-09-282298-5)
  • Le Château des enfants gris, coll. Demi-Lune, 1996, illustré par Emmanuelle Lattion
  • Parfaite petite poupée, coll. Demi-Lune, 1997, illustré par Jean-Claude Götting
  • Contes et légendes des héros de la mythologie, 1998, illustré par Philippe Kaïlhenn
  • Les Surfeurs de l'inconnu, coll. Lune Noire, 2000, illustré par Guillaume Renon
  • Voyager dans l'espace, coll. Superscope, 2000
  • Août 44 : Paris sur Scène, coll. Les Romans de la mémoire, 2002, illustré par Gilles Scheid
  • La Boîte à Malix, coll. Demi-lune, 2002, illustré par Nico Pirate
  • La Fille de pleine lune, coll. Comète, 2003, illustré par Sylvain Bourrières
Chez Rageot

Série Les Enquêtes de Logicielle :

  • Coups de théâtre, coll. Cascade Policier, 1994, illustré par Jean-Michel Nicollet
  • La Fille de 3e B, coll. Cascade, 1995, illustré par Gilbert Raffin
  • Le Pianiste sans visage, coll. Cascade, 1995, illustré par Gilbert Raffin
  • L'Ordinatueur, coll. Cascade Policier, 1997, illustré par Alain Korkos
  • Arrêtez la musique !, coll. Cascade Policier, 1999, illustré par Alain Gauthier
  • @ssassins.net, coll. Cascade Policier, 2001, illustré par Marc Mosnier
  • Ecoland, coll. Métis, 2003, illustré par Magali Shmitzler
  • Simulator, coll. Heure Noire, 2004, illustré par Marc Mosnier
  • Big bug, coll. Heure Noire, 2005, illustré par Philippe Munch
  • Des nouvelles de Logicielle, coll. Heure Noire, 2006, illustré par Vincent Dutrait [recueil de nouvelles]
  • Cinq degrés de trop, coll. Heure Noire, 2008, illustré par Olivier Frot
  • Mort sur le net, coll. Heure Noire, 2009, illustré par Marc Mosnier
  • Hacker à bord, coll. Heure Noire, 2011, illustré par Marc Mosnier
  • @pocalypse, coll. Heure Noire, 2013, illustré par Vincent Dutrait

Essai :

  • Je suis un auteur jeunesse, Hors Coll., 2004.
Chez Bayard jeunesse
  • Le Visiteur de l'an 2000, coll. Les Romans de Je Bouquine, 2002, illustré par Thomas Ehretsmann
  • Mercredi Mensonge, coll. Millézime, 2004, illustré par Olivier Voutch
Chez Magnard jeunesse
  • Les Exilés du fleuve, coll. Les P'tits Intrépides, 2002, illustré par Benoît Perroud
  • Un amour de violoncelle, coll. P'tits Fantastiques, 2003, illustré par Alexandre Bonnefoy
Chez Milan
  • Le Satellite venu d'ailleurs, coll. Milan Poche Junior, 1999, illustré par Virginie Sanchez [réédition]
  • Le Seigneur des neuf soleils, coll. Milan Poche Junior, 2000, illustré par Frédéric Pillot [réédition]
  • L’Impossible Mlle Muche, coll. Milan Poche Junior, 2002, illustré par Frédéric Rébéna
Divers éditeurs
  • Face au Grand Jeu, Éditions La Farandole, 1975
  • Le Montreur d'étincelles, Robert Laffont, 1978 (réédité sous le titre Le seigneur des neuf soleils chez Milan ; en effet l'ouvrage a été épuisé et il n'a plus été au catalogue dès 1981, et Robert Laffont ne l'a jamais réédité)
  • Un Printemps sans cerises, Syros, 1995
  • Le Tyran, le luthier et le temps, L'Atelier du poisson soluble, 2003, illustré par François Schmidt
  • Ce soir-là, Dieu est mort, La Martinière jeunesse, coll. Confessions, 2005
  • Le Mal en patience, Syros, coll. Les uns et les autres, 2005
  • L’Éternité ! Mon amour, roman-DVD, Tertium, coll. Livres mains, 2007 [réédition]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Christian Grenier a obtenu plusieurs prix[3], dont :

  • Prix du Salon de l'enfance 1976
  • Prix de la science-fiction française 1988
  • Prix Tam-Tam 1996[4] pour L'ordinatueur
  • Prix Tam-Tam 1997[4] pour Le Pianiste sans visage et La Fille de 3e B
  • Grand Prix de l'Imaginaire 1998[5], catégorie Roman pour la jeunesse, pour Le Cycle du Multimonde
  • Prix du Conte en 2003 pour Le Tyran, le Luthier et le temps
  • Prix Les Mordus du polar 2005 pour Simulator[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]