Guillaume Sire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guillaume Sire
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (36 ans)
ToulouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Site web

Guillaume Sire, né le à Toulouse, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guillaume Sire commence avec la poésie, et des prix remportés à l’Académie des jeux floraux pour L’amour est une impression (2005) et Nymphéas (2006)[1].

Repéré par l’écrivain Denis Tillinac[1], il publie ensuite son premier roman, Les confessions d’un funambule, aux Éditions de la Table Ronde en [2]. Puis d'autres romans remarqués, notamment Où la lumière s'effondre chez Plon en septembre 2016[3], Réelle aux éditions de L'Observatoire en septembre 2018[4],[5],[6],[7], et Avant la longue flamme rouge chez Calmann-Lévy en janvier 2020 [8],[9],[10],[11], qui a obtenu plusieurs prix, dont le Prix Orange du Livre.

Guillaume Sire tient un blog où il écrit régulièrement : Ce qu’il reste des brumes.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Les Confessions d’un funambule, Paris, Éditions de la Table Ronde, 2007, 256 p.
  • Où la lumière s'effondre, Paris, Plon, 2016, 240 p. (Pocket 2018).
  • Réelle, Paris, Éditions de l'Observatoire, 2018, 320 p.
  • Avant la longue flamme rouge, Calmann-Lévy, 2020, 336 p.

Prix Orange du Livre 2020
Prix du Roman Historique des Rendez-vous de l'Histoire de Blois
Prix du Roman Coiffard
Prix des lecteurs de la ville de Brive

  • Les Contreforts, Calmann-Lévy, 2021, 350 p.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Douze sales gueules, Calmann-Lévy, avril 2020.

Essais[modifier | modifier le code]

  • Le diable est une méthode, Nice, Éditions Ovadia, 2019, 140 p. (ISBN 978-2-3639-2325-7)
  • La gratuité à quel prix ? circulation et échange culturels sur internet, avec Joelle Farchy et Cécile Méadel, Presse des Mines, 2015, 132 p.
  • Les moteurs de recherche, Paris, Editions La Découverte, 2016, 126 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Editions La Table Ronde, « Les Editions de La Table Ronde », sur www.editionslatableronde.fr (consulté le )
  2. Éric Neuhoff, « Jeune classe », Figaro Madame,‎
  3. « Guillaume Sire : Internet dans la ligne de mire », sur ladepeche.fr, (consulté le )
  4. V. B.-L., « Livres », Libération,‎ , p. 44
  5. « "Réelle" de Guillaume Sire, la télévision comme poste d'observation », sur https://www.lesinrocks.com,
  6. Frédéric Beigbeder et Olivier Mony, « Rentrée littéraire 2018 : la sélection du Figaro Magazine », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  7. Olivier Maulin, « Mme Bovary 2.0 », Valeurs actuelles,‎ du 13 au 19 septembre 2018, p. 56
  8. Christian Authier, « Royaume Perdu », Figaro Magazine,‎ du 3 au 4 janvier 2020, p. 74
  9. « La Fnac choisit 20 romans de la rentrée d'hiver 2020 », sur Livres Hebdo (consulté le )
  10. Léonard Desbrières, « Leur péril était rouge », Lire,‎ , p. 66
  11. A. M., « Le coup de cœur des lectrices », Version Fémina,‎ du 27 janvier au 02 février 2020, p. 21