Alain Supiot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alain Supiot, né le à Nantes, est un universitaire et juriste français, spécialiste du droit du travail, de la sécurité sociale et de philosophie du droit. Il est professeur au Collège de France de 2012 à 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Alain Supiot obtient un doctorat d'État en droit à l'université de Bordeaux en 1979, et une agrégation de droit privé et sciences criminelles en 1980[1].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Alain Supiot est professeur à l'université de Poitiers de 1980 à 1982, puis à l'université de Nantes de 1982 à 2012[1]. Il est professeur au Collège de France de 2012 à 2019, titulaire de la chaire « État social et mondialisation : analyse juridique des solidarités »[1]. Il fait plusieurs séjours de recherche à l'étranger, en 1981 à l'Institute of Industrial Relations de Berkeley, en 1989-1990 à l'Institut universitaire européen et en 1997-1998, à l'Institut d'études avancées de Berlin (de)[2].

Il est membre de l'Institut universitaire de France de 2001 à 2011[2].

Activités institutionnelles[modifier | modifier le code]

De 1998 à 2000, il préside le Conseil national de développement des sciences humaines et sociales[1] et de 2017 à 2019 il est membre de la Commission mondiale sur l’avenir du travail[3].

Il dirige la collection « Poids et mesures du monde », dont six volumes sont parus aux éditions Fayard et qui est aujourd’hui publiée par les éditions du Seuil.

Il fonde en 1995 la Maison des sciences de l'Homme Ange Guépin, puis fonde et dirige de 2008 à 2013 l’Institut d’études avancées de Nantes[1].

Mandats internationaux[modifier | modifier le code]

En 1997, il est nommé rapporteur d’un groupe international et interdisciplinaire de chercheurs sur la question du devenir du droit du travail en Europe de la Commission européenne[4]. Le rapport fait l'objet de colloques ou séminaires, en France et à l'étranger[5], en Allemagne[6], en Italie[7], aux États-Unis[8], ou encore aux Pays-Bas[9].

En 2016, Alain Supiot s’exprime pour l'Organisation internationale du travail dans un débat sur « l'avenir du travail et les implications de la technologie sur l'emploi »[10]. Membre de la commission mondiale sur l’avenir du travail de l’OIT, il coordonne une réflexion sur les défis posés entre autres par la numérisation et la crise de l'environnement. À l'occasion du centième anniversaire de l'OIT, il dirige la publication d'un ouvrage collectif« Le travail au XXIe siècle »[11],[12].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le travail n'est pas une marchandise. Contenu et sens du travail au XXIe siècle, Éditions du Collège de France, 2019, Paris (ISBN 978-2-7226-0513-8).

Direction d'ouvrages ou de revues[modifier | modifier le code]

  • Au-delà de l'emploi.Transformation du travail et devenir du travail en Europe, Rapport pour la commission européenne, Paris, Flammarion, 1999; 2e édition augmentée de « Les voies d'une véritable réforme du droit du travail », Flammarion, 2016.
  • Le travail au XXIe siècle. Livre du centenaire de l’Organisation internationale du Travail, Les éditions de l’Atelier, 2019, 374 p.
  • Droit et médias, Revue juridique de l'Ouest, N° Spécial, vol.2,, n°1,1989, [lire en ligne].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est docteur honoris cause des universités de Louvain, Thessalonique, Liège et Buenos Aires[1], membre correspondant de la British Academy[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Notice biographique », sur Collège de France (consulté le )
  2. a et b « Notice biographique », sur Institut universitaire de France, (consulté le ).
  3. « Présentation sur le site de l'OIT », sur ilo.org (consulté le ).
  4. (de + en + fr) Commission européenne , Direction générale de l’emploi, des affaires sociales et de l’inclusion (Commission européenne), « Transformations du travail et devenir du droit du travail en Europe Rapport final », sur https://op.europa.eu/fr/home, (consulté le )
  5. (en)"The transformation of Work and the future of the employment relationship. On the Supiot's Report" Society for the Advancement of Socio-Economics, London School of Economics,
  6. (de)"Freiheit, Schutz und Zwang: Die Zukunft der Arbeit und die Rolle des Rechts", Colloque Geschichte und Zukunft der Arbeit, Freie Universität/Humboldt Universität - Berlin, 4-
  7. (it)Il futuro del lavoro : trasformazioni dell'occupazione e prospettive della regolazione del lavoro in Europa, , Fondazione Istituto per il lavoro, Bologne,
  8. (en)Panel around the report, The Transformation of Labor and the Future of Labor Law in Europe, conference on "Social Citizenship in a Global Economy", University of Wisconsin-Madison, 10-
  9. (nl)Sinzheimer Lecture, Amsterdam,
  10. Organisation internationale du Travail, « Des idées sur l'avenir du travail: Alain Supiot » [html], sur ilo.org, (consulté le )
  11. « Livre du centenaire de l’Organisation internationale du Travail – FNAS-FO », sur www.fnasfo.fr (consulté le )
  12. « Le travail au XXIe siècle d'Alain Supiot », sur France Culture (consulté le )
  13. « Elections to the Fellowship 2015 » (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]