Shrek (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shrek.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Schreck.

Shrek

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film.

Réalisation Andrew Adamson et Vicky Jenson
Scénario William Steig
Ted Elliott
Terry Rossio
Joe Stillman
Roger S. H. Schulman
Acteurs principaux

Voix originales :
Mike Myers
Eddie Murphy
Cameron Diaz

Sociétés de production DreamWorks SKG
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Animation 3D
Féerie
Comédie
Parodie
Sortie 2001
Durée 90 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Shrek est un film d'animation en images de synthèse américain réalisé par Andrew Adamson et Vicky Jenson, adapté d'un conte de fées de William Steig et sorti en 2001.

Le film remporte un succès fulgurant dès sa diffusion le , lors de sa première aux États-Unis et aide DreamWorks SKG à s'établir en tant que grand rival de Pixar dans le domaine de l'animation cinématographique, particulièrement dans le domaine informatique. Le succès du premier film de la franchise Shrek a permis à DreamWorks Animation la production de trois nouvelles suites incluant Shrek 2, Shrek le troisième et Shrek 4. Il existe également 3 courts-métrages : Shrek 3D, Joyeux Noël Shrek ! et Shrek, fais-moi peur !. De loin, Shrek était devenu la mascotte des compagnies d'animation.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Shrek (Mike Myers), un ogre vert qui a toujours aimé vivre une vie de solitude dans son marais, découvre que son marais est envahi par des créatures enchantées. Lui et l'Âne (Eddie Murphy), sont forcés de quitter le marais sous les ordres de Lord Farquaad (John Lithgow). Il se rend alors, avec son ami l'Âne, au château de Farquaad, qui aurait prétendument expulsé ces êtres de son royaume. Ce dernier souhaite épouser la Princesse Fiona (Cameron Diaz), car il lui faut être marié à une princesse pour pouvoir être roi, mais celle-ci est retenue prisonnière par une abominable dragonne dans une tour d'un vieux château isolé sur un volcan rempli de lave en fusion. Il propose donc un marché à Shrek : s'il se porte au secours de la princesse à sa place, il lui rendra son marais. Accompagné d'un âne bavard comme une pie, Shrek décide d'accomplir cette quête. Mais en cours de route, Shrek et la princesse s'éprennent dans une idylle qui déplaira assez à Lord Farquaad...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Mike Myers, voix originale de Shrek.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Shrek : Le principal protagoniste du film. C'est un ogre très sale (il prend des bains de boue, il se lave les dents avec un liquide vert, qu'il tire d'une limace), grognon, solitaire et prêt à tout pour protéger son marais. Il est pourchassé par de nombreux villageois, non parce qu'il a fait quelque chose de mal, mais parce que sa tête est mise à prix. Au fur et à mesure que l'intrigue avance, il est révélé que Shrek n'aime pas qu'on le déteste, mais il est clair qu'il s'amuse beaucoup en terrifiant ses assaillants. Autrement dit, Shrek a un caractère difficile. Mais il a bon fond (il accepte par exemple de défendre L'Âne), et fera des connaissances inattendues comme un âne qui parle, une princesse assez spéciale, et plusieurs autres personnages qui le feront changer du tout au tout, en l'acceptant tel qu'il est.
  • L'Âne : À première vue , l'Âne semble triste et mal aimé, mais il est en vérité très bavard, et surtout collant. C'est un ami fidèle prêt à tout pour faire plaisir à ses compagnons, mais il est très peureux. Il se propose malgré cela pour accompagner Shrek dans son aventure. Son optimisme et son obstination font de lui un compagnon idéal pour l'ogre, qui perd peu à peu de sa réserve en sa compagnie.
  • Princesse Fiona : La princesse Fiona paraît au commencement être l'incarnation de la princesse telle qu'on l'imagine : calme, douce et sensible, avec des idées très arrêtées sur le romantisme et un langage très châtié (elle emploie le subjonctif très souvent lors de la scène du sauvetage). Mais elle est en vérité beaucoup plus complexe : ainsi, s'il lui arrive de sembler une vraie furie (d'autant plus dangereuse qu'elle est initiée aux arts martiaux et apparaît quelquefois arrogante), elle prouve de temps à autres qu'elle est plus indépendante et terre-à-terre que Shrek l'aurait cru, et son opinion sur l'hygiène n'est pas si éloignée de celle de l'ogre. Elle se montre par ailleurs compréhensive lorsque Shrek révèle à l'Âne qu'il en a assez d'être jugé d'avance, et décide de prendre un nouveau départ avec lui. Elle lui rappelle malicieusement à cette occasion la confidence qu'elle a surprise. Le spectateur finit par comprendre que son comportement est quelquefois justifié par un secret qu'elle est forcée de cacher.
  • Le Dragon ou plutôt la dragonne, est immense, écailleuse et effrayante. Mais malgré les apparences, elle souffre de solitude et est incroyablement romantique, au point de s'éprendre de l'Âne. De façon assez surprenante, la dragonne et l'Âne voient leur relation évoluer assez rapidement. Ils prouvent leur héroïsme en aidant Shrek à retrouver Fiona avant son mariage avec Lord Farquaad.
  • Lord Farquaad : Cet homme, de très petite taille, est de ce qu'il y a de plus hautain, ignoble et froid au monde. Il cherche une épouse qui lui sera fidèle grâce à l'aide du miroir magique, épouse sans qui il lui est impossible d'acquérir le statut de roi. Il choisira la princesse Fiona.

Production[modifier | modifier le code]

Armoiries de Fort fort lointain.

La silhouette du personnage de Shrek est inspirée d'un personnage réel : il s'agit de Maurice Tillet (1903-1954), un lutteur professionnel français émigré aux États-Unis atteint, à l'âge de 20 ans, d'acromégalie[réf. nécessaire]. Une des scènes (Shrek contre tous les chevaliers) est inspirée d'un combat de catch[réf. nécessaire]. L'Âne, lui, a été modelé à partir de Périclès, un véritable âne miniature localisé au Barron Park, Palo Alto[1].

Le nom « Shrek » est une translittération en caractères latins du yiddish « שרעק », issu du mot allemand « Schreck » et qui signifie « peur, effroi, sursaut ». En outre, l'adjectif allemand « schrecklich » signifie "affreux", ce qui renvoie au physique du personnage éponyme. Il pourrait être également un clin d’œil à Max Schreck, acteur allemand qui interpréta Nosferatu le vampire en 1922[réf. nécessaire].

Robin Williams, qui avait auparavant travaillé pour Jeffrey Katzenberg dans le film Aladdin, annonce dans un entretien qu'il avait refusé de participer au film ne voulant plus retravailler pour Katzenberg. Cependant, il n'a pas expliqué quel rôle il a refusé[2].

Chris Farley a enregistré près de 90 % des dialogues pour le personnage de Shrek, mais il est mort avant que le projet ne soit achevé. DreamWorks propose à Mike Myers de reprendre le rôle, mais celui-ci insiste pour que le script soit revu et réécrit, pour ne laisser aucune trace de la précédente version doublée par Farley. Après le doublage, Myers demande de doubler une autre version du film, cette fois avec l'accent écossais, similaire à celui qu'utilisait sa mère lorsqu'elle lui racontait des histoires[3]. Myers a également pris l'accent écossais pour les personnages de Stuart MacKenzie dans le film Quand Harriet découpe Charlie !, ainsi que gras-double dans les films Austin Powers 2 : L'Espion qui m'a tirée et Austin Powers dans Goldmember.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Shrek : Chansons du film

Album par
Sortie
Genre Rock alternatif, pop, pop rock, soul
Format CD
Compositeur Ron Aniello, Joe Barresi, Jon Brion, Jimmy Harry, Oliver Leiber, Patrick Leonard, Mike Mangini, Eric Valentine, Pete Wingfield, Gavin Greenaway, Harry Gregson-Williams, John Powell, Steve Greenberg, Marylata E. Jacob[4]
  • Shrek : Chansons du film
  1. Stay Home - Self (en)
  2. I'm a Believer - Smash Mouth
  3. Like Wow! - Leslie Carter
  4. It Is You (I Have Loved) - Dana Glover
  5. Best Years of Our Lives - Baha Men
  6. Bad Reputation - Joan Jett
  7. My Beloved Monster - Eels
  8. You Belong to Me - Jason Wade
  9. All Star - Smash Mouth
  10. Hallelujah - reprise de la chanson de Leonard Cohen par John Cale dans le film et par Rufus Wainwright dans la bande originale commercialisée
  11. I'm on My Way - The Proclaimers
  12. I'm a Believer (reprise) - Eddie Murphy
  13. True Love's First Kiss - John Powell
  • Bande-originale du film
  1. Fairytale
  2. Ogre Hunters/Fairytale Deathcamp
  3. Donkey Meets Shrek
  4. Eating Alone
  5. Uninvited Guests
  6. March of Farquuad
  7. The Perfect King
  8. Welcome to Duloc
  9. Tournament Speech
  10. What Kind of Quest
  11. Dragon!/Fiona Awakens
  12. One of A Kind Knight
  13. Saving Donkey's Ass
  14. Escape from the Dragon
  15. Helmet Hair
  16. Delivery Boy Shrek/Making Camp
  17. Friends Journey to Duloc
  18. Starry Night
  19. Singing Princess
  20. Better Out Than In/Sunflower/I'll Tell Him
  21. Merry Men
  22. Fiona Kicks Ass
  23. Fiona's Secret
  24. Why Wait To Be Wed/You Thought Wrong
  25. Ride the Dragon
  26. I Object
  27. Transformation/The End

Réception[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Shrek a reçu des notes et critiques généralement positives. Le site Rotten Tomatoes rapporte un taux de critiques positives à 89 % basé sur 176 critiques, et une note moyenne de 7,7 sur 10[5].

Box-office[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Box-office de Shrek.

Le film remporte 11 573 015 de dollars lors de sa première diffusion et 42 347 760 dollars de sa première semaine de diffusion, atteignant ainsi le box office avec en moyenne 11 805 de dollars dans 3 587 salles de cinéma. Durant la deuxième semaine, le film remporte 0,3 % de 42 481 425 et 55 215 620 de dollars durant les quatre premiers jours. Malgré ces résultats, le film est classé second derrière Pearl Harbor avec une moyenne de 15 240 dollars dans 3 623 salles. Le film arrête sa diffusion le aux États-Unis après avoir remporté 267 665 011 dollars et 216 744 207 hors frontières américaines, remportant donc un franc succès avec un total de 484 409 218 de dollars. Produit avec un budget de 60 millions de dollars, le film est classé quatrième film de 2001 à plus gros revenu derrière Harry Potter à l'école des sorciers, Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau et Monstres et Cie.

Pays Box-office
Box-office Monde Monde 484 409 218 $
Box-office International 216 744 207 $
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis 267 665 011 $
Box-office Drapeau de la France France 4 181 039 entrées (19 178 608 $)
  • Budget du film : 60 000 000 $

Saga Shrek[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Shrek (série de films).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Barron Park Donkeys »
  2. (en) « Robin Williams: News »
  3. (en) Hill Jim, « How Shrek went from being a train wreck to one for the record books », sur JimHillMedia.com,‎ 16 mai 2004 (consulté le 3 août 2011)
  4. (en) « Shrek - Original Soundtrack », sur Billboard (consulté le 6 mars 2011)
  5. (en) « Shrek (2001) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 13 août 2009)