Velleguindry-et-Levrecey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Velleguindry-et-Levrecey
Velleguindry-et-Levrecey
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Arrondissement de Vesoul
Canton Canton de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin
Intercommunalité Communauté de communes des combes
Maire
Mandat
Éric Mennessiez
2014-2020
Code postal 70000
Code commune 70535
Démographie
Population
municipale
162 hab. (2015 en augmentation de 3,85 % par rapport à 2010)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 33″ nord, 6° 05′ 57″ est
Altitude Min. 286 m
Max. 455 m
Superficie 10,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Velleguindry-et-Levrecey

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Velleguindry-et-Levrecey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Velleguindry-et-Levrecey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Velleguindry-et-Levrecey

Velleguindry-et-Levrecey est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Velle-le-Châtel Andelarrot Vellefaux Rose des vents
Baignes
Mailley-et-Chazelot
N Échenoz-le-Sec
O    Velleguindry-et-Levrecey    E
S
Le Magnoray

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Elle fait partie depuis 1801 du canton de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, le territoire de ce canton s'est étendu de 17 à 46 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre fondateur de la communauté de communes des Combes, créée le .

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1891 Ferdinand Piguenet[2]   Décédé en fonction
en 1963[3]   Roland Multon    
Les données manquantes sont à compléter.
années 1970[2] 1985[4] Daniel Robert   Démissionnaire
1985 2014 M. Camille Morand[4]    
mars 2014[5] en cours
(au 19/7/2016)
Éric Mennessiez   Fonctionnaire territorial

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2015, la commune comptait 162 habitants[Note 1], en augmentation de 3,85 % par rapport à 2010 (Haute-Saône : -0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
250240234405400357344340382
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
363313284254244241235233214
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
183163169169143122111112101
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
8188108106125150157158159
2013 2015 - - - - - - -
162162-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Fontaines[9] et lavoirs.
  • Ancien château à Levrecey, reconstruit vers 1750-1760, propriété privée classée monument historique[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. a et b « À la mémoire de Ferdinand Piguenet, ancien maire », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  3. « L’eau nouvelle est arrivée », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Depuis 50 ans, le château d’eau construit en 1963 au Bois de la fontaine sous le mandat du maire Roland Multon déverse dans le réseau d’alimentation en eau potable une eau du cru ».
  4. a et b « L’ancien maire à l’honneur », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « En 1979, la famille Morand, Annie et Camille, leur fille Sandrine, arrivait de Pusey pour s’installer à Levrecey. Dès les élections suivantes, en 1983, Camille est élu conseiller municipal. Deux ans plus tard, il devient maire suite à la démission de Daniel Robert. Il le restera jusqu’en mars 2014. 29 ans à la tête de la commune qui se partage en deux villages ».
  5. « Éric Mennessiez est élu maire », L'Est républicain, édition de Haute-Saône,‎ (lire en ligne) « En sa qualité de doyen de l’assemblée élue dès le premier tour, le premier adjoint sortant Michel Robert a présidé le début de la séance du conseil municipal consacrée à l’élection du successeur de Camille Morand. Sans surprise, Éric Mennessiez fait le plein des voix et accède à la fonction de maire. Également plébiscité, Michel Robert est reconduit dans sa fonction et Emmanuel Faivre reste deuxième adjoint ».
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. « Une fontaine mise en valeur », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne) « C’est un bâtiment de pierre et de briques coiffé d’un toit à six pans abritant un lavoir rond et s’ouvrant au sud sur un abreuvoir, aujourd’hui converti en bac à fleurs ».
  10. « Château de Levrecey », notice no PA70000047, base Mérimée, ministère français de la Culture