Pierre Lemaitre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Lemaitre
Image dans Infobox.
Pierre Lemaitre en 2014.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique
Distinctions
Œuvres principales

Pierre Lemaitre, né le à Paris, est un écrivain et scénariste français.

Il reçoit le prix Goncourt en 2013 pour Au revoir là-haut et un César en 2018 pour l'adaptation de cette même œuvre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Lemaitre passe sa jeunesse entre Aubervilliers et Drancy auprès de parents employés[1], qu'il situe politiquement « à gauche »[2],[3].

Psychologue de formation et autodidacte en littérature[4], il effectue une grande partie de sa carrière dans la formation professionnelle des adultes, leur enseignant la communication, la culture générale ou animant des cycles d'enseignement de la littérature à destination de bibliothécaires.

Il se consacre ensuite à l'écriture en tant que romancier et scénariste, vivant de sa plume à partir de 2006[1]. Il assure chaque mois la rubrique Classiques et Cie dans Le Magazine littéraire jusqu'au changement de nom de ce magazine. De 2011 à 2013, il est administrateur de la Société des gens de lettres[5].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Pierre Lemaitre en 2007.

Pierre Lemaitre considère lui-même son travail comme un permanent « exercice d'admiration de la littérature[6] ». Ainsi, dès son premier roman Travail soigné, il rend hommage à quelques-uns de ses maîtres, Bret Easton Ellis, Émile Gaboriau, James Ellroy, William McIlvanney, en faisant d'œuvres de ces écrivains des protagonistes de son intrigue. Son deuxième roman — publié en 2009 —, Robe de marié, exercice explicite d'admiration de l'art hitchcockien[7], raconte l'histoire de Sophie, une trentenaire démente, qui devient une criminelle en série sans jamais se souvenir de ses meurtres. En 2010, Lemaitre aborde le thriller social avec Cadres noirs, qui met en scène un cadre au chômage qui participe à un jeu de rôle en forme de prise d'otages. Le livre est inspiré d'un fait divers réel survenu en 2005 à France Télévisions Publicité[8], dirigée à l'époque par Philippe Santini, et pour lequel cette entreprise a été condamnée par la chambre criminelle de la Cour de cassation le [9],[10]. En 2012, ce roman a fait l'objet d'une première adaptation cinématographique avec Manuel Boursinhac mais le projet ne voit pas le jour[11]. En 2017, Pierre Lemaitre s'attelle à son adaptation sous forme de série pour Arte[11]. La série s'appelle Dérapages et les 6 épisodes sont diffusés en 2020.

Alex, quatrième roman, joue sur l'identification, moteur du thriller : l'héroïne y est tour à tour victime et meurtrière jusqu'à la conclusion qui retourne une nouvelle fois la compréhension que le lecteur peut avoir du personnage. Là encore, on trouve, de Louis Aragon à Marcel Proust en passant par Roland Barthes, John Harvey ou Boris Pasternak, quelques citations ou influences que l'auteur signale explicitement.

Les Grands Moyens, feuilleton numérique, est une enquête de Camille Verhœven, en marge de la trilogie commencée avec Travail soigné, poursuivie avec Alex et achevée avec Sacrifices (2012) qui voit la conclusion de la destinée du héros. Confirmant dans une interview[12] son attachement à Alexandre Dumas, Pierre Lemaitre a ajouté un quatrième volet à sa « Trilogie Verhœven » (à l'image des Trois Mousquetaires qui, en fait, étaient quatre) : Rosy & John est la novélisation de son feuilleton numérique Les Grands Moyens.

Il est internationalement reconnu dans le domaine du roman policier ; Stephen King le considère comme « a really excellent suspense novelist »[13].

En , Au revoir là-haut, marque, dans son œuvre, un important changement puisqu'il signe, cette fois, un roman picaresque[14] (et non historique[1]). Ce roman sera le premier d'une trilogie intitulée Les Enfants du désastre[15]. Délaissant le genre policier, Lemaitre reste néanmoins fidèle à l'esprit de ses premiers romans. En , le roman reçoit le prix Goncourt[16]. Il est classé en tête par L'Express dans sa liste des best-sellers de l'année 2013[17] et adapté au cinéma par Albert Dupontel en 2017, sous le même titre.

En 2016, Lemaitre renoue avec le roman noir avec Trois jours et une vie qui raconte la destinée d'un assassin de 12 ans.

Couleurs de l'incendie, () est le second volet de la trilogie ouverte[18] après Au revoir là-haut et prend Madeleine Péricourt, sœur d'Édouard Péricourt, pour personnage principal. En , le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d'un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement. Hommage à Alexandre Dumas, et plus généralement au roman du XIXe siècle, ce second volet de la trilogie se déroule entre 1927 et 1933.

Miroir de nos peines, () est le dernier volet de la trilogie Les Enfants du désastre et raconte l'histoire de Louise Belmont, institutrice et serveuse occasionnelle dans le café-restaurant de Monsieur Jules, La Petite Bohême[18]. Lemaitre pose sa narration dans le cadre de l'exode sur les routes de France entre le et le .

Le Grand Monde (parution annoncée le 25 janvier 2022 chez Calmann-Lévy[19]) est le premier volume d'une nouvelle suite romanesque intitulée "Les Années Glorieuses" consacrée aux Trente Glorieuses qui ménage un lien avec la trilogie précédente "Les enfants du désastre" (comprenant Au revoir là-haut", "Couleurs de l'incendie" et "Miroir de nos peines").

Lemaitre cite fréquemment, à la fin de ces romans, un certain nombre d'auteurs ou de personnalités, mélange très éclectique (on y trouve aussi bien Marcel Proust que Pierre Perret, Eddy Mitchell, Homère ou Louis Aragon) qui ne composent nullement, comme on a pu le croire, une liste de ses admirations littéraires ou de ses influences. L'auteur explique lui-même la présence de ces listes dans la postface de Trois jours et une vie[20] intitulée "Gratitude" : "Je me reconnais volontiers dans le commentaire de H. G. Wells dans sa préface à Dolorès : « On prend un trait chez celui-ci, un trait chez cet autre; on l’emprunte à un ami de toujours, ou à quelqu’un à peine entrevu sur le quai d’une gare, en attendant un train. On emprunte même parfois une phrase, une idée à un fait divers de journal. Voilà la manière d’écrire un roman ; il n’y en a pas d’autre. Ainsi, pendant l’écriture de ce roman, des images, des expressions me sont apparues dont je savais qu’elles venaient d’ailleurs." Il avait déjà expliqué cette démarche dans les remerciements de Couleurs de l'incendie[21] : "Au cours de ce travail, j’ai souvent été visité par des choses qui venaient d’ailleurs, rien de ce qu’on écrit ne nous appartient réellement."

Au plan thématique, Lemaitre distingue clairement ses romans noirs de ses romans policiers[22]. Il classe parmi les premiers des romans comme Cadres noirs ou encore Trois jours et une vie, tandis qu'il classe dans la seconde catégorie l'ensemble de la trilogie Verhoeven et Robe de marié.

Ses romans sont traduits en quarante-deux langues[23] et édités en forme de livre audio[24]. Au revoir là-haut, lu par l’écrivain lui-même, a reçu le prix Audiolib de l’Académie Charles Cros 2014.

En 2020, Il affirme le rôle important de sa femme Pascaline dans son travail d'écrivain, lui faisant relire « tous ses manuscrits »[25].

Il publie aux éditions Plon, un Dictionnaire amoureux du polar comprenant 250 entrées, de Ackroyd (Roger) à Wolfe (Nero).

Opinions et engagements[modifier | modifier le code]

Pierre Lemaitre (2014).

Pierre Lemaitre soutient en 2012 Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle[26].

En 2015, il devient ambassadeur du Secours populaire[27]. Il soutient la lutte de l'Observatoire international des prisons (OIP) en livrant notamment un texte intitulé « Une question de mots » au recueil collectif Passés par la case prison publié à La Découverte en 2014[28].

Militant pour une "meilleure répartition des richesses", invité d'Augustin Trapenard sur France Inter le 2 janvier 2018, il intitule sa "carte blanche" : "Bonne année, mes très chers riches",[29] et énumère notamment les avantages dont les plus riches bénéficient en France (évasion fiscale, excellent rang au niveau européen, etc.)[30].

Dans la même émission, le 17 janvier 2020, dans sa "Solution pour lutter contre la pauvreté"[31], il s'attaque aux violences policières dont il estime le gouvernement responsable.

Série Verhœven[modifier | modifier le code]

  • Travail soigné, Paris, Éditions du Masque, coll. « Masque » no 2501, 2006 (ISBN 2-7024-3362-6) ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche. Thrillers » no 31850, 2010 (ISBN 978-2-253-12738-3)
  • Alex, Paris, Albin Michel, févr. 2011, 392 p. (ISBN 978-2-226-21877-3) ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche. Thrillers » no 32580, 2012 (ISBN 978-2-253-16644-3)
  • Les Grands Moyens, feuilleton numérique comprenant le texte enregistré par l'auteur. SmartNovel, 2011 (ISBN 978-2-8202-0146-1) ; réédition revue par l'auteur sous le titre Rosy & John, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche. Thrillers », 2013, 141 p. (ISBN 978-2-253-17595-7) (novelisation du feuilleton intitulé Les Grands Moyens)
  • Sacrifices, Paris, Albin Michel, 2012 (ISBN 978-2-226-24428-4) ; réédition, LGF, coll. « Le Livre de poche. Thrillers » no 33212, 2014 (ISBN 978-2-253-17906-1)
  • Verhoeven, tétralogie incluant : Travail soigné, Alex, Rosy & John, Sacrifices - préface inédite de l'auteur, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche. Thrillers » 2015, 1191 p. (ISBN 978-2-253-18950-3)

Trilogie Les Enfants du désastre[modifier | modifier le code]

  1. Au revoir là-haut, Paris, Albin Michel, 2013, 566 p. (ISBN 978-2-226-24967-8) ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 33655, 2015 (ISBN 978-2-253-09893-5) ; version audio lue par l'auteur, 2 disques compact audio (16 h), Audiolib, (ISBN 978-2-35641-701-5)
  2. Couleurs de l'incendie, Paris, Albin Michel, 2018, 544 p. (ISBN 978-2-226-39212-1) ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche », 2019 (ISBN 978-2-253-10041-6) ; version audio lue par l'auteur, 2 disques compact audio (16 h 30 min), Audiolib, (ISBN 978-2-36762-563-8)
  3. Miroir de nos peines, Paris, Albin Michel, 2020, 544 p. (ISBN 978-2-226-39207-7) ; version audio lue par l'auteur, 2 disques compact audio (16 h), Audiolib,

Autres romans[modifier | modifier le code]

Adaptations en bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • Les Enfants du désastre
  1. Au revoir là-haut / scénario Pierre Lemaitre ; dessin Christian de Metter. Paris : Rue de Sèvres, , 168 p. (ISBN 978-2-36981-199-2)
  2. Couleurs de l'incendie / scénario et dessin Christian de Metter, d'après le roman de Pierre Lemaitre. Paris : Rue de Sèvres, janvier 2020, 162 p. (ISBN 978-2-36981-500-6). Il existe une jaquette exclusive pour l'édition spéciale Fnac.
  • Brigade Verhœven
  1. Rosie / scénario Pascal Bertho ; dessin Yannick Corboz ; d'après le roman Rosy and John de Pierre Lemaitre. Paris : Rue de Sèvres, , 72 p. (ISBN 978-2-36981-311-8)
  2. Irène / scénario Pascal Bertho ; dessin Yannick Corboz ; d'après le roman Travail soigné de Pierre Lemaitre. Paris : Rue de Sèvres, , 76 p. (ISBN 978-2-36981-388-0)

Autres[modifier | modifier le code]

  • Une initiative, nouvelle dans 13 à table ! 2015, Paris : Pocket n° 16073, . (ISBN 978-2-266-25405-2)
  • Les Événements de Péronne, nouvelle, in L'Autre siècle dirigé par Xavier Delacroix (Fayard, 2018).
  • Dictionnaire amoureux du polar, éditions Plon

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cérémonie des César 2018.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Otages, 2 x 55 min – TF1
  • 2009 : L'Homme aux deux visages, 52 min — série « Marion Mazzano », France 2
  • 2010 : Marché de dupes, 90 min — série « Boulevard du Palais », France 2
  • 2012 : L'Affaire Vauthier, 52 min — série « Injustices », TF1
  • 2018 : Dérapages - mini-série de 6 × 52 min, diffusion , ARTE, d'après son roman Cadres noirs

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Travail soigné :
  • Robe de marié :
    • Prix des lectrices Confidentielles, 2009
    • Prix Sang d'encre et Prix des lecteurs Goutte de Sang d'encre, Vienne, 2009
    • Prix du polar francophone de Montigny-lès-Cormeilles, 2009
    • Premio Best Novel Vaelcia Negra, 2015 [36]
  • Cadres noirs :
    • Prix Le Point du polar européen, 2010
  • Alex :
    • Prix des lecteurs policier du Livre de poche, 2012
    • CWA International Dagger, 2013
  • Au revoir là-haut
    • Prix des libraires de Nancy – Le Point, 2013
    • Roman français préféré des libraires à la rentrée, 2013[37]
    • Meilleur roman français 2013 décerné par le magazine Lire[38]
    • Prix Goncourt 2013[16]
    • Prix du roman France-Télévisions 2013[39]
    • Prix Audiolib pour l'édition sonore[40]
    • Goncourt des étudiants de Serbie 2013[41]
    • Coup de cœur 2014 de l'Académie Charles Cros pour l'enregistrement audio[42]
    • Prix Tulipe du meilleur roman français 2014[43]
    • Premio Letterario Internazionale Raffaelo Brignetti 2014[44]
    • CWA International Dagger 2016 dans sa traduction anglaise publiée sous le titre The Great Swindle[45]
    • César 2018 de la meilleure adaptation avec Albert Dupontel
  • Couleurs de l’incendie :
  • Sacrifices :
    • CWA International Dagger, 2015, dans sa traduction anglaise publiée sous le titre Camille[47]
  • Rosy & John :
    • Prix Attrap'cœur 2016[48]
    • Big Caliber Award du 13e International Crime and Mystery Festival de Wrocław pour l'ensemble de son œuvre[49]
  • Dictionnaire amoureux du polar

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Pierre Assouline, « Pierre Lemaitre revient de guerre », L'Histoire, no 393,‎ , p. 21 (lire en ligne).
  2. Arnaud Viviant, « Pour qui votez-vous, Pierre Lemaitre ? », sur revuecharles.fr, .
  3. Pierre Lemaitre, interviewé par Valérie Trierweiler, « Pierre Lemaitre, l'insoumis », Paris Match, semaine du 4 au 10 janvier 2018, pages 7-9.
  4. Macha Séry, Pierre Lemaitre : "Je m'amuse beaucoup", Le Monde, 12 septembre 2013.
  5. Fiche de Pierre Lemaitre sur le site de la Société des gens de lettres.
  6. Vidéo.
  7. Entretien vidéo de Pierre Lemaitre.
  8. Pierre Lemaitre, « France Télévisions Publicité : quand la réalité inspire la fiction », Mediapart, 28 mai 2010.
  9. Emmanuel Berreta, « Le patron de la régie pub condamné pour complicité de violences », Le Point, 20 mai 2010.
  10. https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?idTexte=JURITEXT000022213335
  11. a et b Brigitte Baronnet, « Après Au revoir là-haut, deux autres romans de Pierre Lemaitre bientôt adaptés [MàJ] », sur allociné, (consulté le )
  12. Adam Sage : « Meet the new Stieg Larrson » - The Times - 2 avril 2013.
  13. "Stephen King: By the Book" New York Times, 4 juin 2015.
  14. « Littérature : le Goncourt décerné à Pierre Lemaitre, le Renaudot à Yann Moix », sur france24.com, (consulté le ).
  15. « Coffret "Les Enfants du désastre" - 3 volumes | Éditions Albin Michel », sur www.albin-michel.fr (consulté le )
  16. a et b « Pierre Lemaitre reçoit le prix Goncourt 2013 », sur lexpress.fr, site de L'Express (consulté le ).
  17. « Le palmarès 2013 des best-sellers », L'Express du 11 mars 2014.
  18. a et b Source Albin-Michel
  19. « Le Grand Monde - Pierre Lemaitre », sur Babelio (consulté le )
  20. « Trois jours et une vie | Éditions Albin Michel », sur www.albin-michel.fr (consulté le )
  21. « Couleurs de l'incendie | Éditions Albin Michel », sur www.albin-michel.fr (consulté le )
  22. (ja) M. Agawa, « Rencontre avec Pierre Lemaitre », Shukan Bunshun,‎ .
  23. « Pierre Lemaitre, vendredi à Montpellier : j’écris des romans d’aventure ».
  24. Réf. : entretien avec Valérie Lévy-Soussan - Audiolib.
  25. Voir sur europe1.fr.
  26. « 100 auteurs de polar votent Mélenchon », sur humanite.fr, .
  27. Myriam Chaplain-Riou, « Le prix Goncourt Pierre #Lemaitre devient ambassadeur du #Secours populaire », sur AFP, .
  28. Passés par la case prison, Paris, La découverte, , 208 p. (ISBN 978-2-7071-8328-6).
  29. « "Bonne année mes très chers riches", la carte blanche de Pierre Lemaître » (consulté le )
  30. « [Vidéo] Le billet savoureusement ironique de Pierre Lemaître: “Je voudrais souhaiter une bonne année aux riches” - Les Inrocks », sur https://www.lesinrocks.com/ (consulté le )
  31. « Solution pour lutter contre la pauvreté - La carte blanche de Pierre Lemaître » (consulté le )
  32. Voir sur Arte.tv.
  33. Voir sur lesinrocks.com.
  34. « Couleurs de l'incendie (2021) », sur www.unifrance.org (consulté le )
  35. Source Daggers International
  36. "Las provincias" 17 mai 2015
  37. « Palmarès complet des libraires de la rentrée littéraire 2013 », Livres-Hebdo, 6 septembre 2013.
  38. « Palmarès Lire : les 20 meilleurs livres de l'année 2013 révélés », sur le site de L'Express, le 26 novembre 2013.
  39. « Après le Goncourt, Pierre Lemaitre reçoit le prix Roman France Télévisions » sur le site de France Télévisions, le 12 décembre 2013.
  40. « Un moyen formidable d'occuper son esprit », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  41. « Les Journées Molière en Serbie » (consulté le ).
  42. « Le cœur de l'Académie Charles Cros bat pour Audiolib ! », (consulté le ).
  43. « Prix Tulipe du meilleur roman français 2014 » (consulté le ).
  44. (it) « “Ci rivediamo lassù” di Pierre Lemaitre vince il 42° Premio Brignetti », (consulté le ).
  45. Voir sur maclehosepress.com.
  46. « Coup de coeur Parole Enregistrée et Documents Sonores 2018 », sur Académie Charles-Cros (consulté le )
  47. Voir sur mysteryreadersinc.blogspot.fr.
  48. Voir sur leparisien.fr.
  49. Voir sur wroclaw2016.pl.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Entretien avec Pierre Lemaître par Jean-Luc Hees. Audiolib, , 1 disque compact audio (1 h) (ISBN 978-2-36762-310-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]