Alain Cabantous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabantous.
Alain Cabantous
Portrait de Alain Cabantous
Alain Cabantous en avril 2018
Biographie
Naissance (71 ans)
Nationalité Français
Thématique
Profession Historien, professeur
Employeur Paris I-Panthéon-Sorbonne
Travaux

Thèse de doctorat, Les Populations maritimes de la Mer du Nord et de la Manche orientale (vers 1660-1793) : essai d'histoire sociale comparative ;

Le Ciel dans la mer, christianisme et civilisation maritime ;

Histoire de la nuit aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Intérêts

Histoire des mentalités ;

Histoire sociale de la culture ;

Les populations maritimes et portuaires du Nord-ouest de l'Europe ;

Le monde urbain.
Distinctions Prix Guizot ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Alain Cabantous, né le [1], est un historien moderniste français spécialiste d'histoire sociale et culturelle[2], professeur émérite d’histoire moderne à l’université de Paris I-Panthéon-Sorbonne[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est agrégé d'histoire et devient docteur ès lettres à Lille 3 en 1987[4] en soutenant une thèse, dirigée par Pierre Deyon, sur Les Populations maritimes de la Mer du Nord et de la Manche orientale (vers 1660-1793) : essai d'histoire sociale comparative[5].

Chargé puis Directeur de recherche au CNRS (1983-1995) , il devient professeur des universités à Paris X Nanterre en 1995 puis à Paris 1-Panthéon-Sorbonne de 1998 à 2009. Il y dirigera le Centre de Recherche d'Histoire Moderne jusqu'en 2006[4].

Travaux[modifier | modifier le code]

Ces travaux portent sur « trois axes de recherches principaux dans le cadre de l’Europe du Nord-ouest (début XVIIe- début XIXe siècle) :

  • Histoire des populations maritimes et portuaires ; les mondes de la mer
  • Histoire sociale de la culture (temps, espaces et société : blasphème, nuit, dimanche, Noël)
  • Histoire urbaine : quartiers et espaces publics »[5]

Son étude de l’histoire sociale de la culture l’a amené à porter son regard sur « l'imaginaire religieux dans les sociétés anciennes ». Citons à titre d’exemple son essai publié en 1998, L’Histoire du blasphème en Occident[3] et Le dimanche, une histoire, Europe occidentale, 1600-1830, publié en 2013[6].

Il lie aussi ses travaux sur les populations maritimes et portuaires à l’histoire urbaine -à travers la question de l'insertion des marins dans la ville , et à l'histoire religieuse en étudiant avec Le ciel dans la mer, « la pratique religieuse des gens de mer pendant leurs mois de solitude sur l'océan, leur recours aux intercesseurs, Vierge, saints, plutôt qu'au Christ dans le péril et l'apparition d'une pastorale spécialisée au XIXe »[6], avec bénédiction de la mer et aumôneries spécifiques. Il s'attache aussi à travailler sur la violence liée à l'environnement maritime que ce soit sur le navire ou sur les littoraux; voir La vergue et les fers, mutins et déserteurs dans la marine de l'ancienne France ou les Côtes barbares, pilleurs d'épaves et sociétés littorales en France »[6].

Dans le domaine de l'histoire sociale de la culture, « Son ouvrage le plus remarqué est toutefois son Histoire de la nuit aux XVIIe et XVIIIe siècles, dans lequel il analyse tous les aspects de la vie nocturne et montre comment la ville invente la nuit de nouvelles pratiques annonciatrices du changement de société qui s'amorce à la fin du XVIIIe siècle »[6].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La mer et les hommes. Pêcheurs et matelots de Dunkerque de Louis XIV à la Révolution, Westhoeok (Dunkerque), 1980
  • Histoire de Dunkerque (dir.), Privat, 1983.
  • La vergue et les fers. Mutins et déserteurs dans la marine de l'ancienne France, Tallandier, 1984
  • Le Ciel dans la mer, christianisme et civilisation maritime, XVIe-XIXe s., Fayard, 1990
  • Dix mille marins face à l'Océan (vers 1650-1794), Publisud, 1991
  • Les côtes barbares, Fayard, 1993
  • Les citoyens du large, Aubier, 1995
  • L'Histoire du blasphème en Occident, Albin Michel ,1998, réédition, 2015
  • Entre fêtes et clochers. Profane et sacré dans l’Europe moderne, Fayard, 2002
  • Les Français, la Terre et la Mer (co-direction avec André Lespagol et Françoise Péron), Fayard, 2005
  • Histoire de la nuit XVIIe-XVIIIe, Fayard, 2009
  • Le Dimanche, une histoire – Europe occidentale (1600-1830), Seuil, 2013
  • Etre marin en Europe occidentale (XVIe-XIXe s.), avec Gilbert Buti, Presses Universitaires de Rennes, 2015
  • Noël, une si longue histoire..., avec François Walter, Payot, 2016
  • De Charybde en Scylla.Risques, périls et fortunes de mer du XVIe siècle à nos jours, avec Gilbert Buti, Belin, 2018
  • Les ombres de Clio. Les nuits historiques existent-elles ? (XVIe-XXe siècle), (dir.), C.N.R.S. Editions, 2018

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Alain Cabantous - Babelio », sur Babelio (consulté le 29 juin 2016)
  2. « Alain Cabantous - Biographie et livres | Auteur Fayard », sur www.fayard.fr (consulté le 29 juin 2016)
  3. a et b « Alain Cabantous : son actualité sur France Inter », sur France Inter (consulté le 29 juin 2016)
  4. a et b Librairie Dialogues, « Alain Cabantous », sur www.librairiedialogues.fr (consulté le 29 juin 2016)
  5. a et b « CABANTOUS Alain - IHMC », sur www.ihmc.ens.fr (consulté le 29 juin 2016)
  6. a, b, c et d « Auteur : Alain Cabantous, LaProcure.com », sur La Procure (consulté le 29 juin 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]