Dampvalley-lès-Colombe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colombe (homonymie).
Dampvalley-lès-Colombe
Image illustrative de l'article Dampvalley-lès-Colombe
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Villersexel
Intercommunalité Communauté de communes du Triangle Vert
Maire
Mandat
Georgette Raveglia
2014-2020
Code postal 70000
Code commune 70199
Démographie
Population
municipale
104 hab. (2014)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 45″ nord, 6° 14′ 45″ est
Altitude Min. 244 m – Max. 378 m
Superficie 6,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Dampvalley-lès-Colombe

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Dampvalley-lès-Colombe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dampvalley-lès-Colombe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dampvalley-lès-Colombe

Dampvalley-lès-Colombe est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière Colombine, affluent du Durgeon puis de la Saône, y coule.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Frotey-lès-Vesoul Montcey Calmoutier Rose des vents
N
O    Dampvalley-lès-Colombe    E
S
Colombe-lès-Vesoul Noroy-le-Bourg

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle était incluse depuis 1973 dans le canton de Noroy-le-Bourg[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais rattachée au canton de Villersexel.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie de la communauté de communes des grands bois, créée le et qui regroupait 12 communes et environ 3 100 habitants.

Dans le cadre des dispositions de la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales[2], qui prévoit toutefois d'achever et de rationaliser le dispositif intercommunal en France, et notamment d'intégrer la quasi-totalité des communes françaises dans des EPCI à fiscalité propre dont la population soit normalement supérieure à 5 000 habitants, le schéma départemental de coopération intercommunale de 2011 a prévu la fusion des communautés de communes :
- du Pays de Saulx,
- des grands bois
- des Franches Communes (sauf Amblans et Genevreuille),
et en y rajoutant la commune isolée de Velorcey, afin de former une nouvelle structure regroupant 42 communes et environ 11 200 habitants[3].

Cette fusion est effective depuis le et a permis la création, à la place des intercommunalités supprimées, de la communauté de communes du Triangle Vert, dont la commune est désormais membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Pascal Depit    
2008[5] 2014 Joël Raclot   Cadre supérieur retraité
2014[6] en cours Georgette Raveglia   Retraitée

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune de Dampvalley-lès-Colombe comptait 104 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
272 277 361 377 372 311 296 310 335
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
279 270 247 191 193 179 165 165 168
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
128 131 144 95 90 90 89 64 67
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
59 58 68 110 131 112 113 102 104
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Carrière de roches calcaires à ciel ouvert de 29 ha.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chapelle oratoire de la Madone (Sainte Vierge Marie) commémorant la grande épidémie de choléra en Haute-Saône au XIXe siècle qui épargna miraculeusement le village.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Dampvalley-les-Colombe.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : Taillé ondé : au 1) de sinople à la roue de moulin d’or, au 2) du même maçonné de sable, à la palme de sinople mise en barre brochante ; à la barre ondée d’argent sur le sinople et de sinople sur l’or, brochant sur la partition.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales sur Légifrance.
  3. « Arrêté préfectoral du 23 décembre 2011, portant définition du schéma départemental de coopération intercommunale du département de la Haute-Saône » [PDF], Préfecture de la Haute-Saône (consulté le 22 août 2016), p. 5.
  4. « Les maires de Dampvalley-lès-Colombe », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 27 août 2016).
  5. « Dampvalley-lès-Colombe Le maire se représente », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Joël Raclot, 69 ans, cadre supérieur retraité, maire depuis 2008, sollicite une deuxième fois les suffrages de ses concitoyens (...) ».
  6. « Georgette Raveglia succède à Joël Raclot », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .