Frédéric Couderc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Couderc.
Frédéric Couderc
Description de cette image, également commentée ci-après
Frédéric Couderc, écrivain
Naissance
Drapeau de la France France
Activité principale
Écrivain
Auteur
Langue d’écriture français

Frédéric Couderc, né en 1965, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Publié par les éd. Héloïse d'Ormesson et Le Livre de Poche, Frédéric Couderc anime des ateliers d'écriture créative au Labo des histoires. Le Cap, La Havane, Buenos Aires : du genre voyageur-enquêteur littéraire totalement maniaque, il ancre ses fictions dans l'Histoire de pays meurtris.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • 2018 : Aucune pierre ne brise la nuit, éd. Héloïse d'Ormesson. Sélectionné au prix du Roman Version Femina 2018.
  • 2016 : Le jour se lève et ce n'est pas le tien, éd. Héloïse d'Ormesson, éd. Le Livre de Poche (septembre 2017). Sélectionné au Prix du Roman Fnac 2016, finaliste Prix littéraire des Étudiants Fête du Livre de Saint-Étienne 2016, sélection prix des lecteurs À la Foli're 2017, en lice pour le prix Biennale des lycéens de la ville de Pontivy 2018.
  • 2015 : Un été blanc et noir, éd. Le Livre de Poche, éd. Flammarion (2013). Prix du Roman populaire 2013[1], Prix des lecteurs Livre de Poche (sélection), finaliste du Prix du polar lycéen d'Aubusson.
  • 2011 : Et ils boiront leurs larmes, éd. Flammarion ; Libra ; Le Grand Livre du Mois. J'ai Lu (2013), sélectionné au prix Jean Carmet 2012, "Coup de cœur" du salon du roman populaire d'Elven.
  • 2009 : Que saignent les vignes du Roi, éd. Flammarion ; Le Grand Livre du Mois ; J'ai Lu 2011
  • 2006 : La Dernière Danse d'Isadora, éd. Anne Carrière.
  • 2003 : Prince Ebène, éd. Presses de la Renaissance ; Pocket 2005, prix révélation de la Forêt des Livres[2].2015 (sélection).

Récits, Beaux Livres[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Victime et Bourreau avec Frédéric Brunnquell, éd. Calmann-Lévy ; Pocket 1990.
  • 1992 : Les R.G. sous l'occupation : Quand la police française traquait les résistants, Paris, Éditions Olivier Orban, coll. « Réserve Ouvrage », , 185 p. (ISBN 978-2-85565-652-6)
  • 1998 : Bac+2+Crimes : L'affaire Florence Rey, Paris, Éditions Raymond Castells, , 188 p. (ISBN 978-2-91258-722-0)
  • 2001 : Kife la violence; J'ai Lu 2002.
  • 2003 : Inside Africa, éd. Taschen.
  • 2006 : Savoir goûter le vin avec Enrico Bernardo, éd. Plon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sur le site d'Elven : http://www.srp-elven.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=1&Itemid=4
  2. critique dans : Guy Kohen, Au Nom des Gorges Tranchées, 2005, p.25

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Ehrard, Lumières et esclavage: l'esclavage colonial et l'opinion, André Versaille éditeur 2008, p. 74-75
  • Collectif, Historiens et géographes n°386, Société des professeurs d'histoire et de géographie, 2004, p. 411

Liens externes[modifier | modifier le code]